A jamais (Brian Johnson)

Les étoiles ont pleuré,
Le soleil s’est voilé,
Car le Sauveur du monde était tombé.
Son corps sur une croix,
Son sang versé pour moi,
Sur ses épaules, le poids de nos péchés.

A son tout dernier souffle,
Le ciel s’est détourné.
Le Fils de Dieu gisait dans les ténèbres.
Une guerre dans le tombeau,
Livrée contre la mort,
Pour terrasser l’enfer à jamais.

Alors la terre trembla,
La pierre fut roulée.
L’amour parfait n’a pu être vaincu.
Mort, où est ton pouvoir ?
Le Roi ressuscité
A remporté la victoire.

À jamais Il est glorifié,
À jamais, il est élevé,
A jamais ressuscité,
Il est vivant, Il est vivant.

2013 Brian Johnson (adaptation de Séphora Bastrash)

« En ce jour-là, vous ne m’interrogerez plus sur rien »

Non pas "la satiété en questions", mais "la satiété de questions", promise par le Seigneur Jésus. (Dessin de Xavier Gorce)

Non pas « la satiété en questions », mais « la satiété de questions », promise par le Seigneur Jésus.
(Dessin de Xavier Gorce)

« En ce jour-là, vous ne m’interrogerez plus sur rien », dit Jésus à ses disciples (Jean 16v23), en leur parlant de ce qu’ils le contempleront comme ressuscité et glorifié.

Parce qu’Il leur a dit : « Encore un peu de temps, et vous ne me verrez plus ; et puis encore un peu de temps, et vous me verrez, parce que je vais au Père »(Jean 16v16, cf v19)….ils se questionnent les uns les autres. « En vérité, en vérité », leur dit Jésus, ils pleureront et se lamenteront, « et le monde se réjouira » : ils seront dans la tristesse, mais leur tristesse se changera en joie… Jésus les reverra et leur coeur se réjouira, et nul ne leur ravira leur joie.(vv20, 22)

Précédemment encore, le Seigneur avait dit à Pierre, au moment du lavage des pieds : « Ce que je fais, tu ne le comprends pas maintenant, mais tu le comprendras bientôt »(Jean 13v7)

Cette affirmation (« en ce jour-là, vous ne m’interrogerez plus sur rien ») peut paraître étonnante, puisque comprendre enfin ce que Jésus leur a si souvent enseigné à son sujet, et en être témoin, ne devrait pas marquer la fin des questions….mais plutôt le commencement de nouvelles questions ! Or, chaque fois que nous comprenons quelque chose « de plus », nous ressentons le besoin de « plus de » (ou de nouvelles) questions. En réalité, face au besoin du « toujours plus, plus de toi, Seigneur ! », Jésus fait l’annonce (et la promesse) que nous n’aurons « plus besoin (de plus) de » questions*.

Est-ce là l’accomplissement de ses déclarations précédentes ? Nous nous souvenons qu’Il a dit à la samaritaine, près du puits que « Quiconque boit de cette eau aura encore soif ; mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle ».(Jean 4v13-14). Après la multiplication des pains, Il a encore dit à la foule : « Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif » (Jean 6v35). Et « le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout », s’était écrié : « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Écriture. Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui ; car l’Esprit n’était pas encore, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié ».(Jean 7v37-39)

Le croyant en Christ n’est donc pas un « tonneau sans fond » réclamant toujours « plus, plus », à l’instar du consommateur rendu perpétuellement insatisfait par la publicité. Il est censé vivre par l’Esprit (Gal.5v25 ; Rom.8v9, 14) et connaître ainsi perpétuellement la plénitude, au point de déborder positivement sur les autres (cf Eph.5v18 et ss).

 Celui qui est en Jésus, et le connaît comme Son Sauveur et Seigneur, n’a plus besoin de questionner. Il ne connaît pas « plus », mais mieux. Le Saint-Esprit qui est en lui, est « l’Esprit de vérité », « qui (le) conduit dans toute la vérité », et rend gloire à Jésus, rappelant tout ce que Celui-ci a dit. Et Il répond à toutes ses questions (cf. Jean 14v16-31; 15v26-27; 16v1-15).

