« Car Dieu a fait le serment…. » : le crois-tu ?

« Car Dieu a fait le serment de nous délivrer du pouvoir de tous nos ennemis », nous rappelle ce chant, d’après Luc 1v73-74.

Il est aussi utile de rappeler que nos ennemis ne sont pas « de chair et de sang », ce ne sont pas d’autres êtres humains, comme le précise l’Ecriture, mais plutôt « les dominations, les autorités, les princes de ce monde de ténèbres, les esprits méchants dans les lieux célestes » (Eph.6v12, Hébr.2v14-15, Luc 11v21-22), la puissance du péché (2 Cor.5v15-17, Rom.5-6, 8)….

Et la même Ecriture ajoute que « le dernier » d’entre ces ennemis, la mort, sera détruit (1 Cor.15v26). La mort n’aura donc pas le dernier mot : c’est Jésus-Christ, Celui qui est « la résurrection et la vie », qui aura le dernier mot.

Celui qui est « Dieu sauveur » et « Dieu élargit » nous délivre de tout ce qui nous fait peur, et même de l’angoisse, la peur de la peur.

« Confiance, c’est moi, n’ayez pas peur », dit Jésus (Matthieu 14v27). D’ailleurs, saviez-vous que cette parole « ne crains pas » se trouve 365 fois dans la Bible, soit une fois pour chaque jour de l’année ?

« Oui, j’en suis sûr, rien ne pourra nous séparer de l’amour que Dieu nous a montré dans le Christ Jésus, notre Seigneur. Ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les esprits, ni le présent, ni l’avenir, ni tous ceux qui ont un pouvoir, ni les forces d’en haut, ni les forces d’en bas, ni toutes les choses créées, rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu ! » (Rom.8v38-39)

« Et maintenant, Israël, qu’est-ce que le SEIGNEUR ton Dieu attend de toi ? Il attend seulement que tu craignes le SEIGNEUR ton Dieu en suivant tous ses chemins, en aimant et en servant le SEIGNEUR ton Dieu de tout ton cœur, de tout ton être, en gardant les commandements du SEIGNEUR et les lois que je te donne aujourd’hui, pour ton bonheur.

Oui, au SEIGNEUR ton Dieu appartient les cieux et les cieux des cieux, la terre et tout ce qui s’y trouve.

Or c’est à tes pères seulement que le SEIGNEUR s’est attaché pour les aimer ; et après eux, c’est leur descendance, c’est-à-dire vous, qu’il a choisis entre tous les peuples comme on le constate aujourd’hui.

Vous circoncirez donc votre cœur, vous ne raidirez plus votre nuque, car c’est le SEIGNEUR votre Dieu qui est le Dieu des dieux et le Seigneur des seigneurs, le Dieu grand, puissant et redoutable, l’impartial et l’incorruptible, qui rend justice à l’orphelin et à la veuve, et qui aime l’émigré en lui donnant du pain et un manteau. Vous aimerez l’émigré, car au pays d’Egypte vous étiez des émigrés.

C’est le SEIGNEUR ton Dieu que tu craindras et que tu serviras, c’est à lui que tu t’attacheras, c’est par son nom que tu prêteras serment. Il est ta louange, il est ton Dieu, lui qui a fait pour toi ces choses grandes et terribles que tu as vues de tes yeux ». (Deut.10v12-21)

 

« Et le Verbe s’est fait chair et il a demeuré parmi nous » (Jean 1v14)

Paroles :

Entrons dans la nuit en cette nuit bénie
Où le salut du monde a resplendi
Entrons l’adorer, l’enfant Dieu est né
Le verbe incarné vient nous sauver

Emmanuel, Emmanuel
Dieu se lève parmi nous
Emmanuel, Emmanuel
Voici l’heure éternelle

Un enfant nous est né
Un fils nous est donné
Voici venir le prince d’éternité
Unissons nos voix aux anges dans la joie
Honneur et louange à notre Roi

Emmanuel, Emmanuel
Dieu se lève parmi nous
Emmanuel, Emmanuel
Voici l’heure éternelle

Entrons dans la nuit en cette nuit bénie
Où le salut du monde a resplendi
Entrons l’adorer, l’enfant Dieu est né
Le verbe incarné vient nous sauver

Emmanuel, Emmanuel
Dieu se lève parmi nous

Emmanuel, Emmanuel
Dieu se lève parmi nous
Emmanuel, Emmanuel
Voici l’heure éternelle

