En quelques mots : Evangile VS culture ?

Dois-je abandonner ma culture pour suivre Jésus-Christ ? Qu’est-ce que la culture ? L’Évangile est-il une culture ? Est-ce la culture d’un groupe qui s’impose aux autres cultures ?….

Une vidéo Libérer!, avec Josiane Ngongang, du temple du Marais (Paris), pour comprendre « en quelques mots » comment s’y retrouver et faire des choix…

Depuis 2008, Libérer! propose une excellente formation certifiante à l’accompagnement spirituel, qui inclue la relation d’aide, la prière de guérison et la délivrance. Avec les Eglises protestante unies du Marais et de Belleville, à Paris.

Plus d’infos sur le ministère Libérer! et ses prochaines formations.

Plus de vidéos sur la chaîne youtube Libérer !

En quelques mots : l’abus

L’abus peut être de multiples natures (sexuel, moral ou/et spirituel), mais il a pour point commun « un détournement » de ce qui n’était pas mauvais au départ, soit un rapport de domination qui s’est mis en place et qui ne saurait correspondre aux relations telles que Dieu les a imaginées pour nous.

Une vidéo Libérer! pour découvrir ce qui se passe quand personne n’est à sa juste place ou quand quelqu’un a pris « la place de… ».

Depuis 2008, Libérer! propose une excellente formation certifiante à l’accompagnement spirituel, qui inclue la relation d’aide, la prière de guérison et la délivrance. Avec les Eglises protestante unies du Marais et de Belleville, à Paris.

Plus d’infos sur le ministère Libérer! et ses formations. Prochainement, dans plusieurs lieux en France, en Suisse et à l’Île Maurice, il sera possible de suivre les 1,2,3 avril 2022 une formation Libérer!1 dite hybride, au sens où l’enseignement sera reçu en direct par internet dans les différents lieux où il sera diffusé, et les temps d’appropriation et de prière seront vécus de façon unique et originale dans chaque lieu relai. Préinscription ici.

« En quelques mots », le lien d’âme

Qu’est-ce qui fait qu’il nous arrive de nous sentir très connectés à certaines personnes et pas à d’autres ? Comme si notre âme était attachée à l’âme d’une autre personne, et pas que dans le couple (ils s’attacheront à leur conjoint, dit la Bible).

Comment comprendre que certains « liens d’âme » sont structurants (liens filial et conjugal) ou inappropriés (dans la conjugalité, la famille, dans la vie et la mort), nécessaires et bons pour un temps mais devant être rompus le moment venu (lien filial) ? Peut-on couper certains liens d’âme ?

Voici, « en quelques mots » sur le sujet, une vidéo de la chaîne youtube Libérer!

Ne pas manquer, le 01/03, cette prochaine vidéo, sur la même chaîne, expliquant que si Jésus était fils de Dieu, il a eu besoin, pour pouvoir l’être pleinement, de quitter père et mère, de couper les liens. Comment ne devrions-nous pas faire la même chose pour advenir à qui nous devons être ?

Depuis 2008, Libérer! propose une excellente formation certifiante à l’accompagnement spirituel, qui inclue la relation d’aide, la prière de guérison et la délivrance. Avec les Eglises protestante unies du Marais et de Belleville, à Paris.

Plus d’infos sur le ministère Libérer! et ses formations.

Plus de vidéos de la chaîne Libérer!

La grâce : (s’)en parler en large et en travers

Ceux qui sont remplis de l’Esprit Saint « se parlent et s’encouragent les uns les autres, par des psaumes, des hymnes et des cantiques inspirés par l’Esprit », pour chanter et célébrer le Seigneur « de tout leur coeur » (Eph.5v18-19). Pour quelle raison ? Pour la grâce, par exemple !

En effet, la Grâce est le message central de la Réforme, mais plus encore de la Bible, et de la prédication de Jésus-Christ ! Dans cette nouvelle vidéo Libérer!, voici les bons et les mauvais usages de la grâce, vus par des accompagnants spirituels. Par les pasteurs Caroline Bretones (EPU Marais) et Gilles Boucomont (EPU Belleville).

Plus d’infos sur le ministère Libérer!

Trois ressources (sinon rien) et un projet participatif à suivre pour s’informer, s’encourager, s’édifier 

De bonnes ressources et un projet participatif à partager, pour l’édification et l’encouragement de tous.