Sa connaissance de la vérité est donc complète, et il est en mesure de le transmettre à d’autres (cf Jér.31v31-34)

 Mais pour être ainsi conduit, il lui faut être disponible pour Celui qui l’enseigne(cf Jean 15).

 

 

Voir aussi :

1 Jean 2v27-28 : « Pour vous, l’onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n’avez pas besoin qu’on vous enseigne ; mais comme son onction vous enseigne toutes choses, et qu’elle est véritable et qu’elle n’est point un mensonge, demeurez en lui selon les enseignements qu’elle vous a donnés. Et maintenant, petits-enfants, demeurez en lui, afin que, lorsqu’il paraîtra, nous ayons de l’assurance, et qu’à son avènement nous ne soyons pas confus et éloignés de lui ».

1 Jean 3v2 : « Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté ; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est ».

 

Note :

*Pour Erri de Luca, il s’agit d’une « perfection » difficile à imaginer : « une perfection de satiété, même de questions ». Voir son article « satiété » IN Alzaia. Payot et Rivages, 1998(Bibliothèque Rivages), pp 175-176, qui m’a conduit à cette méditation.

 

« C’est maintenant le moment où se décide le sort de ce monde » : lecture de Pâque(s) selon Jean

Plante verte par George Hodan

Plante verte par George Hodan

Nous sommes vendredi. Voici une lecture pour Pâque(s). Originale. Selon Jean.
Voici d’étranges et mystérieuses déclarations du Seigneur Jésus-Christ, qui semblent-en apparence-« à côté de la plaque », vu les questions de départ posées. A moins qu’elles ne nous prennent à contre-pied et nous invitent à une décision personnelle à son sujet.
Une lecture sans commentaire. Pour que nous soyons attentifs au texte même et aux paroles du Seigneur Jésus.

Bonne lecture, bonne méditation et réflexion(n’hésitez pas à nous faire part de vos réactions à ce passage au pied du présent billet) ! Et un bon « Jésus-Christ est(réellement)ressuscité ! »(Luc 24v34)

 

Parmi ceux qui étaient venus(à Jérusalem)pour adorer Dieu pendant la fête, il y avait quelques Grecs. Ils allèrent trouver Philippe qui était de Bethsaïda en Galilée et lui firent cette demande : nous voudrions voir Jésus.
Philippe le dit à André, puis tous deux allèrent ensemble le dire à Jésus.
Celui-ci leur répondit :
L’heure est maintenant venue où le Fils de l’homme va entrer dans sa gloire. Vraiment, je vous l’assure :

si le grain de blé que l’on a jeté en terre ne passe pas par la mort, ll reste ce qu’il est, un grain unique. Par contre, s’il meurt, il donne naissance à d’autres grains et il porte du fruit en abondance.Celui qui est attaché à sa vie propre la perdra, mais celui qui fait peu de cas de sa vie en ce monde la retrouvera pour la vie éternelle. Si quelqu’un veut être à mon service, il devra me suivre et passer par le même chemin que moi. Mon serviteur sera là où je serai. Si quelqu’un est à mon service, le Père lui fera honneur.
A présent, je suis angoissé, mon coeur est en émoi. que dois-je faire ? Vais-je dire : Père, épargne-moi cette heure de souffrance ? Mais c’est précisément pour passer par cette heure-là que je suis venu ! Je dirai : Père, glorifie ton nom.
Alors, une voix se fit entendre, venant du ciel :
J’ai déjà fait éclater ma gloire, et je continuerai à le faire.
Les gens qui se trouvaient là et qui avaient entendu le son de cette voix crurent que c’était un coup de tonnerre. D’autres disaient :
Un ange vient de lui parler.

Mais Jésus leur déclara :
Ce n’est pas pour moi que cette voix s’est fait entendre, c’est pour vous. C’est maintenant le moment où se décide le sort de ce monde. Oui, maintenant, le prince de monde va être destitué.

