« Maintenant, vous êtes le peuple de Dieu… »(1 Pierre 1v22-2v10)

Retour, en ce début d’année 2014, à notre étude la première épître de Pierre, entamée ici.

Dernièrement, nous avions vu que le chrétien est caractérisé par l’obéissance et la sainteté.

Sachant qu’il est exhorté à marcher individuellement « en espérance » et « dans la sainteté« , étudions maintenant à travers notre passage du jour(1 Pierre 1v222v10*) ce que sont les chrétiens ensemble et comment doivent-ils vivre ensemble.

Que forment les chrétiens ensemble ?(le corps de Christ ou l’Église)

Comment Pierre parle-t-il de l’Église dans ce passage, sachant qu’il utilise quatre images :

Q 1 : quelle est la première image utilisée pour désigner ce que sont les chrétiens ensemble ?(1 Pie.1v22-23)

Pourquoi ?

Q1a : que partagent-ils ? Qu’ont-ils en commun ?(v22)

Qu’apprenons-nous sur cet amour dont parle Pierre ?

(A noter que l’apôtre utilise deux mots différents pour parler de l’amour : « philadelphia »-amour fraternel-et « agape »-l’amour de Dieu, qui est allé jusqu’au sacrifice)

Nature et origine de cet amour ? Lire Rom.5v5, Gal.5v22-23

Etapes et processus de cet amour ?(vv22-23) :

Que doit-il s’opérer d’abord ? Et ensuite ?(ce qui rend possible un véritable amour fraternel : lire 1 Jean 4v7-21 ; Col.3v16 ; Eph.5v18)

De quelle manière devons-nous aimer nos frères ? (v22)

Q1b : qu’ont-ils tous connu, initialement ?(1 Pie.1v23-25)

Comment entrons-nous dans « la famille de Dieu » ? (Jean 3v1-16, 1 Cor.12v13)

Comment sommes-nous « régénérés » ? (v23)

Quel est le rapport entre la Nouvelle naissance et l’amour fraternel ?(cf 1 Jean 4v7-21)

Q1c : que partagent-ils encore ?(1 Pie.2v1-3)

Que demande Pierre à ses lecteurs ? Pourquoi ? Un commandement « négatif »(cad, de rejeter…) cf 1 Pie.2v1, et un commandement « positif » cf 1 Pie.2v2-3 – comparer avec Ps.34v9.

Q2 : quelle est la deuxième image de ce que sont les chrétiens ensemble ?(1 Pie.2v4-8)

Q2a : comment le Seigneur Jésus-Christ est-il désigné ici(v6) ? Cette idée vient-elle de la seule imagination de Pierre ou était-elle familière des lecteurs de l’apôtre ? (cf Es.28v16 ; 8v14 ; Ps.118v22 – comparer avec Matt.21v42 et Actes 4v11)

Lampe par bruna pires

Lampe par bruna pires

Comment Pierre « innove-t-il » en utilisant cette image pour parler de Christ ? Comment est cette « pierre » ? Quel est son rôle ? Qui sont alors ceux qui sont édifiés sur Lui ?(vv4-8)

Pierre lui-même avait été désigné par le Seigneur comme « la pierre » sur laquelle Jésus « bâtirait son Eglise »(Matt.16v18). Est-ce à dire qu’il en est le « fondement vivant » ?(comparer avec 1 Pierre 1v4-8)

Q2b : que sont les chrétiens et que forment-ils ?(1 Pie.2v5, 9)

Sachant que l’apôtre écrit à des chrétiens qui vivent dans cinq provinces différentes….

Q3 : quelle est la troisième image de ce que sont les chrétiens ensemble ? Ce que Dieu a fait d’eux ?(1 Pie.2v5,9, cf Exode 19v6)

A noter que dans l’Ancien Testament, le peuple avait une sacrificature ou un sacerdoce. Dans le temple de Jérusalem, elle était exercée par ceux (et eux seuls)qui étaient aptes à cette charge. Quelle est la durée de cette sacrificature ? Et qui sont aujourd’hui « sacrificateurs » ? (Hebr.10v19-25)

A noter encore que seul Christ est sacrificateur et roi(Hebr.7). Dans l’Ancien Testament, un roi ne pouvait être sacrificateur et le seul qui tenta de l’être fut puni(2 Chron.26v16-21).