Chers lecteurs et fidèles abonnés, voici une sélection de ressources, avec un projet participatif, me paraissant édifiantes et utiles. Bonnes découvertes !

1)Brief Me, la newsletter pour nous réconcilier avec l’info. 

Brief.me est un mini-journal indépendant, sobre et sans publicité auquel je suis abonné et dont j’ai déjà parlé sur ce blogue, qui résume et explique l’actualité, chaque soir à 18h30, par e-mail ou sur une application mobile. Brief Me existe aussi en version audio, ce qui permet de l’écouter tout en faisant autre chose. Brief.me permet en quelques minutes de récapituler l’actualité de la journée, de mieux comprendre les événements importants. C’est aussi un média qui met en avant des informations positives et ouvertes sur le monde. 

A noter que Brief me n’est pas un service de « curation », ou un agrégateur de contenu, ou même une simple revue de presse, qui se contenterait de reprendre des articles déjà publiés sur d’autres sites.  L’équipe de journalistes expérimentés produit un contenu propre et réalise un véritable travail journalistique, en prenant le temps de sélectionner les informations qui leur semblent pertinentes, puis de les vérifier avant de les formuler de la manière la plus claire, précise et synthétique possible. Il arrive assez souvent qu’ils abandonnent un article en cours de route, faute de fiabilité. 

Depuis 2018, l’équipe de Brief.me édite aussi Brief.eco, un média pour comprendre l’économie en rebondissant sur l’actualité.  En novembre 2021, l’équipe de Brief.me lance Brief.science, un nouveau média qui explique l’actualité scientifique.

Egalement, depuis le 07 novembre, toutes les deux semaines, le dimanche, Brief Me édite sa newsletter « Des idées pour la France », dans laquelle la rédaction de Brief.me explique et met en perspective une proposition présente dans la campagne pour l’élection présidentielle (Ex : pour ou contre : la construction de nouveaux réacteurs nucléaires, la retraite à 60 ans…..).

Il est enfin possible de tester Brief Me gratuitement et sans aucun engagement pendant 30 jours en s’inscrivant simplement avec son mail sur cette page.

2)LaïCités.info : c’est terminé mais ses archives restent ouvertes

Le saviez-vous ? Lancée en 2016, la Lettre pédagogique LaïCités était un outil d’information, de compréhension et de décryptage de la laïcité et des faits religieux. Elle proposait un traitement factuel et laïque de ces sujets afin de les aborder de façon dépassionnée.  Chaque mois, LaïCités proposait des actualités décryptées, des éclairages d’experts, des ressources à utiliser en classe. Les contenus étaient envoyés par mail, une version imprimable y était attachée. LaïCités a malheureusement cessé de paraître en mars 2020, faute d’un nombre suffisant d’abonnés pour la maintenir la parution, mais il est désormais possible de consulter librement tous les anciens numéros disponibles en pdf. Merci à l’équipe ! 

A lire, notamment, ce numéro sur les protestants.

3)La chaîne youtube de Libérer!, un excellent ministère de formation à l’accompagnement spirituel qui réconcilie cure d’âme, relation d’aide, guérison, délivrance, et libération, dont j’ai déjà parlé ici : En s’abonnant à la chaîne, il est possible de visionner un nouveau contenu tous les 10 jours, avec trois formats d’une durée approximative :  EN BREF : 2 minutes / EN QUELQUES MOTS : 10 minutes / EN LARGE ET EN TRAVERS : 45 minutes. Déjà parues, les vidéos : « qu’est-ce que Libérer! », « que faire des morts », « l’abus », « la colère », « le psy et le spi »… 

Egalement, à suivre : le projet participatif « Coopérer sur la durée dans l’Eglise locale », coordonné par Marie-Christine Cayrol.

Issu d’une recherche action interdénominationnelle autour de la question de la coopération dans l’Église, ce projet a donné lieu à l’écriture d’un livre-outil de 320 pages en couleur illustré, auquel ont contribué plus de 50 personnes de différents milieux chrétiens.

Ce manuel servira d’outil à tous les responsables d’église qui ont envie de susciter et d’accompagner la coopération dans l’église et vivre une transition vers la gouvernance partagée.

Visionnez cette vidéo qui présente les thématiques de travail et de réflexion : 

Suivre les avancées du projet et/ou y participer sur cette page.