"La vieille croix" : en réalité toujours d'actualité et nécessaire pour nous. Gardons-nous de "la neuve" ou de la prétendue "originale", "dans le vent", mais sans puissance

« Et quand j’aurai été élevé de la terre, j’attirerai tous les hommes à moi », dit Jésus

Et moi, quand j’aurai été élevé de la terre, j’attirerai tous les hommes à moi.
Par cette expression, il voulait faire allusion à la manière dont il allait mourir.

La foule objecta : la loi nous apprend que le Messie vivra éternellement. comment peux-tu dire que le Fils de l’homme doit être élevé au-dessus de la terre ? Au fait, qui est donc ce Fils de l’homme ?
Jésus leur dit alors :
La lumière est encore parmi vous, mais plus pour longtemps. Marchez tant qu’il fait clair, pour ne pas vous laisser surprendre par l’obscurité, car celui qui marche dans l’obscurité ne sait pas où il va. Tant que vous avez la lumière, croyez en la lumière, confiez-vous en elle afin que vous deveniez vous-mêmes des enfants de lumière.

Après avoir dit cela, Jésus s’en alla et se tint caché loin d’eux.

(Jean 12v20-36. version « Parole vivante »)

« Le mystère de la piété est grand » : un condensé de l’évangile ?

Un « mystère », selon la Bible, est quelque chose de caché, en attente d’être révélé.

Voici aujourd’hui, en guise de « partage » et de « méditation biblique », un passage d’une très grande profondeur, qui me touche particulièrement :

« Et, sans contredit, le mystère de la piété est grand: – Dieu a été manifesté en chair, a été justifié en Esprit, a été vu des anges, a été prêché parmi les nations, a été cru au monde, a été élevé dans la gloire. »(1 Tim.3v16)

– « Le mystère de la piété » : Il s’agit là d’un condensé de l’évangile, qui nous révèle le secret d’une véritable consécration ou d’un véritable attachement à Dieu.
– « Dieu manifesté en chair » : il s’agit de Jésus-Christ(cf Jean 1v14, Rom.8v3*, 1 Jean 4v2) et de Lui seul, qui a rendu visible le Dieu invisible(Jean 1v18, Jean 14v9 ;
Colossiens 1v15; 2v9)et qui est le seul médiateur entre Dieu et les hommes(1 Tim.2v5-6). « Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec Lui-même« (2 Cor.5v19).
L’homme, à l’inverse, « est né de la chair »(Jean 3v6), et non « manifesté en chair ».
– « A été justifié par l’Esprit » : « justifié », dans le sens d’un témoignage positif, d’une approbation. Cette approbation, c’est celle de Dieu : Jésus a été approuvé de Dieu dans Sa vie, Ses actions(Matt.3v17, 12v18, 17v5 ; Jean 12v28), Son oeuvre expiatoire à la croix(Hébr.9v14) et dans Sa résurrection(qui rend juste et qui atteste que Jésus n’est pas mort sur la croix à cause de Ses péchés ou dans Ses péchés : Rom.1v4, 1 Cor.15v3-4, Actes 2v22-36-cf Ps.16)
– « Vu des anges » : ceux-ci ont été les témoins de sa naissance, de sa vie parfaite, de ses souffrances et de sa mort, de sa résurrection et de sa glorification(Luc 12, 22v43 ; Luc 24…).
– « Prêché au monde » : à tous les hommes et non pas à une minorité de privilégiés. Par ailleurs, il est souvent rappelé dans les évangiles que Christ est venu pour les pécheurs.(Matt.9v12-13)
– « Cru dans le monde » : le salut est gratuit et il se reçoit par la foi-et non par les oeuvres-par ceux qui sont convaincus d’en avoir besoin(Matt.9v12).
– « Elevé dans la gloire » : la réponse de Dieu le Père, glorifié par le Fils sur la Terre(Jean 17v1)

Ce « mystère de la piété » commence donc par l’incarnation et l’abaissement du Fils de Dieu, et se conclue par l’élévation du Fils de l’Homme glorifié.
Ce « mystère » n’est pas abstrait, mais fondé sur la personne même de Jésus-Christ, qui « incarne » l’évangile.