Comment alors les chrétiens peuvent-ils être à la fois « Rois et sacrificateurs » ?(1 Pie.2v5,9, cf Apoc.1v6 ; 2v26-27 ; 20v6)

Q3a : Dans quels buts les chrétiens sont-ils « rois et sacrificateurs » ?(1 Pie.2v5, 9)

Quels sont les sacrifices qui sont offerts ? (Rom.12v1 ; Hébr.13v15, 16 ; Philip.4v10-20) Et comment les offrir à Dieu ?(Hebr.13v15)

1 Pierre 1v9 : comparer avec Eph.5v8-14, Col.1v12. Qu’est-ce que « les vertus » de Celui qui « nous a appelé des ténèbres à sa merveilleuse lumière » ? Et  comment les annoncer ?(cf Matt.5v16, Hebr.13v16)

Q4 : quelle est la quatrième et dernière image de ce que sont les chrétiens ensemble ?(1 Pie.2v9-10)

Le v10 est une citation d’Osée 1v6,9(comparer avec Rom.9v25) : que veut dire Pierre à ses destinataires en faisant allusion à ce prophète de l’Ancien Testament ?

 

 

Notes :

*1Pie.1
22    Ayant purifié vos âmes par l’obéissance à la vérité, pour que vous ayez une affection fraternelle sans hypocrisie, aimez-vous l’un l’autre ardemment, d’un coeur pur,
23    vous qui êtes régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la vivante et permanente parole de Dieu:
24    parce que « toute chair est comme l’herbe, et toute sa gloire comme la fleur de l’herbe: l’herbe a séché et sa fleur est tombée,
25    mais la parole du Seigneur demeure éternellement ». Or c’est cette parole qui vous a été annoncée.

1Pie.2
1    Rejetant donc toute malice et toute fraude, et l’hypocrisie et l’envie, et toutes médisances,
2    désirez ardemment, comme des enfants nouveau-nés, le pur lait intellectuel, afin que vous croissiez par lui à salut,
3    si toutefois vous avez goûté que le Seigneur est bon;
4    duquel vous approchant comme d’une pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse auprès de Dieu,
5    vous-mêmes aussi, comme des pierres vivantes, êtes édifiés une maison spirituelle, un sainte sacrificature, pour offrir des sacrifices spirituels, agréables à Dieu par Jésus Christ.
6    Parce qu’on trouve dans l’écriture: « Voici, je pose en Sion une maîtresse pierre de coin, élue, précieuse; et celui qui croit en elle ne sera point confus ».
7    C’est donc pour vous qui croyez, qu’elle a ce prix; mais pour les désobéissants, « la pierre que ceux qui bâtissaient ont rejetée, celle-là est devenue la maîtresse pierre du coin »,
8    et une pierre d’achoppement et un rocher de chute, lesquels heurtent contre la parole, étant désobéissants, à quoi aussi ils ont été destinés.
9    Mais vous, vous êtes une race élue, une sacrificature royale, une nation sainte, un peuple acquis, pour que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière;
10    vous qui autrefois n’étiez pas un peuple, mais qui maintenant êtes le peuple de Dieu; vous qui n’aviez pas obtenu miséricorde, mais qui maintenant avez obtenu miséricorde.

Publicités

« Vous serez saints, car je suis saint… » (1 Pierre 1v13-21)

Lors de l’étude précédente, nous avions été exhortés à « marcher dans l’espérance ». Dans le passage qui nous occupe aujourd’hui, nous avons un appel à

Personnes marchant par Peter Griffin

Personnes marchant par Peter Griffin

« marcher dans la sainteté » : car « quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur » (1 Jean 3v3)

1 Pierre 1v13-21 : 
« C’est pourquoi, ayant ceint les reins de votre entendement, étant sobres, espérez parfaitement en la grâce qui vous sera apportée à la révélation de Jésus-Christ »(v13)Comme des enfants obéissants, ne vous conformant point aux convoitises que vous aviez autrefois, quand vous étiez dans l’ignorance (v14), mais comme Celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite(v15) ; attendu qu’il est écrit : Vous serez saints, parce que je suis saint.(v16). Et, si vous invoquez comme Père Celui qui, sans acception de personnes, juge selon l’œuvre de chacun, conduisez-vous avec crainte pendant le temps de votre séjour sur la terre(17) ; sachant que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vos pères vous avaient transmise(v18), mais par un sang précieux, comme celui d’un agneau sans défaut et sans tache, par le sang de Christ(v19), préconnu avant la fondation du monde, mais manifesté à la fin des temps à cause de vous(v20) ; qui par lui croyez en Dieu, qui l’a ressuscité des morts et lui a donné la gloire, en sorte que votre foi et votre espérance soient en Dieu »(v21).