Ces morts « encombrants » : vivre « avec eux » ou « séparés d’eux » ?

Cette vidéo « en quelques mots » de la chaîne Libérer! nous interroge sur la posture de Jésus, étonnante et décalée, par rapport à nos habitudes culturelles ou à nos intuitions quant au statut de morts et des vivants. Par le pasteur Gilles Boucomont de l’Église protestante unie de Belleville.

Depuis 2008, Libérer! propose une excellente formation certifiante à l’accompagnement spirituel, qui inclue la relation d’aide, la prière de guérison et la délivrance. Avec les Eglises protestante unies du Marais et de Belleville, à Paris.

Plus d’infos sur le ministère Libérer! et ses formations.

Plus de vidéos de la chaîne Libérer!

La vérité vous rendra libres

« Le processus de mise en vérité est douloureux pour notre ego. Il est éblouissant de la lumière de Dieu » (Source image : public domain pictures)

Dans l’Evangile selon Jean, chapitre 8, versets 31-36, Jésus parle ainsi à quelques Juifs qui viennent de reconnaître qu’Il est et qui se mettent à croire en Lui :

« Si vous restez fidèles à ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libres. » Ils lui répondirent : « Nous sommes les descendants d’Abraham et nous n’avons jamais été les esclaves de personne. Comment peux-tu nous dire : “Vous deviendrez libres” ? »

Jésus leur répondit : « Oui, je vous le déclare, c’est la vérité : toute personne qui pèche est esclave du péché. Un esclave ne fait pas pour toujours partie de la famille, mais un fils en fait partie pour toujours. Si donc le Fils vous libère, vous serez vraiment libres ».

Être dans la vérité, c’est être baigné dans la parole du Christ. Le ministère du Christ, qui est le nôtre aujourd’hui, consiste à aider notre prochain ou notre frère à vivre en vérité, contre toutes les forces qui s’acharnent à les faire vivre dans le mensonge : du monde au diable, en passant par leurs désirs ou même des membres de leur famille (cf 1 Jean 2). C’est un vrai combat que d’être là en vérité.

L’apôtre Paul utilise une formule étrange, à bien y regarder, pour évoquer les modalités de cette liberté : « C’est pour que nous soyons vraiment libres que Christ nous a libérés. Tenez donc ferme et ne vous laissez pas remettre sous le joug de l’esclavage » (Gal.5v1). Nous sommes libérés par le Christ, c’est une certitude. Il nous sauve de notre perte et nous libère. Mais il ne nous libère pas une fois pour toute et de tout : nous devons nous placer dans un chemin de libération continue, qui passe par le fait de délier les multiples emprises qui se mettent sur nous au fur et à mesure de notre chemin, sans compter tous les liens dont nous ne sommes encore défaits, issus de notre vie passée. Nous sommes libérés pour la liberté.

Appartenant au Seigneur Jésus-Christ, nous sommes revêtus de Son autorité pour produire cette action de libération continue. Prendre soin des personnes qui nous sont confiées ne consiste pas seulement à panser des plaies, mais à donner les moyens à la personne d’une automédication permanente en lien avec le Christ ressuscité et vivant.

En quoi consistent ces mensonges dans lesquels nous sommes empêtrés ? Fondamentalement, ils sont toujours une version déclinée de l’idolâtrie fondamentale qui refuse que Dieu soit à Sa place et nous à la nôtre. Voici comment Jésus analyse les choses, dans la suite du passage de Jean 8 cité plus haut :

« Je sais que vous êtes les descendants d’Abraham. Mais vous cherchez à me faire mourir, parce que vous n’accueillez pas ma parole. Moi, je parle de ce que j’ai vu auprès du Père ; vous aussi, faites donc ce que vous avez entendu auprès du Père. »

Ils répliquèrent : « Notre père, c’est Abraham. » – « Puisque vous êtes les enfants d’Abraham, leur dit Jésus, faites ce que faisait Abraham. Mais non, vous cherchez à me faire mourir, moi qui vous ai dit la vérité que j’ai apprise de Dieu. Abraham n’a rien fait de semblable ! Vous, vous faites les mêmes actions que votre père. » Ils lui répondirent : « Nous ne sommes pas des enfants illégitimes. Nous avons un seul Père, Dieu. »

