Tout ne se vend pas

« Tout se vend », dit-on.

Or, le sage dit : « Acquiers la vérité, et ne la vends pas, La sagesse, l’instruction* et l’intelligence ».(Prov.23v23)

« Ne la (re)vends pas ». Même si tu te trouves un jour dans l’extrémité. Même si quelqu’un te promet un gain(ou une rentabilité)plus grand(e), ou prétend « t’en offrir plus ».

Car, « tout ne se vend pas » et « tout ne se vaut pas »**.

Justement, comment « acquérir » ce qui « en vaut la peine » : la vérité, la sagesse, l’instruction et l’intelligence ? Certainement pas par « des choses corruptibles, de l’argent ou de l’or »(1 Pie.1v18), mais en connaissant « Celui qui est la vérité »(Jean 14v6), « le seul vrai Dieu »( Jean 17v3), « le Dieu véritable »(1 Jean 5v20-21), et en connaissant la Parole de Dieu, « qui est la vérité »(Jean 17v17)

De même, Dieu dit encore « que celui qui veut se glorifier se glorifie d’avoir de l’intelligence et de (le) connaître…. »(Jér.9v24). Lui  « qui donne la sagesse »(Prov.2v6), dont le commencement est la crainte de l’Eternel(Prov.9v10)…sagesse qui « vaut mieux que l’or », de même que l’intelligence vaut mieux que l’argent.(Prov.16v16)

Bref, si tu acquiers la vérité, ne la vends pas, « de même que la sagesse, l’instruction* et l’intelligence ». L’une et l’autre sont sans prix.

Vraiment, « tout ne se vend pas » et « tout ne se vaut pas » !**

Notes :

* Ici, instruction se dit « muwcar » en hébreu, soit : discipline, châtiment, correction. Traduit généralement par corriger, instruction, enseigner, ceinture, outrager, avis, leçon, science, exemple.

** Une histoire de la Bible, où il est question de quelqu’un qui « ne voulait pas vendre », dans 1 Rois 21v1-29.

« Le Christianisme n’est pas une religion »

Le Christianisme n’est pas une religion, mais l’acceptation de l’amour de Dieu(cf Jean 3v16) et le désir de vivre pour Christ, « qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi »(cf Galates 2v20), ai-je lu sur un feuillet du calendrier de la Bonne Semence, daté du 06 mars 2014.

C’est absolument vrai.

« Je dirai même plus », le Christianisme,

c’est aussi une rencontre et une relation avec Celui qui est « le chemin, la vérité et la vie »(Jean 14v6), « le Dieu véritable et la vie éternelle »(1 Jean 5v20). Une rencontre et une relation de nature à nous transformer et à nous réconcilier avec Dieu, nous-mêmes et les autres. Une relation à la fois « verticale » et « horizontale », qui nous permet de vivre véritablement avec et pour Dieu, et les autres.

Cette relation pleine de sens, Dieu la veut et l’a rendue possible, par Jésus-Christ. Resteras-tu en dehors ?