« A chacun son job ! »

Es-tu sûr de faire le bon boulot ? A moins que tu ne sois en train de faire le travail de quelqu'un d'autre, délaissant le tien ?...

Es-tu sûr de faire le bon boulot ? A moins que tu ne sois en train de faire le travail de quelqu’un d’autre, délaissant le tien ?…

« Pour communiquer avec les hommes et les femmes non[encore]réconciliées avec Lui, Dieu se sert du Saint-Esprit, des Ecritures, et du chrétien. Il est important de garder en tête cette division du travail », écrit Jim Petersen-des « Navigateurs »-dans « une vie qui parle »(Ed. Navpress, p 130).

En effet, nous ne sommes ni juges(Dieu), ni sauveurs(Jésus-Christ), ni chargés de convaincre(Saint-Esprit). Nous sommes ceux qui font les présentations !

A chacun son travail ! Faisons le nôtre et laissons (le)Dieu(trinitaire)faire le sien. Nous aurons l’assurance qu’une vie nouvelle a bien été créée et qu’elle portera du fruit(op. cit., pp 130-131).

 

Lectures : Jean 3, 817 ; Matt.27v18-20

« Le chrétien et sa mission pour les nuls »

 

 

Qu’est-ce qu’un chrétien ?

 

 

 

 
Un « protestant »(« uni »), un « protestant(évangélique) », un « catholique », un « orthodoxe » ? Un « (déjà)né (dans une famille)chrétien(ne) » ? Ou un « né(e) de nouveau » ?

A moins qu’un chrétien ne soit quelqu’un « qui connaisse son Dieu » ?…Son Dieu comme Père ?

Un chrétien est-il quelqu’un qui « fait pour être » ou

Lampe par bruna pires

Lampe par bruna pires

« qui fait parce qu’il est » ?

Qu’est-ce la « mission du chrétien », « petit Christ » ?
Qu’est-il appelé à « faire » ou… »à être », tout simplement ?

Un chrétien est un « porteur » et un « semeur d’espérance »(et pas « d’espoir »)

Certains Tools par Vinicius de Carvalho Venâncio Qu'est-ce qui est essentiel, dans la vie ?

Certains Tools par Vinicius de Carvalho Venâncio
Qu’est-ce qui est essentiel, dans la vie ?

Un chrétien est un « ustensile », dont la vie est utile et a du sens.
Il est un « témoin » de Christ :

celui qui fait les présentations(entre Dieu et celui qui ne connaît pas encore Dieu)
« Evangéliser » lui est(devenu) »naturel » : « une façon de vivre ».
Il est appelé « sel de la terre » et « lumière du monde » par le Seigneur Jésus(Matt.5v13-14).
Il est appelé à « proclamer » et à « affirmer » l’évangile, qui est la bonne nouvelle de Jésus-Christ.

A vous de poursuivre la liste, en développant ces termes et expressions.

En guise de réflexion supplémentaire sur cet inépuisable sujet, voici, non pas un « guide pour les nuls » sur « le chrétien et sa mission », mais le « Top des 10 » de Pep’s Café !
Le Top des 10 livres(en papier, avec des pages qui tournent et qui font du bruit), bien sûr : de quoi vous inspirer à l’approche de Noël ?
Certains sont encore accessibles, d’autres épuisés.

Sur ce, bonne lecture !

Avant toutes choses, lire ou relire le sermon sur la montagne de Jésus-Christ dans Matt.5-7. Puis les 4 évangiles.

« A qui est cet enfant ? » de Bill Wilson : tout a changé pour le jeune Bill, le jour où un homme s’est demandé en le voyant seul, abandonné : « à qui est cet enfant ? »

« L’Audace de la foi » d’Alfred Kuen (édition Emmaüs, 2002)ou l’histoire de Georges Müller, un homme de foi qui a su mener une vie utile et pleine de sens.

« Le chrétien et les défis de la vie moderne »(vol.1) de John Stott. Ed. Sator, 1987(collection alliance). Entre être « lumière du monde » et » sel de la terre », faut-il choisir ?

« L’Evangélisation personnelle », un dossier de « Promesses », revue de réflexion biblique.

« Just people », du Défi Michée : mener « juste » sa vie ou mener une vie « juste » ? Un ouvrage de formation et de réflexion destiné à aider les chrétiens et les Eglises intéressés par la problématique de la pauvreté et de la justice sociale à s’investir de manière plus concrète.