Bleu Nylon Belt par Adrian Paulino

Bleu Nylon Belt par Adrian Paulino

« C’est pourquoi, ayant ceint les reins de votre entendement, étant sobres, espérez parfaitement en la grâce qui vous sera apportée à la révélation de Jésus-Christ » (v13).
Q 1 : qu’est-ce que « se ceindre » ? Pourquoi et quand ceignait-on ses vêtements ?
Voir Ephésiens 6.14 ; Luc 12.35 et Ex.12v11
Q 2 : pour le chrétien de l’époque de Pierre et pour le chrétien d’aujourd’hui, qu’est-ce « ceindre les reins de son entendement » ? Voir Hebr.11v8-16 et Gen.12-13
Q 3 : pourquoi est-il important d’être ou de rester sobre ? Voir 1Pierre 5.8 ; 1Thessaloniciens 5.6.
Q 4 : en quoi et en qui est-il important d’espérer ? Voir 1Pierre 1.7 ; 1Corinthiens 1.7 ; 2Thessaloniciens 1.7-10.
Quelles sont les conséquences, pour notre vie chrétienne, de vivre dans l’attente du retour de Christ ? Notamment dans les jours difficiles ? (voir Tite 2v10-13)
« Comme des enfants obéissants, ne vous conformant point aux convoitises que vous aviez autrefois, quand vous étiez dans l’ignorance (v14), mais comme Celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite(v15) ; attendu qu’il est écrit : Vous serez saints, parce que je suis saint. »(v16)
Quelles sont les caractéristiques des enfants d’obéissance ? (v. 22) A qui s’opposent-ils ? (Voir Ephésiens 2.2)
Pour vous aider à répondre, comparez aussi les expressions : enfants « de lumière, » Ephésiens 5.8 « de colère, » Ephésiens 2.3 « de malédiction, » 2Pierre 2.14.

Comment le fait d’être sauvé doit-il se traduire dans nos vies ? (Voir Rom.1v5, 1 Pie.1v2)
Q 5 : Quelles sont les trois exhortations données aux « enfants obéissants » ?(v14-16)
Note : les v15-16 sont des citations de Lévitique 11v44-45 ; 19v2 ; 20v7, 26. Que nous enseignent ces passages sur Dieu ?
Q 5 a. Peut-on se dispenser d’être saint ? (Voir 1 Jean 1v5 ; Habak.1v12-13…)
Q 5 b. Que signifie le mot saint ? (voir aussi 2 cor.6v14-7v1). D’où vient notre sainteté ? Dans quels domaines devons-nous « être saints » ?

« Et, si vous invoquez comme Père Celui qui, sans acception de personnes, juge selon l’œuvre de chacun, conduisez-vous avec crainte pendant le temps de votre séjour sur la terre »(v17)
Q 5c : Qu’est-ce que la « crainte de Dieu » ? Que rappelle Pierre à propos de Dieu (v17) ?

« Mais par un sang précieux, comme celui d’un agneau sans défaut et sans tache, par le sang de Christ »(v19),
Q 6 : Vous avez été rachetés(v18-19), de quoi ? (Voir aussi Romains 6, Romains 3.24 et ss ; Hébreux 9.15 ; Hébreux 2.14 et ss).
Q 6a : Pourquoi la conduite du pécheur est-elle déclarée vaine ? (comparez Ephésiens 4.17 ; Romains 8.20)
Q 6b : Quel est le prix de notre rachat ? Pourquoi pas par de l’argent ou de l’or ? (Comparer avec Lévitique 4.32 ; Exode 12.5). Comment l’or peut-t-il être « corruptible », ici ?
Pour la comparaison de Christ avec un agneau, voir Esaïe 53.7,9), et pour l’idée de la délivrance par le rachat, voir aussi Esaïe 44.22,24 ; 51.11 ; 52.3)
Q 6c : Pourquoi le sang de Christ est-il précieux ? (2Corinthiens 5.21 ; Hébreux 7.26 ; 9.12 ; 1Jean 3.5)
« Préconnu avant la fondation du monde, mais manifesté à la fin des temps à cause de vous » ;
Q 7 : Que signifie « Préconnu » ?
Qu’est-ce qui est préconnu ? (Voir 1Corinthiens 2.7 ; Ephésiens 1.4 ; Jean 17.24 ; Actes 17.31 ; Jean 3.16).
« Qui par lui croyez en Dieu, qui l’a ressuscité des morts et lui a donné la gloire, en sorte que votre foi et votre espérance soient en Dieu ».
Q 8 : Comment et par qui peut-on croire en Dieu ? (comparer avec 1 Cor.15v14-17)

« Une espérance vivante ! » Questions pour l’étude de 1 Pierre 1v2-12

Après l’introduction de la Première épître à Pierre, exposée précédemment, je vous propose d’entrer dans le vif du sujet !

