Le « Brief » de l’animation biblique

« L’animation de groupe biblique vise à cadrer et conduire à une rencontre entre des hommes et le texte biblique…. » ( Source : Pixabay)

Tu aimes la Bible, Parole de Dieu, et tu souhaites être formé pour la comprendre et l’expliquer autour de toi, conduire un groupe d’étude et de partage biblique, par exemple, dans le cadre de ton église locale ou ta paroisse… ? Et, au-delà, devenir un homme de la Parole et de parole ?

Ce qui suit(*) est pour toi !

(*) D’après les notes de préparation de mon frère Pierre-Louis(que je remercie), lequel se forme à l’animation biblique au sein de mon groupe Pep’s (Partage et Etude de la Parole – Soutien). Le contexte est celui d’un groupe pour hommes se réunissant mensuellement mais « le brief » peut être aisément adapté à d’autres groupes, dans d’autres situations.

 

L’animation de groupe biblique vise à cadrer et conduire à une rencontre des hommes avec Dieu :

–          Une rencontre entre l’homme et le texte biblique

–          Une rencontre des hommes les uns avec les autres

Les objectifs d’un groupe d’étude et de partage biblique pour chaque homme :

–          Croître en caractère : connaître l’identité et l’œuvre de Christ, nous comprendre en Christ

–          Croître en conviction : vivre en homme affranchi, à l’image et à la ressemblance de Dieu, et en lequel Dieu a établi son royaume de justice, de paix et de joie

–          Croître en compétence : connaître toute la Parole et la transmettre à d’autres, conduire d’autres personnes dans la compréhension (sans oublier l’application) du texte biblique

Au final, devenir « un homme de la Parole et de parole », à l’image de Jésus-Christ !

Les moyens de l’étude :

–          Le modèle de Jésus-Christ, notre Sauveur et Seigneur

–          La Parole de Dieu comme fondement de vérité

–          Le Saint-Esprit, notre conseiller

Grands principes de l’animation :

–          L’animateur fixe le cadre, et il n’est pas dans le cadre : l’animation n’est pas à propos de lui, ni pour lui, mais elle est à propos de la Parole et des membres du groupe qui la rencontre.

–          L’animateur favorise l’échange, mais conserve la légitimité d’intervenir à tout instant

–          Le co-animateur est un soutien d’intervention, de prière, discernant le besoin du groupe pour faire avancer la rencontre par une intervention pertinente le cas échéant.

–          La posture des animateurs ne sert pas à moraliser ou à édifier, elle reste factuelle.

–          Une bonne étude nous conduit à l’humilité, exalte le sauveur et promeut la sainteté.

 

Déroulement d’une séance-type (19h-21h) :

  Activités
18h45 Arrivée des animateurs
19h00 Arrivée du groupe

Temps de prière

Temps de communion (inviter chacun à parler, évacuer sa journée, climat de confiance)

19h30 Démarrage de la séance (on range les nourritures salées)

–        Introduction de l’animateur

–        Prière du co-animateur (engagement dans l’étude, la recherche active de Dieu)

–        Débrief de la séance précédente par un membre

–        Introduction au thème principal de la séance (par ex. sous la forme d’un jeu inclusif)

19h40 1.       Phase d’observation (Où, Quand, Qui, Quoi) – Cadré et conduit

–        Poser les règles (lecture silencieuse et active, repérage des paramètres OQQQ, des acteurs, actions, des indicateurs clés tels que les mots redondants et les liaisons).

–        Partage interactif du produit commun sur paperboard.

20H00 2.       Phase de compréhension (Comment, Pourquoi) – Interactivité et construction

–        Lecture et mise en relation d’1 ou 2 passages bibliques relatifs au thème principal de la séance

–        Remettre le texte dans le contexte de l’Evangile pour détourer sa position et son objectif

20H30 3.       Phase d’appropriation (Décision/Prise de position face à la vérité) – Communion

–        Synthèse et remise en contexte du thème principal

–        Amener le groupe à prendre position (par ex. les ténèbres VS la lumière, l’isolement VS la communion etc.)

–        Temps de prière introduit par les animateurs ou en prière conversationnelle 

 

Aller plus loin :

https://pepscafeleblogue.wordpress.com/2014/12/03/sortez-de-votre-zone-de-confort-quelle-est-votre-vision-pour-les-hommes-dans-votre-eglise/

https://pepscafeleblogue.wordpress.com/2017/01/06/pourquoi-creer-une-cellule-de-vie-pour-hommes/

https://pepscafeleblogue.wordpress.com/2018/11/02/de-lunite-en-crise-a-lunite-en-christ-le-defi-des-hommes-reunis-pour-letude-biblique/

https://pepscafeleblogue.wordpress.com/2018/01/19/laction-du-mois-soyons-des-hommes-de-la-parole-et-de-parole/

https://pepscafeleblogue.wordpress.com/2019/01/11/laction-du-mois-soyons-des-hommes-de-la-parole-et-de-parole-2/

 

 

 

« De l’unité en crise à l’unité en Christ » : le défi des hommes réunis pour l’étude biblique

