Epiclèse : un projet musical et spirituel de « pop recueillie »

Le saviez-vous ?

L’épiclèse (du grec ἐπίκλησις, epiklêsis, invocation), est une invocation au Saint-Esprit dans les liturgies chrétiennes afin d’évoquer et de convoquer sa puissance créatrice. Ce nom rappelle qu’il n’y a pas de louange véritable sans la présence du Saint-Esprit.

Le saviez-vous ?

Épiclèse est un projet musical, dont nous avions déjà parlé sur ce blogue : un album de louange chrétienne au style résolument moderne, tant par ses compositions originales que par ses vieux cantiques restaurés.

Épiclèse est aussi un projet spirituel : grâce à l’édition d’un livre accompagnant l’album, nous sommes invités à redécouvrir la louange comme un mode de vie.

A l’origine d’Épiclèse, une rencontre : celle de Tanya Monnier, responsable de la louange au Temple du Marais, et d’Estienne Rylle, artiste et producteur de musique. Deux approches de la musique a priori éloignées, réunies autour d’une vision commune : produire un album de louange pour et avec l’Eglise. Ils se sont appuyés sur la diversité de plus de 20 musiciens impliqués dans l’Église et la participation d’invités d’honneur tels que Samuel Olivier et Vinz le Mariachi.

Un style inédit : la pop-recueillie

Au travers du vaste répertoire musical de la communauté du Marais qui s’étend du 16ème au 21ème siècle, ils ont su adopter une direction artistique résolument moderne.  Au-delà des frontières de la louange contemporaine, orgue, cordes et batterie électronique se mêlent pour former une “pop-recueillie”, entre musique classique et électro-pop, et célébrer la liberté en Christ.

Les douze titres de l’album suivent l’ordre de la liturgie du culte célébré au Temple du Marais. De la louange à Dieu, à la consécration, la repentance, l’annonce du pardon, la reconnaissance, la méditation de la Parole, la confession de foi, la Sainte-Cène jusqu’au Gloria final. Un véritable chemin de foi, au cours duquel nous (re)découvrons les différentes facettes de la rencontre avec Dieu.

Après des mois de travail intense, l’album est enfin sorti le 27/11 : « Ce projet nous a été donné par le Seigneur, pour l’Église et avec l’Église. Nous croyons que c’est un cadeau très particulier de sa part pas seulement pour Noël… mais pour le monde ! », témoigne l’équipe d’ « Epiclèse » avec reconnaissance, sans oublier de remettre au Seigneur la sortie de l’album :

« Seigneur nous te remettons la sortie d’Épiclèse : que nombreux soient les gens qui prennent le temps de l’écouter, qui le font écouter à d’autres, que les commandes du livre aussi soient au rendez-vous, que la gestion de ces commandes se passe de manière idéale… et que chaque auditeur, chaque lecteur partage sa joie de recevoir ce projet avec d’autres. Tu as guidé chaque étape de la conception et de la formation, la vie du projet maintenant nous échappe en grande partie. Mais nous te faisons confiance : tu utiliseras cette louange que ton Église t’offre pour manifester ta beauté et ta grandeur dans la vie de beaucoup de gens, transformant leurs vies et leurs environnements à travers eux ! Que ton Saint Esprit descende sur chaque auditeur ! »

Source : https://temple.dumarais.fr/sortie-du-livre-album-epiclese/

En savoir plus sur https://www.epiclese.com/

Interview des initiateurs du projet sur Campus protestant.

Ecouter d’autres compositions d’Epiclèse :

« En pensées, en paroles et en actes »

« L’Eternel me sauve et il m’éclaire » (feat. Samuel Olivier et Vinz le Mariachi)

« J’appartiens à Jésus »

 

 

 

Croire que Dieu est « juste là » : c’est le premier pas de la foi

Dieu est "Juste là" : le crois-tu ? Si oui, c'est là le premier pas de la foi, d'après Hébr.11v6

Dieu est « Juste là » : le crois-tu ? Si oui, c’est là le premier pas de la foi, d’après Hébr.11v6

C’est « Juste là ». Le nouvel album « famille » de Den-Isa(1).

Le premier chant commence par une interpellation – « hé ho, hé ho ! »(2), suivie d’une invitation à découvrir ce nouvel univers musical d’une grande richesse et plein de « pep’s », qui est aussi une initiation aux premiers pas de la foi et aux premières interrogations existentielles.