A noter que la version utilisée est la « Darby », qui me paraît particulièrement adaptée à l’étude systématique.

 

1 Pierre 1

« Pierre, apôtre de Jésus Christ, à ceux de la dispersion, du Pont, de la Galatie, de la Cappadoce, de l’Asie et de la Bithynie, qui séjournent parmi les nations(v1), élus selon la préconnaissance de Dieu le Père, en sainteté de l’Esprit, pour l’obéissance et l’aspersion du sang de Jésus-Christ : la grâce et la paix vous soient multipliées ! »(v2)

Voyage par George Hodan  Les  chrétiens : des "voyageurs", "en séjour", dans ce monde

Voyage par George Hodan
Les chrétiens : des « voyageurs », « en séjour », dans ce monde

Q 1 : les destinataires de la première épître de Pierre sont « étrangers » et « dispersés » (v1) : qu’est-ce qui, dans cette adresse, pourrait ici les encourager et les fortifier, dans leur isolement ?

Q 2 : qu’est-ce que « l’élection », sous l’ancienne Alliance ? Qui concernait-elle ? (Lire, par exemple, Es. 41v8 ; 43v20 ; Deut. 7v6 ; 9v4-6)

Q 2 bis : Quelle est la caractéristique de l’élection de Dieu, pour les chrétiens en général et les destinataires de l’épître en particulier ? (v2)

Q 3 : Qui intervient successivement et comment, dans cette élection, d’après 1 Pie. 1v2 ?

Q 3b : qu’est-ce que cette « préconnaissance » de Dieu ? (Lire, par exemple, Amos 3v2, 1 Cor.8v3, 1Pierre 1v20 ; Romains 8v28-29 ; Ephésiens 1v3-5). Sur quoi l’élection est-elle fondée ? Sur qui repose-t-elle ?

Q 3c : Dieu nous élit-il pour qu’ensuite nous agissions à notre guise ? Qui intervient ensuite, dans cette élection ? (cf 1 Pie.1v2 et lire 1 Thessaloniciens 4v7 ; 2 Thessaloniciens 2v13-14).

Q 3 d : dans quel but sommes-nous « appelés » et « sanctifiés », ou « mis à part » ?

Qu’est-ce que l‘aspersion du sang de Jésus-Christ ? A quel usage de l’Ancien Testament ce terme est-il emprunté ? Dans quel but ? (cf Exode 24v7 ; Lévitique 4v6, 17 ; 16v14 ; Hébreux 9v19 ; 12v24)

Remarque : « l’aspersion du sang de Jésus-Christ » est mentionné après la sainteté (ou sanctification)de l’Esprit, dans ce passage. Pourquoi ? Comparer avec 1 Jean 1v7.

 

Synthèse : compléter les trous, d’après vos réponses aux questions sur le passage de 1 Pie.1v2 : …..par le Père, …..par le Fils et ….. par l’Esprit. Ces trois actions forment un tout et sont indispensables à notre salut.

 

Quelles sont les deux conséquences, découlant de l’œuvre de Dieu (v2) : ………….et………….

Quelles conséquences, pour ma vie personnelle ?

 

« Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés pour une espérance vivante par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts »(v3)

Tombes dans la roche par Petr KratochvilUn tombeau vide : une espérance vivante

Tombes dans la roche par Petr Kratochvil
Un tombeau vide : une espérance vivante

Q 4 : Il est fait question de l’espérance vivante du chrétien(v3). Pourquoi est-elle « vivante » ?

 

« …pour un héritage qui ne se peut corrompre, ni souiller, ni flétrir, conservé dans les cieux pour vous »(v4)

Q 5 : L’objet de l’espérance, la vie éternelle, est appelée par Pierre un héritage : d’où vient cette désignation ? (Cf Genèse 13v15 ; 28v4 ; Deutéronome 4v21 ; 12v9 ; Galates 3v18, Ephésiens 5v5 ; Hébreux 9v15)

Q 5 b : Quelles sont les trois caractéristiques de notre héritage (v4) ?