Jésus reprit : « Si Dieu était vraiment votre Père, vous m’aimeriez, car je suis venu de Dieu et je suis ici de sa part. Je ne suis pas venu de ma propre autorité, mais c’est lui qui m’a envoyé. Pourquoi ne comprenez-vous pas ce que je vous dis ? Parce que vous êtes incapables d’entendre ma parole. Vous avez pour père le diable et vous voulez faire ce que votre père désire. Il a été meurtrier depuis le commencement. Il ne s’est jamais tenu dans la vérité parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Quand il dit un mensonge, c’est en accord avec son caractère, parce qu’il est menteur et père du mensonge. Et moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas ». (vv 37-45)

Un proverbe français dit que la vérité blesse. C’est vrai. Mais qu’est-ce qui est blessé quand la vérité est dite ? C’est en fait l’orgueil, la clé de voûte des constructions idolâtriques à l’intérieur de nous. C’est bon que l’orgueil soit blessé, car il doit être détruit. Mais cela ne peut être constructif que chez quelqu’un qui a assimilé le caractère néfaste de l’orgueil, et qui ne l’a pas déguisé dans sa terminologie positive que l’on appelle l’amour-propre ou la fierté. Sauf que l’amour-propre est toujours un peu sale…

Le processus de mise en vérité est douloureux pour notre ego. Il est éblouissant de la lumière de Dieu : « il n’est rien de caché qui ne doive être découvert, rien de secret qui ne doive être mis au jour », dit encore Jésus dans Marc 4v22.

Vivre en Christ, c’est accepter que Sa lumière pénètre les tréfonds de notre être, y compris ses parties les plus ténébreuses. Tout peut être bien tranquille en latence à l’intérieur de nous, mais sitôt la lumière de Christ braquée sur les saletés de l’intériorité, nous voyons tout ce qui n’est pas lumineux en soi…..

Dit autrement (et fort bien) par Jean Cassien, un père de l’Eglise, « un homme se croit patient et humble tant qu’il n’est en relation avec personne, mais dès que se présentera l’occasion d’une contrariété, il reviendra à sa première nature. Les défauts cachés réapparaissent aussitôt, tels des chevaux sans mors après un long repos, bondissent à l’envi hors de l’écurie, avec une violence et une férocité qui causent la perte du cocher. En effet, toutes relations humaines cessant, nos vives se développent en nous s’ils n’ont pas été purifiés auparavant » (Institutions cénobitiques, VIII, 18).

Une fois que la vérité a été dite, il importe de de pouvoir mener une vie vraie, durablement. Une fois que nous avons été libérés, il importe que nous marchions dans la liberté.

A ce sujet, parmi les armes du chrétien décrites en Ephésiens 6, nous avons premièrement « la ceinture de la vérité ». La ceinture est ce qui entoure les reins, lieu symbolique, dans la culture juive, de la force la plus fondamentale de l’humain. Le coeur du coeur de notre vie doit donc être un amour pour la vérité (cf 1 Cor.13v6), qui nous englobe et nous ceint pour nous faire tenir debout.

(D’après « Au Nom de Jésus, libérer le corps, l’âme, l’esprit », de Gilles Boucomont. Editions Première Partie, 2010, pp 215-219)

L’action du mois : suivre la formation Libérer !

« Libérer ! » Le temps d’une formation pour vivre une transformation et expérimenter, sur un fondement de vérité, que Jésus « est le même » : certes « hier » mais aussi « aujourd’hui » et « éternellement ».

Libérer ! est une excellente formation certifiante à l’accompagnement spirituel, proposée par les Eglises protestante unies du Marais et de Belleville, à Paris. Elle s’inscrit dans le cadre du panier de formation inter-Eglises au sein de la Fédération protestante de France, intitulé byReformation.

Ne manquez pas la prochaine session Libérer! 1 d’automne, laquelle aura lieu du 08 octobre au 10 octobre 2021 au temple de Belleville, Paris.

Pour qui ?

Libérer ! est avant tout destiné aux chrétiens de toutes dénominations (pasteurs/anciens, prêtres, et tout responsable « laïc » engagé dans un ministère) qui ont la volonté de s’engager en Eglise et/ou d’être renouvelés pour des ministères d’accompagnement spirituel, de relation d’aide et de conseil pastoral, incluant notamment les dimensions de la guérison spirituelle et de la délivrance.

