Jésus est ressuscité : et après ?

Un chant narratif du collectif d’artistes « Ecriture » (ex-Colossiens 3v16)

 

Jésus est réellement ressuscité ! On l’a vu et touché, il a mangé, il a parlé…..qu’est-ce que cela change pour moi ?

1) Jésus est ressuscité après avoir été mis à mort sur la croix. Cela signifie que Dieu n’a pas demandé « vengeance ».

L’Ecriture nous dit même que Dieu ne se souvient plus de nos péchés (Hébr.10v17). Il les a « jeté derrière son dos » (Esaïe 38v17), « au fond de la mer » (Michée 7v19). Alors que nous étions « autrefois, des étrangers » et « des ennemis » pour Lui, Il nous a « réconciliés avec lui par la mort de son Fils, qui a souffert dans son corps humain. Alors (nous pouvons nous) présenter devant Dieu en étant saints, purs et sans faute ». (Col.1v21-22)

2) Jésus est ressuscité ! Sa mort à la croix n’était donc pas l’échec de sa mission

Il l’avait même annoncé à l’avance.

Trois jours après sa mort à la croix, Jésus ressuscite. L’Evangile selon Luc, au chap.24v13-35, raconte que le même jour, deux disciples se rendent à un village appelé  Emmaüs. Pendant qu’ils parlent ensemble de tout ce qui vient de se passer, Jésus s’approche et marche avec eux. Mais quelque chose les empêche de le reconnaître.

Jésus leur demande : « Vous discutiez de quoi en marchant ? » Alors les disciples s’arrêtent, ils ont l’air triste. Ils lui répondent : « Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth. C’était un grand prophète. Sa parole était puissante et il faisait des choses extraordinaires devant Dieu et devant tout le peuple. Nos chefs des prêtres et nos dirigeants l’ont livré pour le faire condamner à mort. On l’a cloué sur une croix. Et nous, nous espérions que c’était lui qui allait libérer Israël. Mais, voici déjà le troisième jour depuis que c’est arrivé. 

Pourtant, des femmes de notre groupe nous ont beaucoup étonnés. Ce matin, très tôt, elles sont allées à la tombe. Elles n’ont pas trouvé le corps de Jésus et elles sont revenues nous dire : Jésus est vivant ! ” Quelques-uns de notre groupe sont allés à la tombe, eux aussi et ils l’ont trouvé vide aussi, mais Jésus, ils ne l’ont pas vu ! » 

Alors Jésus leur dit : « Vous ne comprenez rien ! Votre cœur met beaucoup de temps à croire ce que les prophètes ont annoncé ! Il fallait que le Messie souffre de cette façon et que Dieu lui donne sa gloire ! »  Et Jésus leur explique ce que les Livres Saints disent à son sujet. Il commence par les livres de Moïse, ensuite, il continue par tous les livres des prophètes ».

Pourtant, Jésus avait dit très clairement  à ses disciples, bien avant sa mort à la croix : « Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup. Les anciens, les chefs des prêtres et les maîtres de la loi ne voudront pas de lui. Ils le feront mourir. Et, trois jours après, il se relèvera de la mort. »  (Marc 8v31-32)

3) Jésus est ressuscité : il a vaincu la mort, qui n’a plus le dernier mot

La mort n’a plus d’emprise sur Jésus : « Nous le savons bien : depuis que le Christ s’est réveillé de la mort, il ne doit plus mourir, la mort n’a plus de pouvoir sur lui » (Romains 6v9).

La mort n’a plus le dernier mot : « Le dernier ennemi qui sera détruit, c’est la mort. » (1 Corinthiens 15v26)

En ressuscitant, Jésus-Christ a triomphé de la puissance de la mort : cela veut dire que, en Jésus et avec Jésus, une réalité nouvelle est là, où la mort ne limite plus la vie. Jésus nous libère de la peur de la mort, pour que nous vivions vraiment aujourd’hui, dans ce monde, une vie abondante, victorieuse et triomphante. Bien sûr, la mort existe encore – des gens meurent encore, nous mourrons tous un jour – mais la mort n’a plus le dernier mot. Jésus a mis fin à la mort « pour toujours », la remplaçant par « la vie pour toujours ».

Nos anciennes manières de vie, qui nous rendent malheureux, qui nous font souffrir et qui font souffrir les autres, n’ont plus, non plus, le dernier mot. Elles sont désormais dernière nous. Une vie nouvelle en Jésus est devant nous. Plutôt que d’être égoïstes, nous pouvons être généreux ; plutôt que d’être méchants, nous pouvons être bons ; plutôt que d’être violents, nous pouvons être doux ; plutôt que d’être dans la crainte et la peur, nous pouvons être confiants et dans l’espérance

4) Jésus est ressuscité ! Ce que je suis est changé, nouveau ; mes rapports avec les autres sont changés et donc nouveaux !