Emmanuel, Emmanuel
Dieu se lève parmi nous
Emmanuel, Emmanuel
Voici l’heure éternelle

(« Emmanuel ». Glorious, 2013)

 

Lecture : Jean 1v1-18

En ce moment, j’écoute : « Voici Noël »

 

Paroles : 

Là dans l’ombre

Le silence

La terre espère un peu de lumière

Une voix s’élèvera

La voix de Celui qui vient pour nous

Il sauvera

L’humanité

Il vaincra notre péché

Voici Noël

L’Emmanuel

Est venu pour l’humanité

Voici Noël Il descend du ciel

Nous chantons pour l’éternité

Alleluia

La lumière

A percé

Les ténèbres de notre pensée

Et son coeur

A porté

Nos fardeaux et nos fragilités

Et sa vie

A gagné

Sur nos peurs à tout jamais

Il est là Il est roi

Voici Noël

L’Emmanuel

Est venu pour l’humanité

Les anges dans le ciel

Annoncent la nouvelle

Et chantent pour l’éternité

Alleluia

Jésus est là!

 

 

« Voici Noël », single de l’Ecole Pierre, une école de Louange, Leadership et d’Audiovisuel pour l’Eglise.

En savoir plus sur : https://www.ecolepierre.com/

 

 

 

Epiclèse : un projet musical et spirituel de « pop recueillie »

Le saviez-vous ?

L’épiclèse (du grec ἐπίκλησις, epiklêsis, invocation), est une invocation au Saint-Esprit dans les liturgies chrétiennes afin d’évoquer et de convoquer sa puissance créatrice. Ce nom rappelle qu’il n’y a pas de louange véritable sans la présence du Saint-Esprit.

Le saviez-vous ?

Épiclèse est un projet musical, dont nous avions déjà parlé sur ce blogue : un album de louange chrétienne au style résolument moderne, tant par ses compositions originales que par ses vieux cantiques restaurés.

Épiclèse est aussi un projet spirituel : grâce à l’édition d’un livre accompagnant l’album, nous sommes invités à redécouvrir la louange comme un mode de vie.

A l’origine d’Épiclèse, une rencontre : celle de Tanya Monnier, responsable de la louange au Temple du Marais, et d’Estienne Rylle, artiste et producteur de musique. Deux approches de la musique a priori éloignées, réunies autour d’une vision commune : produire un album de louange pour et avec l’Eglise. Ils se sont appuyés sur la diversité de plus de 20 musiciens impliqués dans l’Église et la participation d’invités d’honneur tels que Samuel Olivier et Vinz le Mariachi.

Un style inédit : la pop-recueillie

Au travers du vaste répertoire musical de la communauté du Marais qui s’étend du 16ème au 21ème siècle, ils ont su adopter une direction artistique résolument moderne.  Au-delà des frontières de la louange contemporaine, orgue, cordes et batterie électronique se mêlent pour former une “pop-recueillie”, entre musique classique et électro-pop, et célébrer la liberté en Christ.

Les douze titres de l’album suivent l’ordre de la liturgie du culte célébré au Temple du Marais. De la louange à Dieu, à la consécration, la repentance, l’annonce du pardon, la reconnaissance, la méditation de la Parole, la confession de foi, la Sainte-Cène jusqu’au Gloria final. Un véritable chemin de foi, au cours duquel nous (re)découvrons les différentes facettes de la rencontre avec Dieu.

Après des mois de travail intense, l’album est enfin sorti le 27/11 : « Ce projet nous a été donné par le Seigneur, pour l’Église et avec l’Église. Nous croyons que c’est un cadeau très particulier de sa part pas seulement pour Noël… mais pour le monde ! », témoigne l’équipe d’ « Epiclèse » avec reconnaissance, sans oublier de remettre au Seigneur la sortie de l’album :

« Seigneur nous te remettons la sortie d’Épiclèse : que nombreux soient les gens qui prennent le temps de l’écouter, qui le font écouter à d’autres, que les commandes du livre aussi soient au rendez-vous, que la gestion de ces commandes se passe de manière idéale… et que chaque auditeur, chaque lecteur partage sa joie de recevoir ce projet avec d’autres. Tu as guidé chaque étape de la conception et de la formation, la vie du projet maintenant nous échappe en grande partie. Mais nous te faisons confiance : tu utiliseras cette louange que ton Église t’offre pour manifester ta beauté et ta grandeur dans la vie de beaucoup de gens, transformant leurs vies et leurs environnements à travers eux ! Que ton Saint Esprit descende sur chaque auditeur ! »

Source : https://temple.dumarais.fr/sortie-du-livre-album-epiclese/

En savoir plus sur https://www.epiclese.com/

Interview des initiateurs du projet sur Campus protestant.