Enracinée dans les Écritures Bibliques, elle s’appuie sur plus de 10 ans d’expérience-« maison » novatrice de l’Église Protestante Unie du Marais en matière d’accompagnement spirituel (50 personnes formées à l’accompagnement, soit un peu plus de 80 heures de formation).

Une formation équilibrée

J’ai déjà suivi les modules 1 et 2 en 2015, et le module 3 en juillet 2019 et peut attester que la formation est très équilibrée sur les plans théologiques et pratiques.

Libérer ! ne propose pas « de truc » ou de « technique », mais nous invite à nous exercer à l’écoute de la Parole de Dieu – plutôt que d’agir de manière systématique et stéréotypée – et à mettre cette Parole en pratique. Il ne s’agit pas de souhaiter d’être « plus » ou « mieux » informés, mais de nous laisser transformer pour expérimenter, sur un fondement de vérité, que Jésus « est le même » : certes « hier » mais aussi « aujourd’hui » et « éternellement »(Hébr.13v8). Cette formation se veut donc tout à la fois « un lieu d’enseignement et de témoignage de l’action du Saint-Esprit », toujours actuel, « dans la vie des chrétiens ». L’on peut venir aussi « pour soi », pour vivre une guérison et une libération personnelle, dans la perspective de le retransmettre à d’autres. Personnellement, j’y ai beaucoup appris quant aux enjeux pratiques liés à l’autorité et au mandat libérateur du chrétien (délivrance, combat spirituel, guérison).

Enfin, la vision tripartite de l’homme (Dieu nous a fait corps, âme, esprit) de Libérer! nous permet de résoudre certaines difficultés, liées aux limites des approches exclusivement « spirituelles »/ « spiritualisantes » ou exclusivement « psychiques » (celle de la « relation d’aide », avec une vision anthropologique et intellectuelle inspirée de la psychanalyse/la psychologie). Elle nous permet ainsi de discerner si nous avons à affaire à du somatique, du psychique ou du spirituel, et d’apporter un « traitement holistique » adapté, sachant qu’aucun de ces domaines n’est véritablement étanche. Elle nous permet enfin de sortir de l’impasse due à l’opposition entre « délivrance » et « accompagnement » (pastoral), alors que les deux sont liés. En effet, apprend-t-on dans cette formation, selon les situations, certaines personnes auront d’abord besoin d’être libérées, avant de pouvoir être accompagnées. Et dans les deux cas, la repentance joue un rôle majeur. Elle est même une clé de la vie chrétienne.

C’est où ? C’est quand ? Comment s’inscrire ?

Sur le plan pratique, le cycle de formation, qui forme un tout, se compose de trois modules, chacun comportant des séquences d’enseignements, de travail en groupes et des temps de prière.

Libérer! 1 : Libérer le corps, l’âme et l’esprit (prochaine session : du 08 octobre au 10 octobre 2021, au temple de Belleville, Paris. Les personnes qui vivent Libé 1 pour la première fois seront prioritaires).
En développant une conception tripartite de l’humain (corps, âme, esprit), le Nouveau Testament nous éclaire sur les strates où doit se déployer la guérison de notre être. Le règne de Dieu s’étend sur toutes ces zones de notre intériorité.

Libérer! 2 : Libérer, délier, délivrer
Nous ne luttons pas contre la chair et le sang, nous ne nous battons pas contre les personnes, mais en Christ nous obtenons la victoire sur des puissances spirituelles qui agissent. Forts de l’expérience de Jésus, des apôtres, d’une part, et de l’anthropologie moderne (psychologique notamment), comment marcher vers la liberté ?

Libérer! 3 : Pratique de l’accompagnement spirituel et transmission (prochaine session : du 01 novembre au 05 novembre 2021, au temple du Marais, Paris)

Pour être éligible au Certificat Libérer! il faut avoir fait les trois stages et avoir validé l’examen final.

La formation est gratuite mais il est possible de faire une offrande pour soutenir ce ministère. Note : coût réel estimé au minimum à 200 euros/personne, sachant que les questions financières ne doivent pas être un frein à l’inscription)

En savoir plus et pour connaître les prochaines dates de formation : http://www.liberer.fr/

Une nouveauté : Libérer ! lance sa chaîne youtube !