« Juste là » invite aussi à découvrir qu’Il est « juste là »(3) : qui donc ? Dieu ! Il est, certes, invisible, mais bien là, tout proche, « tout près de toi »(3). Il se révèle à toi et te révèle qu’Il t’a voulu(4), qu’Il t’aime, que tu as une place dans ce monde(2) et que ta vie a un sens. La « vraie vie », c’est de « connaître », « marcher » avec Celui qui est « le chemin, la vérité et la vie », et « le Dieu véritable »(5).

Mais si je « ne sens pas » qu’Il est (juste) là ? Et si « tout se bouscule dans ma tête » pour me persuader du contraire, ou que je ne vaux rien ?(6) Dieu souhaite que tu écoutes Sa voix, même quand tu ne le vois pas : c’est cela, la foi, comme le fait de croire qu’Il est « juste là ».

Dieu est ce Dieu relationnel et Il « a des choses à (te) dire….aujourd’hui encore, Il parle. Faut l’écouter, c’est vital(7). En cas de doute, va relire ce qu’Il a écrit dans la Bible, Sa Parole – tu sais, « ce pavé » qui semble remonter « à un autre âge »(7)…, et va dire « ouste dehors, dehors ! » à « ce qui n’est pas vrai, pas vrai », à « ce qu’Il n’a pas écrit »(6). Et souviens-toi, Dieu n’est pas distant ou « trop occupé », mais s’Il est au ciel, Il est « toujours dispo ». Tu peux « lui parler sans payer. Pas de délai, pas de file d’attente…C’est très facile d’aller vers Dieu. Il est à la portée de tous…Et Il t’entend du haut des cieux » !(8)

Et surtout, Il a donné ce qu’Il a de plus cher pour toi : Son Fils, Jésus-Christ, « pur et parfait, mais pas nous », qui t’aime « tellement », qu’Il a « choisi de venir »(sur Terre), parce qu’Il a « tant envie » que tu sois « son ami ». « Et ça, ça (lui) a coûté la vie » : Il s’est « laissé punir pour le mal », alors qu’Il n’avait « rien fait, c’était nous ». Parce qu’Il est « le Fils de Dieu, pur et parfait », Lui seul pouvait « effacer » ce qui nous sépare de Lui. « Pour ça », Il est « mort sur la croix » et Il a « tout fait pour être avec moi » et toi (9). Il a tout payé, pour que tu vives une relation personnelle et apaisée avec Lui.

C’est vrai….même si tu as « du mal » à te (le) dire. Mais tu peux (Lui) dire « merci d’avoir payé si cher pour pouvoir être (ton ami) »(9) et Lui dire « bravo », parce qu’Il est aussi « ressuscité », « vivant » aujourd’hui, « tout près de nous maintenant ». Sa « souffrance et sa mort devaient se passer » : ce n’était donc « pas un échec, non pas un raté », mais Sa « mission est finie », Il a « tout accompli » !(10)

Au final, un excellent CD particulièrement rafraîchissant, « bondissant » et original, qui invite à l’émerveillement : de soi, de ce qui nous entoure, de Dieu… Et qui a le mérite de rappeler, à hauteur d’enfant, qu’une vie pleine de sens, digne d’être vécue, n’est pas nombriliste, mais est avant tout relationnelle, avec Celui qui est le « Véritable » et « la vie éternelle »(1 Jean 5v20). A recommander chaudement autour de vous !

Paroles à découvrir et extraits à écouter (mes chansons préférées étant la 12 : « ouste dehors » et la 14, dans laquelle nous sommes invités à garder « les yeux fermés », pour se mettre « dans la peau » de Bartimée, l’aveugle guéri par Jésus).

 

 

Notes :

(1) « Den-Isa » : Denis et Isabelle Hey, couple chrétien « à la ville », comme « sur la scène », que nous connaissons personnellement et aimons beaucoup pour ce qu’ils sont et font. Pour ce CD, on appréciera le beau packaging qui évoque cet univers : digipack 3 volets, et un livret 16 pages tout en couleurs, avec des illustrations de personnages en pâte à modeler créés par Myriam Schott.

(2)Chant 1 : « Hé Ho »

(3) Chant 2 : « Juste là »

(4) Chant 13 : « Tu es bien »

(5)Chant 15 : « Je suis la vie »

(6)Chant 12 : « Ouste dehors »

(7)Chant 11 : « Le Gros Livre »

(8)Chant 16 : « La dent bleue

(9)Chant 9 : « Merci »

(10)Chant 10 : « Bravo »