 

«…qui êtes gardés par la puissance de Dieu, par la foi, pour le salut qui est prêt à être révélé dans les derniers temps ! »(v5)

Q 6 : Quelles sont les deux certitudes ou assurances, liées à cet héritage cf v4-5 ?

 

« C’est là ce qui vous fait tressaillir d’allégresse, bien que maintenant, pour un peu de temps, s’il le faut, vous soyez attristés par diverses tentations »(v6)

Des diverses tentations ou épreuves. Comparer avec Jacq.1v2

Q 7 : quelles sont les quatre indications que l’apôtre nous donne sur ces tentations ou épreuves (v6-7) ? Quelles conclusions en tirez-vous, pour chacune de ces indications ?

 

Le feu par Petr KratochvilL'épreuve de notre foi, bien plus précieuse que celle de l'or qui périt

Le feu par Petr Kratochvil
L’épreuve de notre foi, bien plus précieuse que celle de l’or qui périt

« afin que l’épreuve de votre foi, beaucoup plus précieuse que celle de l’or périssable, qui cependant est éprouvé par le feu, tourne à votre louange, et à votre gloire, et à votre honneur, lors de la révélation de Jésus-Christ »(v7)

Le mot rendu ici par l’épreuve ne se retrouve, dans le Nouveau Testament, que dans Jacques 1v3. Que signifie-t-il ?

Que nous enseigne l’image de « l’or éprouvé » sur le sens et la finalité(le but) de l’épreuve du croyant ?

 

« lui que vous aimez, sans l’avoir vu ; à l’égard duquel, sans le voir encore, mais en croyant, vous tressaillez d’une joie ineffable et glorieuse »(v8)

Q 8 : cette joie « ineffable et glorieuse » est produite par deux sentiments. Lesquels ? Pour qui ?

Quel est le lien entre ces deux sentiments ? Comment peut-on bien les nourrir ?

 

« remportant, ce qui est le but de votre foi, le salut des âmes »(v9)

Le mot remporter nous parle de prix ou de couronne obtenue par un vainqueur (1Pierre 5v4 ; 2Timothée 4v8 ; 2Corinthiens 5v10 ; Ephésiens 6v8…). Il semble qu’il ait ici le sens de « but » ou « fin(alité) ».

Quel est ce but de notre foi ? (v9) Quand pouvons-nous vivre cette espérance ?  

 

« C’est au sujet de ce salut que les prophètes, qui ont prophétisé touchant la grâce qui vous était destinée, ont fait leurs recherches et leurs investigations, scrutant pour quel temps et quelles circonstances l’Esprit de Christ qui était en eux, indiquait, en les attestant d’avance, les souffrances destinées à Christ, et les gloires dont elles seraient suivies »(v10-11)

Q 9 : de qui ce salut a-t-il été l’objet des désirs, des recherches et des espérances, dans les v10-12 ?

Q 10 : relevez les termes employés pour exprimer la nature de ces recherches et investigations. (Comparer avec Matthieu 13v17).

Q 11 : que cherchaient particulièrement à découvrir les personnes dont il est fait question dans ce passage ? Pourquoi ? (v11-12)

Q 12 : sous quelle inspiration cette enquête est-elle menée ? (V 11)

Q 13 : qui est au centre de cette œuvre de salut ? Ce dont l’Esprit de Christ rendait témoignage à l’avance ?

Précisions : De quoi parlent particulièrement les textes suivants de l’Ancien Testament, que Pierre avait sans doute à l’idée ? (cf 1Pierre 2v23-25)  Lire, par exemple, Psaume 22 et Esaïe 53…

Quel est le but de Pierre, en rappelant ces données à ses lecteurs ? Quel titre lui-même se donne-t-il ? (1Pierre 5v1)

 

« Il leur fut révélé que ce n’était pas pour eux-mêmes, mais pour vous, qu’ils administraient ces choses, qui vous ont été maintenant annoncées par l’entremise de ceux qui vous ont prêché l’Evangile par l’Esprit-Saint envoyé du ciel, et dans lesquelles les anges désirent plonger leurs regards »(v12)

Q 14 : le ministère des prophètes concernant le salut à venir fut-il sans utilité pour eux mêmes et pour leurs contemporains ?  Sinon, comment comprendre leur persévérance ?