Il est le « Dieu véritable et la vie éternelle ».

« Séparé de (Lui), nous ne pouvons rien faire ».

 

 

« Attachons-nous » donc à Lui !

 

 

 

 

 

 

 

 

Notes :

*« Dieu a accompli ce qui était impossible pour la loi de Moïse, parce que la faiblesse humaine la rendait impuissante : pour enlever le péché,
il l’a condamné dans la nature humaine en envoyant son propre Fils vivre dans une condition semblable à celle de l’homme pécheur ».(Rom.8v3 – version français courant)

« Avant », « pendant », « après » : dans l’anticipation de la résurrection du Seigneur Jésus-Christ…

…..et donc de Sa gloire.

Croix par Petr Kratochvil

Croix par Petr Kratochvil

Lecture de Jean 12 :

1    Jésus donc, six jours avant la Pâque, vint à Béthanie où était Lazare, le mort, que Jésus avait ressuscité d’entre les morts.
2    On lui fit donc là un souper; et Marthe servait, et Lazare était un de ceux qui étaient à table avec lui.
3    Marie donc, ayant pris une livre de parfum de nard pur de grand prix, oignit les pieds de Jésus et lui essuya les pieds avec ses cheveux; et la maison fut remplie de l’odeur du parfum.
(….)
9    Une grande foule d’entre les Juifs sut donc qu’il était là, et vint, non-seulement à cause de Jésus, mais aussi pour voir Lazare qu’il avait ressuscité d’entre les morts.
10    Mais les principaux sacrificateurs tinrent conseil, afin de faire mourir aussi Lazare;
11    car, à cause de lui, plusieurs des Juifs s’en allaient et croyaient en Jésus.
12    Le lendemain, une grande foule qui était venue à la fête, ayant ouï dire que Jésus venait à Jérusalem,
13    prit les rameaux des palmiers, et sortit au-devant de lui, et criait: Hosanna! béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, le roi d’Israël!
14    Et Jésus, ayant trouvé un ânon, s’assit dessus, selon qu’il est écrit:
15    Ne crains point, fille de Sion; voici, ton roi vient, assis sur l’ânon d’une ânesse.
16    Or ses disciples ne comprirent pas d’abord ces choses; mais quand Jésus eut été glorifié, alors ils se souvinrent que ces choses étaient écrites de lui et qu’ils avaient fait ces choses à son égard.
17    La foule donc qui était avec lui, lui rendait témoignage, parce qu’il avait appelé Lazare hors du sépulcre, et qu’il l’avait ressuscité d’entre les morts.
18    C’est pourquoi aussi la foule alla au-devant de lui, parce qu’ils avaient appris qu’il avait fait ce miracle.
19    Les pharisiens donc dirent entre eux: Vous voyez que vous ne gagnez rien; voici, le monde est allé après lui.
20    Or il y avait quelques Grecs, d’entre ceux qui étaient montés pour adorer pendant la fête.
21    Ceux-ci donc vinrent à Philippe qui était de Bethsaïda de Galilée, et ils le priaient, disant: Seigneur, nous désirons voir Jésus.
22    Philippe vient, et le dit à André; et puis André vient, et Philippe, et ils le disent à Jésus.
23    Et Jésus leur répondit, disant: L’heure est venue pour que le fils de l’homme soit glorifié.
24    En vérité, en vérité, je vous dis: A moins que le grain de blé, tombant en terre, ne meure, il demeure seul; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit.
25    Celui qui affectionne sa vie, la perdra; et celui qui hait sa vie dans ce monde-ci, la conservera pour la vie éternelle.
26    Si quelqu’un me sert, qu’il me suive; et où je suis, moi, là aussi sera mon serviteur: si quelqu’un me sert, le Père l’honorera.
27    Maintenant mon âme est troublée; et que dirai-je? Père, délivre-moi de cette heure; mais c’est pour cela que je suis venu à cette heure. Père, glorifie ton nom.
28    Il vint donc une voix du ciel: Et je l’ai glorifié, et je le glorifierai de nouveau.
29    La foule donc qui était là et qui avait entendu, dit qu’un coup de tonnerre avait eu lieu; d’autres disaient: Un ange lui a parlé.
30    Jésus répondit et dit: Cette voix n’est pas venue pour moi, mais pour vous.
31    Maintenant est le jugement de ce monde; maintenant le chef de ce monde sera jeté dehors.
32    Et moi, si je suis élevé de la terre, j’attirerai tous les hommes à moi-même.
33    Or il disait cela pour indiquer de quelle mort il allait mourir.
34    La foule lui répondit: Nous, nous avons appris de la loi, que le Christ demeure éternellement: et comment, toi, dis-tu qu’il faut que le fils de l’homme soit élevé? Qui est ce fils de l’homme?
35    Jésus donc leur dit: Encore pour un peu de temps la lumière est au milieu de vous; marchez pendant que vous avez la lumière, afin que les ténèbres ne s’emparent pas de vous; et celui qui marche dans les ténèbres ne sait où il va.
36    Pendant que vous avez la lumière, croyez en la lumière, afin que vous soyez fils de lumière.(…)
37    Et quoiqu’il eût fait tant de miracles devant eux, ils ne crurent pas en lui;
38    afin que la parole d’Ésaïe le prophète, qu’il prononça, fût accomplie: « Seigneur, qui est-ce qui a cru à ce qu’il a entendu de nous, et à qui le bras du Seigneur a-t-il été révélé? ».
(…)
41    Ésaïe dit ces choses parce qu’il vit sa gloire et qu’il parla de lui.
42    Toutefois plusieurs d’entre les chefs mêmes crurent en lui; mais à cause des pharisiens ils ne le confessaient pas, de peur d’être exclus de la synagogue;
43    car ils ont aimé la gloire des hommes plutôt que la gloire de Dieu.
44    Et Jésus s’écria et dit: Celui qui croit en moi, ne croit pas en moi, mais en celui qui m’a envoyé;
45    et celui qui me voit, voit celui qui m’a envoyé.
46    Moi, je suis venu dans le monde, la lumière, afin que quiconque croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres.