Ecouter d’autres compositions d’Epiclèse :

« En pensées, en paroles et en actes »

« L’Eternel me sauve et il m’éclaire » (feat. Samuel Olivier et Vinz le Mariachi)

« J’appartiens à Jésus »

 

 

 

En ce moment, j’écoute « Si Dieu pour nous s’engage »

« Oui, j’en ai l’assurance : ni la mort ni la vie, ni les anges ni les Autorités, ni le présent ni l’avenir, ni les puissances, ni les forces des hauteurs ni celles des profondeurs, ni aucune autre créature, rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus Christ, notre Seigneur ». (Romains 8v38-39)

« Si Dieu pour nous s’engage ». Musique de Melchior Teschner (1615) et texte de Jean-Louis Decker (1968)

Arrangée par Tanya Monnier & Estienne Rylle. Titre de l’album « Epiclèse ».

« Epiclèse » : du grec ἐπίκλησις, épiklêsis, « prière »,  « invocation », appelant la présence de l’Esprit Saint.

« Épiclèse » : projet musical et spirituel de pop-recueillie. Au-delà des frontières de la louange contemporaine, hymnes, liturgie, cordes et drum machine sont mêlés pour célébrer la liberté en Christ.

 

 

« The sound of Silence » Feat. The Maccabeats

La célèbre chanson de Simon et Garfunkel (1964), sur l’incapacité des gens à communiquer entre eux, est ici revisitée de manière inattendue par le groupe « The Maccabeats »[groupe de jeunes chanteurs juifs américains, de milieu universitaire], pour nous inviter à marquer un arrêt – c’est le sens du mot shabbat.

La deuxième chanson qui suit, à partir de 3’21 », est « Lekha Dodi » (version chantée par le même groupe ici), un des hymnes les plus populaires de la liturgie juive, pour « accueillir le shabbat ».

Méditation biblique :

Apoc.2v19 : « Je connais tout ce que tu fais, ton amour, ta foi, les services que tu rends et ta patience, et maintenant, tu fais encore plus de choses qu’au début ».

Psaume 46v11 : « arrêtez et reconnaissez que je suis Dieu »

Zach.2v17 : « Que chacun fasse silence en présence du Seigneur ! »

Comment ces versets font-ils écho en vous ?

Deut.5v12-15 rappelle que le Shabbat, jour de cessation, a été institué pour commémorer la sortie d’Egypte, où les Israélites, esclaves, ne s’arrêtaient jamais. Le Shabbat est aussi un bien commun, puisque la « cessation » s’étend à tous les proches – « fils, fille, serviteur, servante », et même animaux domestiques jusqu’à « l’émigré » admis dans la communauté nationale –  afin que l’un et l’autre puissent se reposer aussi.

Alors, « Shabbat shalom » !

En ce moment j’écoute : « Eveille-toi, mon âme »

Le cœur rassuré, mon Dieu, je vais chanter un hymne : voilà ma gloire !

Réveillez-vous, harpe et lyre, je vais réveiller l’aurore. (Ps.108v2-3)

Voici ce magnifique chant de Samuel Olivier et du collectif cieux ouverts, interprété par la chorale d’enfants Aquarium, avec Estelle Besingrand au violoncelle, Evodie Gonzalez au piano et Christophe Blanc à la réalisation du clip.

En ce moment, j’écoute « Fais pleuvoir – Let it rain »

 

« Notre Père qui est aux cieux ( ….) fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et les injustes » (Matt.5v45)

« Celui qui fait la terre par sa puissance, qui établit le monde par sa sagesse, et qui, par son intelligence, déploie les cieux, du fait qu’il accumule des eaux torrentielles dans les cieux, qu’il fait monter de gros nuages des confins de la terre, qu’il déclenche la pluie par des éclairs, qu’il fait sortir les vents de ses coffres, tout homme demeure hébété, interdit…. » (Jer.10v12-14)