Le Défi biblique de l’été : l’Evangile selon Jean, par Isabelle

« Demeurez en moi comme je demeure en vous », dit le Christ (Source image : « Demeurez en Christ » d’Andrew Murray)

Isabelle, que je remercie pour son texte et pour avoir relevé ce défi biblique, nous présente l’Evangile selon Jean, comme elle aime à le souligner. Car il n’y a qu’un seul Évangile.

 

Quel est ce livre ?

Jean est l’un des douze apôtres qui ont vécu avec Jésus et qui livre l’évangile selon son témoignage et la révélation de Dieu d’où « l’évangile SELON Jean ». Ce livre est le quatrième livre du second testament après l’évangile selon Mathieu ( apôtre aussi), selon Marc, selon Luc. Ces quatre personnes sont un peu comme les quatre témoins ou historiens de la scène qui se déroule entre la naissance de Jésus, son ministère de 3 ans sur terre, puis sa mort et sa résurrection. On y lit beaucoup de paroles prononcées par Jésus- Christ lui-même. L’évangile selon Jean se démarque des trois autres par son approche : on dit que c’est l’évangile de l’amour.

Pourquoi sa lecture représente-t-elle un défi pour moi ?

Sa lecture m’est au contraire assez facile et agréable car Jean – comme Jésus- y parle beaucoup en parabole. Or j’apprécie particulièrement les allégories, les images pour exprimer une idée. Ce qui m’est un défi, c’est plutôt sa mise en pratique…

Qu’est-ce qui m’a bousculé/interpellé/impressionné dans cette lecture ?

Le premier chapitre met des mots sur une réalité intérieure assez mystérieuse et extraordinaire que j’ai vécue mais que je ne pourrais expliquer moi-même : il s’agit de la nouvelle naissance, le fait de devenir enfant de Dieu non pas notre propre volonté mais par celle de Dieu. On y découvre Jésus comme le Bon Berger qui conduit et parle de façon personnelle à ses brebis qui reconnaissent sa voix. On se rend mieux compte de la grandeur, la profondeur, la largeur de l’amour Dieu et comment Jésus nous invite à aimer « comme » il nous a aimé. Ce qui m’a le plus bouleversé, ce sont les paroles de Jésus retranscrites dans le chapitre 15 que je vous invite à lire, lorsqu’il demande à ses disciples de «  Demeurez en [lui] ». Au tout début de ma vie chrétienne, j’ai lu le livre d’Andrew Murray «  Demeurez en Christ »  qui utilisait ce principe de la méditation d’un verset par jour sur l’ensemble de ce chapitre. Or, en méditant sur ces paroles de Jésus, ma relation à Jésus-Christ en a été à littéralement changée, transformée par révélation (cela ne venait pas de moi).

Le verset du livre qui m’inspire

Je me souviens du jour où le mot « comme » dans le verset 9 du chapitre 15 « Comme le Père m’a aimé, je vous ai aussi aimés. Demeurez dans mon amour » m’a ouvert les yeux sur l’immensité de l’amour de Dieu pour moi ! Comme Jésus m’a aimé, je suis poussée à aimer mon prochain. C’est l’inspiration et le défi de toute ma vie !

 

 

Comment, pourquoi et pour qui Jésus est-il venu dans le monde ?

Sauf erreur de ma part, les protestants évangéliques n’aiment pas les crèches. De même qu’ils n’aiment pas voir certaines représentations de Jésus sur la croix. Peut-être par crainte que l’on ne laisse Jésus dans la crèche, à l’état de « bébé permanent », ou que l’on le laisse sur la croix, oubliant qu’Il est « aussi » ressuscité.

Néanmoins, il importe de se souvenir dans quelles circonstances(et pour quelle raison)

Il est venu dans ce monde :

C’est pour cela que je vous propose quelques lectures des évangiles à ce sujet :

Matt. 12, 9v10-13

Marc 1, 2v15-17, 10v32-45

Luc 124

Jean 1, 10

Avec quelques épîtres du Nouveau testament :

2 Corinthiens 8v9

Philippiens 2v1-11

Sur ce, bonnes lectures et  joyeux Noël !

Et avec une pause nécessaire pour ce blogue, avant de reprendre au plus tard le 11 janvier, jour d’anniversaire de Pep’s Café !

En attendant, vous pouvez lire et relire les billets précédents et rédiger(si vous le souhaitez) des commentaires au pied des articles.