Nous pouvons distinguer :

1)Ceux qui viennent voir le miracle de la résurrection (v9, 18) : Lazare, « que Jésus avait ressuscité des morts »(v1)

2)Celle qui anticipe la gloire du Seigneur Jésus ressuscité : Marie et le parfum(v3)

3)Ceux « qui étaient avec Jésus quand il appela Lazare du sépulcre et le ressuscita des morts », et qui rendent témoignage à Jésus(v17)

4)Ceux « qui ne (comprennent)pas d’abord ces choses », mais qui se souviendront plus tard « que ces choses étaient écrites(du Seigneur), lorsque Jésus « eut été glorifié » et « qu’ils les avaient accomplies à son égard »(v16)

5)Ceux qui « désirent voir Jésus ».(v21)

Traverser par Radu Pasca

Traverser par Radu Pasca

6)Celui(le Seigneur)qui annonce que « l’heure est venue où le Fils de l’homme doit être glorifié »(v23), indiquant « de quelle mort(par la croix)il devait mourir », pour glorifier le Père(v33 et v24-32).

7)Ceux qui « aimèrent la gloire des hommes plus que la gloire de Dieu »(v43) et ceux qui doutent de la croix, ayant « appris de la loi, que le Christ demeure éternellement » et ne comprenant pas « qu’il (fallait) que le fils de l’homme soit élevé… »  (v34)

A ceux-là, Jésus leur dit aujourd’hui :

Lumière dans les ténèbres par consuelo suarez

Lumière dans les ténèbres par consuelo suarez

« Encore pour un peu de temps la lumière est au milieu de vous; marchez pendant que vous avez la lumière, afin que les ténèbres ne s’emparent pas de vous; et celui qui marche dans les ténèbres ne sait où il va.
Pendant que vous avez la lumière, croyez en la lumière, afin que vous soyez fils de lumière ».(v35-36)

Et encore : « Moi, je suis venu dans le monde, la lumière, afin que quiconque croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres ».(v46)

Et vous ? Où vous situez-vous ?