(Faussement « terre à terre ») Es-tu plutôt « Pluton », ou plutôt « Terre » ?

La nature nous enseigne beaucoup de choses spirituelles, disait l’apôtre Paul. Bien avant lui, le Seigneur Jésus-Christ l’avait déjà démontré, par ses enseignements en paraboles.

Dimanche dernier, la prédication rappelait,  pour illustrer la nécessité de « nous repositionner »ou de nous recentrer(en Christ), que notre bonne vieille planète(la Terre), qui tourne autour du Soleil, a le Soleil pour centre(et pas le contraire). Et de préciser que plus la Terre est proche du Soleil, plus elle tourne vite.

Le rapprochement avec notre vie spirituelle est donc facile à faire :

le Soleil, c’est la vie. Christ est « notre vie », « la lumière du monde », « le chemin, la vérité et la vie », « le Soleil de justice ». Celui qui est venu apporter « la vie en abondance ». « Séparé de Lui », nous ne pouvons « rien faire ». « En Lui », nous pouvons porter « beaucoup de fruits » et marcher à Sa suite(par exemple, sur ce modèle : cf Actes 10v38 et ss)

Repositionnons-nous donc sur Christ, à l’instar de la Terre « qui tourne autour du Soleil », et non « comme Pluton », disait le prédicateur.

« Ne pas être comme Pluton » ? Cette allusion m’a alors inspiré plusieurs choses :

Pluton est la planète* la plus éloignée du Soleil. C’est aussi le nom d’un dieu romain, dont la signification est « le riche ». Mais de quoi Pluton est-il « riche » ? Des morts. Car il est le dieu des morts et son royaume  est celui qui compte le plus d’habitants. Comme l’écrit Sophocle(dans « Oedipe-roi »), il « thésaurise les gémissements et les pleurs ». De là sa richesse.

Repositionnons-nous donc. Mais qui vas-tu choisir pour centre ?

Le « Dieu véritable et la vie éternelle » ?(1 Jean 5v21)

Ou le sinistre faux dieu, et sa richesse de mort ?

 

 

Notes :

*Une planète « naine », semble-t-il….