Une première vidéo nous permet de découvrir une présentation des formations Libérer! par la Pasteure Caroline Bretones, du temple du Marais (Paris) :

En s’abonnant à la chaîne Youtube, il est possible de visionner un nouveau contenu tous les 10 jours, avec trois formats d’une durée approximative :

EN BREF : 2 minutes
EN QUELQUES MOTS : 10 minutes
EN LARGE ET EN TRAVERS : 45 minutes

[Article mis à jour le 21/09/21]

« Un seul mot peut tout changer »

« Un seul acte arrive à tout changer, un seul mot peut tout arranger… » [« Just one touch and everything changes, everything changes / With one word the world rearranges, the world rearranges »], dit un chant chanté lors du culte de dimanche dernier.

« Un seul mot » ou une seule parole…confessée, déclarée, donnée, accueillie…pour (re)venir, (se) réconcilier, se réajuster, révéler, remercier, recadrer, redresser, relever, encourager, édifier, consoler, pardonner, délier, libérer….

« S’il te plaît »

 « Pardon »,

« J’ai péché (contre toi, Seigneur et contre les hommes »)

« Je me repens »,

« Seigneur, prends pitié de moi, qui suis un pécheur… »

« Tes péchés sont pardonnés »,

« Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font »

« Reviens »

« Viens »

« Suis-moi »

« Reste avec nous »

« Toi qui a faim (et soif), viens » (et mange, bois gratuitement…). Voir d’autres paroles semblables ici, ou .

« Reçois »

« Merci ! »

« Ne crains pas »

« J’ai entendu et vu (ta détresse) »

« Grâce et paix »

« Je crois, Seigneur : viens en aide à mon manque de foi ! »

« Seigneur, sauve-moi ! »

« Ta foi t’a sauvé (guéri) »

« M’aimes-tu ? »

« Je t’aime d’un amour éternel »

…..

Quelle est cette « parole qui peut tout changer », pour vous, aujourd’hui ?

Libé1 et Libé2 bientôt et partout !

« Libérer! C’est possible bientôt et partout ! »

Pâque(s), ou la fête d’une libération et de la naissance d’un peuple, comme de la résurrection et de la victoire du Seigneur Jésus-Christ sur notre ennemi ultime, la mort, qui sera détruit, semble derrière nous.

En réalité, Jésus-Christ est le même, non seulement hier, mais surtout aujourd’hui, comme il le sera éternellement (Hébr.13v8). Et pas seulement le seul jour de Pâque(s).

Sinon, le saviez-vous ? Faire une formation Libérer! 1 et une formation Libérer! 2, presque partout, sans que ce soit uniquement face à son écran, c’est également bientôt, et, surtout, possible aujourd’hui !

L’équipe a en effet franchi le pas de faire cette formation à l’accompagnement spirituel en mode hybride, c’est-à-dire en partie par écran interposé et en partie sur site, en respectant les normes sanitaires de chaque pays. Oui, vous lisez bien de chaque pays car les prochains Libé 1 et 2 auront lieu en même temps en France, en Suisse, à l’île Maurice, en Angleterre, etc…

Pour s’inscrire (depuis la mi-mars), il faudra donc pouvoir choisir un lieu pour vivre la partie « en présence ». Dans certains pays il y aura des sessions sur Zoom à la maison, et dans d’autres pays où il n’y a pas de couvre-feu, ces mêmes sessions auront lieu dans les lieux de cultes qui accueilleront la formation (près de 20 lieux dans le monde).

Retenez les dates :

Libérer! 1 — week-end de l’Ascension, 13-15 mai 2021
> 2 sessions le jeudi 13 mai 2021 : l’après-midi sur site, et le soir à la maison sur Zoom
> 1 session le vendredi 14 mai 2021 : le soir à la maison sur Zoom
> 3 sessions le samedi 15 mai 2021 : le matin sur site, l’après-midi sur site, et le soir à la maison sur Zoom.

Libérer! 2 — week-end du 28-30 mai 2021
> 1 session le vendredi 28 mai 2021 : le soir à la maison sur Zoom
> 3 sessions le samedi 29 mai 2021 : le matin sur site, l’après-midi sur site, et le soir à la maison sur Zoom
> Dimanche 30 mai : le soir à la maison sur Zoom

Plus d’infos et pour suivre l’actualité de la formation ici.

Découvrir notre présentation de cette excellente formation, que je recommande chaudement.

Initialement paru le 24/03/21 et republié, avec une mise à jour, pour l’occasion.