Q 16 : de qui parle-t-on enfin, en rapport avec ce salut ? (v12)

Q 16bis : Comparer l’expression « qui désirent regarder de près » avec celle employée dans Jacques 1v25. Pourquoi les anges s’intéressent-ils au plan de salut de Dieu (Lire, par exemple, Luc 2v8-14, 15v10, Apocalypse 5v11 ; 7v11,12) ? Qu’est-ce que ce salut leur apprend du Dieu qu’ils servent ?

« L’espérance(vivante), pas l’espoir » : Première épître de Pierre (introduction)

On connaît le vieux dicton « tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir »…un proverbe qui n’est pas « biblique », mais romain (de Cicéron ou Sénèque).

En effet, la Bible ne parle pas « d’espoir »….mais « d’espérance ».

"Soyons plein d'espérance !"Dans le tunnel par Adrian Paulino

« Soyons plein d’espérance ! »
Dans le tunnel par Adrian Paulino

Lu sur un forum  philosophique :
« L’espoir est relatif à l’existence humaine quotidienne, matérielle. Il se rapporte à une situation désirable sans que ce que cela soit assuré. Même s’il y a de la confiance dans l’espoir, il y a forcément de l’ignorance à l’égard de l’avenir. Cela s’accompagne d’une attente, mais aussi de la crainte. La crainte d’un mal à venir qui serait la non-réalisation du bien à venir. Il est donc conditionnel et incertain.
L’espérance fait appel au moins à un principe transcendant, qui dépasse notre seul monde. Un incroyant complet ne peut faire l’expérience de l’espérance s’il est complètement incroyant ».

L’espérance, selon la Bible et selon Dieu, n’est pas déterminée par le fait de vivre. Elle repose en Dieu. Elle est « une espérance vivante ».
Cette « espérance vivante » est le thème de cette première épître de Pierre, que je vous propose d’étudier (de façon hebdomadaire)pour commencer un premier cycle, qui se poursuivra avec la Première épître de Jean et l’épître de Paul aux Galates.

Avant de commencer l’ étude de la Première épître de Pierre, familiarisons-nous d’abord avec son auteur, les destinataires de l’épître et les raisons de sa rédaction. Un document d’étude(avec un plan) est proposé ici : Infos de base étude biblique 1 Pierre

L’étude prendra la forme d’une série de questions, auxquelles nous ne donnerons pas de suite la réponse. Libre à vous de poster vos réponses en commentaire, par exemple, ou de nous les envoyer.

A noter que si l’on n’a pas de Bible sous la main, l’épître peut se lire en ligne.

L’AUTEUR

Comment l’auteur de l’épître se présente t-il en 1 Pierre1v1 ?

Que savons-nous de l’apôtre Simon Pierre par l’ensemble du Nouveau Testament ? Voir, notamment, Jean 1 ; Matthieu 14, 16 et 26 ; Marc 1, 5 et 14 ; Actes 3, 10 et Galates 2v1-14.

Quel nom Jésus lui a-t-il donné ? Pourquoi ?

 
DATE ET LIEU

L’un et l’autre sont incertains.

D’où Pierre écrit-il, selon 1 Pie.5v13 ?

Note sur « La Babylone » mentionnée en 5v13 : il est possible qu’il s’agisse de la célèbre ville du bord de l’Euphrate et où se trouvait une importante communauté juive. Beaucoup pensent qu’il s’agissait de Rome, appelée « Babylone » de manière figurative ou « codée ». En tout cas, il semble certain que Pierre n’a pas fondé l’église de Rome, puisque Paul avait pour principe de « ne pas bâtir sur le fondement d’autrui » (Rom.15v20). Ainsi, si Pierre avait fondé Rome, Paul n’y serait pas allé évangéliser.

DESTINATAIRES 

Comment Pierre les appelle-t-il ?(1 Pie 1v1-2a)

Soyons attentifs sur chacun des termes qualifiant les destinataires de l’épître, dans ce passage : que signifient-ils ? Quelles conclusions pourrions-nous en tirer, notamment pour nous personnellement ?

BUTS DE L’EPÎTRE

Elle se découvre en 1 Pierre 5v1-4, 12-14.

Quels commandements particuliers le Seigneur Jésus avait-il donné à Pierre, en Luc 22v32 et en Jean 21v15-17 ?

En écrivant cette épître, Pierre a-t-il fait ce qui lui était demandé ?
Pourquoi étudier cette lettre aujourd’hui ?

Quels sont les trois ou quatre MOTS CLES de l’épître ? (cf notamment 1 Pie.5v10)

 

Bonne étude !