« La saveur partagée » de Rebecca Pippert(Ed. Farel) : « évangéliser » ou « communiquer sa foi », n’est pas du « marketing », mais quelque chose « que le chrétien ne peut pas ne pas faire » : l’évangélisation est quelque chose de « naturel », « automatique », « spontanée ». « Une manière d’être », avec Jésus Christ comme source. » Rebecca Pippert sera intervenante à la conférence : « évangéliser : mission impossible ?  » à l’institut biblique Emmaüs, en Suisse, du 31 janvier au 1er février 2014.

« Lire la Bible avec les exclus », de Bob Ekblad. Ed. Olivetan, 2008 : pour une lecture réellement libératrice de la Bible avec les exclus ou les « damnés de la terre »(détenus, drogués, travailleurs clandestins, mères seules…)

« La Force d’aimer », de Martin Luther King. Ed. Empreinte, 2013(nouvelle édition) : 17 sermons. « Nous ne devons pas être des thermomètres qui indiquent la température de la majorité, mais des thermostats qui transforment et règlent la température de la société. »

« Une vie qui parle »,  de Jim Petersen, ed. « les Navigateurs » : le titre dit tout. Comment « parler » de l’évangile à nos contemporains, dans une société sécularisée ?

« Le Royaume équilibrée de Dieu » de Richard Borgman. Ed. Le lion et l’agneau, 1995 : « Le Royaume de Dieu » ou « Son règne sur tous les domaines de la vie »… »Jésus-Christ, le souverain roi, et rien d’autre ».

L’évangélisation personnelle : le prochain dossier de « Promesses »

Qu’est-ce qu' »évangéliser » ?

La réponse semble évidente, semble-t-il. En réalité, elle ne l’est pas tant que cela. Particulièrement de nos jours, dans nos sociétés sécularisées et postmodernes.

Jim PETERSEN, des Navigateurs, rappelle, dans son excellent « Une vie qui parle »*, que « les Écritures nous parlent essentiellement de deux types d’évangélisation » :

La « proclamation de l’Évangile », soit « une action permettant au non-chrétien d’entendre une présentation claire du message fondamental ».

Cette approche est efficace, notamment pour les auditeurs « préparés ».

L’« affirmation de l’Évangile« , soit « un processus de structuration et d’explication du message chrétien »(op.cit. p22), ou, plus simplement encore, « un processus consistant à incarner et à vivre le message chrétien« .(op. cit.p44)

La deuxième approche porte des fruits parmi les auditeurs « non préparés », autrement dit parmi les gens ne disposant pas d’un héritage chrétien et pour lesquels le christianisme ne constitue pas une base crédible pour leur vie.

L’une et l’autre approches sont indispensables, ajoute Jim PETERSEN. Toutes deux sont essentielles et limitées, prises séparément. La question essentielle n’est pas de savoir quelle est l’approche la plus « populaire », mais de savoir quelle est la plus « pertinente », à un moment donné.

Qu’est-ce que donc qu' »évangéliser » ?

Dans le même ordre d’idée, Rebecca PIPPERT souligne, dans « la Saveur partagée »**, qu' »évangéliser » ou « communiquer sa foi », n’est pas du « marketing », mais quelque chose « que le chrétien ne peut pas ne pas faire » : l’évangélisation est quelque chose de « naturel », « automatique », « spontanée ». « Une manière d’être », avec Jésus Christ comme source.(op.cit., p8, 13)

Si le sujet vous intéresse, et surtout, si vous recherchez une base de réflexion plus récente, le prochain numéro de Promesses, revue de réflexion biblique(N° 186, 2013/4, septembre-décembre), dont nous déjà parlé, sera justement consacrée à « L’évangélisation personnelle » !***

Au menu, des articles de Philip NUNN(« annoncer l’évangile »), Scott Mc CARTY(« l’évangélisation personnelle »), Cor BRUINS(« l’exemple de Jésus »), Pierre ODDON(« comment témoigner ? »), Don CARSON(« le contenu de l’évangile »), Henri BLOCHER(« la mission de l’Eglise »), un témoignage et bien d’autres articles.

Ce numéro n’est pas encore sur le site de « Promesses », mais sera disponible en version papier d’ici quelques semaines. N’hésitez pas à contacter les responsables et à vous abonner à cette revue édifiante et pratique pour la soutenir !****

 

Notes :

*PETERSEN, Jim. Une vie qui parle. L’Évangile dans une société sécularisée. Ed. Navpress, 1982(hélas épuisé)

**PIPPERT, Rebecca. La Saveur partagée. Évangélisée : une façon de vivre. Ed. Farel, 1986(collection « vivre »). Ouvrage également épuisé…Voir ici.

***Merci à Jean REGARD, du comité de rédaction et d’administration, de m’avoir communiqué le sommaire du numéro.

****Invitation par ailleurs totalement désintéressée !