« Uni à Jésus-Christ » ressuscité, « je suis une nouvelle créature » (2 Cor.5v17)

« Si vous connaissez Jésus, « vous devez laisser votre vie d’autrefois. Avant, vous étiez pleins de désirs trompeurs qui vous détruisaient. Eh bien, ce que vous étiez avant, il faut vous en débarrasser comme d’un vieux vêtement. Comprenez les choses d’une façon nouvelle, selon l’Esprit de Dieu. Et, comme si vous mettiez un vêtement neuf, devenez une personne nouvelle. Cette personne nouvelle est créée comme Dieu veut : la vérité la rend juste et sainte » (Éphésiens 4v20‑24)

Ce nouveau vêtement, c’est notre nouvelle identité en Jésus. En conséquence, tout change dans nos relations avec les autres : nous ne mentons plus. Nous disons la vérité à notre prochain, parce que cela fait du bien à la communauté à laquelle nous appartenons tous ensemble. Cela nourrit la confiance entre nous ; si nous nous mettons en colère, notre colère ne doit pas nous envahir, elle doit cesser rapidement, sinon cela nous détruit et cela détruit les autres.  Nous n’avons plus peur de manquer. Nous ne volons plus et ne prenons plus par force ou par ruse ce qui est aux autres : nous travaillons honnêtement, sans tricher, pour pouvoir aider les autres qui ont besoin. Nous ne disons plus de mauvaises paroles, qui blessent ou rabaissent les autres, mais seulement les paroles qui font grandir et qui font du bien aux autres. Si on nous fait du tort, nous ne disons plus : « je vais lui rendre ce qu’il m’a fait ». Nous sommes bons les uns envers les autres et nous nous pardonnons les uns aux autres, comme Dieu nous a pardonné en Jésus, le Christ. (Éphésiens 4v25‑32)

5)Jésus est ressuscité ! Nous attendons « une nouvelle création »

2 Pierre 3v13 nous dit que ceux qui mettent leur confiance en Jésus-Christ savent que « Dieu a promis un ciel nouveau et une terre nouvelle où la justice habitera. Oui, c’est ce que nous attendons ».

« Un nouveau ciel et une terre nouvelle », c’est-à-dire une création renouvelée et restaurée. Dieu fera pour la création actuellement maltraitée/polluée/exploitée/dégradée ce qu’il a fait pour Jésus à la résurrection

Quant à nous, la Bible nous dit que nous vivrons avec Dieu pour toujours dans le nouveau ciel et dans la nouvelle Terre :  un monde nouveau où Dieu « essuiera toutes les larmes de (nos) yeux. La mort n’existera plus, il n’y aura plus ni deuil, ni cris, ni souffrance » (Apoc.21v4)

Dans ce cas, mes choix et mes actions –ce que je fais et dis de bon, beau, juste et vrai pour les autres, à la gloire de Dieu ; comment je prends soin et respecte mon corps, les autres et la nature, tout cela montre que j’attends cette nouvelle création. En Genèse 2v15, Dieu avait donné à l’homme et à la femme mission de garder et de prendre soin du jardin, de la création. Cette mission nous concerne tous aujourd’hui : la Terre est notre maison à tous ; nous sommes donc tous responsables d’en prendre soin, de la respecter et de ne pas gaspiller les ressources qu’elle nous offre.

Quand je fais aujourd’hui quelque chose de bon, beau, juste et vrai pour les autres et à la gloire de Dieu, je sais aussi que toutes ces actions auront leur place dans la nouvelle création que Dieu nous promet.

Jésus est réellement ressuscité : ce n’est donc pas terminé, tout commence !

 

A jamais (Brian Johnson)

Les étoiles ont pleuré,
Le soleil s’est voilé,
Car le Sauveur du monde était tombé.
Son corps sur une croix,
Son sang versé pour moi,
Sur ses épaules, le poids de nos péchés.

A son tout dernier souffle,
Le ciel s’est détourné.
Le Fils de Dieu gisait dans les ténèbres.
Une guerre dans le tombeau,
Livrée contre la mort,
Pour terrasser l’enfer à jamais.

Alors la terre trembla,
La pierre fut roulée.
L’amour parfait n’a pu être vaincu.
Mort, où est ton pouvoir ?
Le Roi ressuscité
A remporté la victoire.

À jamais Il est glorifié,
À jamais, il est élevé,
A jamais ressuscité,
Il est vivant, Il est vivant.

2013 Brian Johnson (adaptation de Séphora Bastrash)

He Is Alive

Tout compte fait, c’est la seule bonne nouvelle qu’il vaille la peine d’être publiée aujourd’hui. Car, sans cela, « notre foi est vaine » (1 Cor.15v14) :

« He is alive » (« Il – Jésus – est vivant ») de « Third day », un groupe de rock chrétien(1) au nom bien inspiré(2).

Jésus, « le Seigneur est réellement ressuscité » (Luc 24v34). Il est Celui qui proclame : « Je suis le premier et le dernier, et le vivant. J’étais mort ; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts » (Apoc.1v18).

« Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé »(Rom.10v9).

 

Notes : 

(1)Un groupe formé à Atlanta (Georgie, États-Unis) en 1991 et fondé par le chanteur Mac Powel et le guitariste Mark Lee.

(2) »Third day » ou « troisième jour », en « bon français ». Une référence manifeste à la résurrection d’entre les morts de Jésus-Christ, le troisième jour après sa crucifixion. Référence qui n’aura échappé à personne, oserai-je espérer…