Ce dont souffrent ceux qui sont « perdus dans le monde comme lui »

En guise de première introduction à un prochain grand thème(les plus futés découvriront sans doute bien vite de quoi il s’agit) à paraître mercredi prochain, voici le génial clip de la chanson « Are You Lost in the World Like Me ? » (« Etes-vous perdu dans le monde comme moi ? ») de Moby & The Void Pacific Choir (lequel a sorti un nouvel album, These Systems Are Failing le 14 octobre 2015), avec les dessins de Steve Cutts(1).

A l’heure des réseaux dits « sociaux », les liens véritablement sociaux sont sur le mode « Brice de Nice »(« cassés »). Mais les foules décrites dans le clip(des « égoïstes grégaires » dépersonnalisés) semblent souffrir d’un mal plus grave encore : le trouble de la perception, que l’on appelle « indifférence ».

En bref, le clip fait beaucoup plus que dénoncer un fait de société : il pose une véritable question « métaphysique »(2) de notre rapport au monde, à l’autre et à nous-mêmes.

A suivre ici.

Notes : 

(1) Découvert via le mensuel « La Décroissance » (numéros de novembre et décembre 2016).

(2) Entre autres questions :

« Are you lost in the world like me ? (Êtes-vous perdu dans le monde comme moi ?)

If the systems have failed ? (Si les systèmes avaient échoué ?)

Are you free ? (Êtes-vous libres ?)

All the things, all the loss (Toutes les choses, toutes les pertes)

Can you see ? (Pouvez-vous les voir ?) »

« Sors ! »(L’autorité de Jésus)

N'oublie pas ton ancien état

N’oublie pas ton ancien état

« Sans ta grâce, Seigneur, je serai cette brûte, ce bandit déchaîné en proie à 7 démons, ce maudit qui, partout, va, semant la terreur. Ce forcené que, jusqu’ici, nul n’a pu vaincre, et qui, la haine au coeur, suit son âpre chemin.
Mais comment et par qui sera-t-il délivré ?
Qui rompra les maillons de cette triple chaîne ?
Sinon, le Dieu d’amour qui, seul, a triomphé(après s’être chargé du poids de nos forfaits)du péché, de la mort, du prince des ténèbres. »
(E.A. « Après avoir vu la première partie du film japonais « Rashomon » à l’école des Roches », 1965)

On se souvient peut-être que la voix du Seigneur Jésus a le pouvoir et l’autorité de réveiller les morts : « Lazare, sors !…déliez-le »(Jean 11v1-44)

Dans Marc 5v1-19, nous découvrons un démoniaque nommé « légion », capable de briser ses chaînes de fer, mais impuissant et incapable de se libérer de celles qui le lient vraiment…

Il trouve sur son chemin le Seigneur Jésus, dont la voix chasse les esprits impurs(« sors de cet homme, esprit impur ! »), et délivre, libère ceux qui sont dans les chaînes.

Aujourd’hui, Jésus a toujours le pouvoir de t’aider, qui que tu sois, qui est dans les chaînes…

« Je ne mettrai point dehors celui qui viendra à moi », te promet-t-il(Jean 6v37).

Il est le même, hier, aujourd’hui et éternellement(Hébr.13v8).