« Pas un devoir », mais un fait, une grande nouvelle qui exige une réponse immédiate….

Marquez une pause et….

….prenez le temps de réfléchir à ce que vous faites, comment et pourquoi vous le faites.

Et surtout, à ce que vous êtes. Ensemble.

 

Dans ce cadre, ne manquez pas de lire l’excellent article du « théologeek » Olivier Keshavjee : « Évangéliser dans le contexte de la sécularisation », publié le 27 février 2015 sur son blogue. Un article qui me paraît particulièrement d’actualité et qui rejoint à la fois mes préoccupations sur la communion fraternelle, et une récente prédication nous appelant à être « des ambassadeurs » pour Christ(cf 2 Cor.5v17-21)

Quelle est la tâche de l’Église dans une société sécularisée ? Comment envisager l’évangélisation dans un tel contexte ? Telles sont les questions posées dans l’article qui reprend « Evangelism in the Context of Secularisation » de Lesslie Newbigin, paru en hollandais en 1990 dans Kerk en Theologie et republié en 1994 dans A Word in Season: perspectives on Christian World Missions.

Questions importantes, d’autant plus que notre société « n’est pas séculière, mais païenne », soit « une société dans laquelle les hommes et les femmes donnent leur allégeance à des non-dieux. La société sécularisée n’est donc pas un espace neutre et libre dans lequel nous pouvons projeter le message chrétien. C’est un territoire occupé par d’autres dieux. Nous avons à faire à des principautés et pouvoirs ».

Qu’est-ce que l’évangélisation dans un tel contexte ?  Elle n’est pas « un devoir », mais l’annonce d’un fait, d’ « une grande nouvelle qui exige une réponse immédiate » : Dieu règne !

C’est là l’Evangile prêché par le Seigneur Jésus lui-même(Marc 1v14-15). Comment « rendre visible » cette réalité, nouvelle pour le monde qui nous entoure ? Par « une vie partagée » et « une vie qui parle »-en actions et en paroles. La suite ici : http://www.theologeek.ch/2015/02/27/evangeliser-dans-le-contexte-de-la-secularisation/

 

Marquez donc une pause pour réfléchir à tout ceci. Et n’oubliez pas d’aller voir « Snow Therapy »(à plusieurs, notamment en couples) cette semaine tant que le film est encore en salles. Et discutez-en ensuite.

 

Allez, hop ! Moi, aussi, je marque une pause. Prochain billet mercredi prochain.

 

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “« Pas un devoir », mais un fait, une grande nouvelle qui exige une réponse immédiate….

  1. Merci Pep’s pour cette réflexion.
    Je suis allé lire l’ article et du coup jeter un oeil sur le site que tu as mis en lien.
    Très intéressant.
    Et article en plein dans mon actualité :-).

    Bonne semaine

  2. Bonjour Anthon,
    je t’en prie et te remercie. L’article et le blogue-source sont effectivement très intéressants et édifiants. A noter que ledit article est aussi « en plein dans mon actualité »…notamment sur la question de la communauté fraternelle(cf « la vie partagée » dans l’article) qui n’est décidemment pas un luxe ou un « gadget », parce que l’on aurait « d’autres priorités » mais un élément vital, touchant jusqu’à la crédibilité de notre témoignage ! A méditer…

    Bonne semaine et bien fraternellement,
    Pep’s

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s