Ezéchiel 37v22 : « Je ferai d’eux une seule nation dans le pays, dans les montagnes d’Israël : ils auront tous un même roi, ils ne formeront plus deux nations, et ne seront plus divisés en deux royaumes. »

Jean 17v11 : « Qu’ils soient un comme nous sommes un. »

« …rappelons que notre destinée éternelle (…) est liée à un appel communautaire. Il ne peut s’envisager en marchant seul dans les ténèbres ». Source : Pixabay

Depuis cette prière du Fils au Père [rapportée par Jean dans son évangile], nous sommes promis à une existence unie et interdépendante. Nous ne formons plus « deux royaumes », à l’image d’Israël et Juda au temps du prophète Ezéchiel, mais nous avons à jamais un « même roi », et une même destination à atteindre dans la communion de l’Esprit. Ce même Esprit a été répandu sur tous les membres du corps de Christ (Joël 3v1).

Quant à parler du « corps de Christ », nous nous rappelons que notre destinée éternelle (incluant notre passage dans le monde) est liée à un appel « communautaire ». Il ne peut s’envisager en marchant seul dans les ténèbres. Si nous pensons avoir à choisir entre avancer seul ou ensemble, rappelons-nous seulement que les deux sont interdépendants. Tout comme Dieu est « un et trois » à la fois, Dieu nous a « réglé » de la même manière, afin d’être au milieu de nous (extrait de Matthieu 1v23 : « Et on lui donnera le nom d’Emmanuel, ce qui signifie Dieu parmi nous »).

Selon 1 Jean 1v7 notre marche doit être « dans la lumière, comme le Père est lui-même dans la lumière, mutuellement en communion, purifiés de tout péché par le sang de Jésus son Fils. »

Qualifierions-nous aujourd’hui notre marche comme une marche « unie » ? Cette prière du Seigneur Jésus, « Qu’ils soient un comme nous sommes un. » (Jean 17v11) demeure dans nos Bibles, mais nous approprions-nous le fruit de cette prière prophétique ? En d’autres termes : « vivons-nous », pratiquons-nous notre unité en Christ ? Si oui, de quelle manière ?

Il faut admettre que notre vision du « corps de Christ » est mise à l’épreuve, quand le monde nous enjoint au développement « personnel » et à un amour propre qui dépasse l’amour du prochain. A ce sujet, il est bon de méditer sur le second plus grand commandement de Dieu (semblable à son premier), selon Matthieu 22v34-40 : « Aime ton prochain comme toi-même. »

Nous positionnant sur la vérité de la Parole, posons-nous à présent 4 (remises en) questions :

  1. De quoi avons-nous réellement, et visiblement, le plus soif ?
  2. Comment le partage entre frères, l’étude de la Parole et le soutien mutuel peut-il y contribuer ?
  3. Selon moi, suis-je vraiment membre du corps de Christ ? [Et de son expression locale ?] Comment le savoir, et surtout comment le vivre ?
  4. Comment « ma » marche en Christ peut-elle devenir « notre » marche en Christ ?

Ne doutons pas que Dieu ait véritablement pourvu à nos besoins : sa Parole en est un témoin fidèle ! Il se pourrait simplement que nous ayons du mal à le percevoir.

En ce sens, il est bon de se rappeler quelques bénéfices pour les hommes de (la) Parole qui entreprennent de « Lire et étudier la Bible », et de la lire, l’étudier ensemble : 

  1. C’est notre nature selon Dieu ! Le mâle, « zakar » en hébreu, signifie « celui qui se souvient ». Dieu a adressé ses commandements au genre masculin. Les hommes ont ainsi le devoir de les retenir, et de les transmettre dans leurs sphères d’influences (famille, église, société).
  2. Jésus nous donné une promesse (Matthieu 18v20) que « là où nous sommes deux ou trois en son nom, Il est là au milieu de nous »: nous connaissons donc une plus grande faveur dans la révélation de Jésus, Parole vivante, lorsque nous venons nous soumettre ensemble à sa Parole. La Parole de Dieu a donc vocation à être étudiée en groupe, pour expérimenter la communion du Fils de Dieu.
  3. Dieu désire que nous le connaissions pleinement, et que nous connaissions toute sa Parole. Voici un grand bénéfice de notre étude en groupe : lorsque nous sommes seul nous nous heurtons à nos limites, et lorsque nous sommes en fraternité, notre faiblesse est compensée dans les forces de nos vis-à-vis.

Gardons également en vue des objectifs pertinents et communs à l’ensemble du groupe :

  1. Croître en conviction : connaître et comprendre la personne de Jésus-Christ
  2. Croître en caractère : vivre en homme à l’image et à la ressemblance de Dieu
  3. Croître en compétence : connaître toute la Bible pour mieux la comprendre, garder et transmettre fidèlement son message à d’autres.

POUR FINIR EN MAJUSCULE : UNE BONNE ÉTUDE NOUS CONDUIT A L’HUMILITE, EXALTE LE SAUVEUR ET PROMEUT LA SAINTETÉ

 

[Une nouvelle contribution de mon frère en Christ Pierre-Louis, par ailleurs très impliqué dans mon groupe d’étude et de partage biblique pour hommes : qu’il en soit remercié !]

Pourquoi créer une « cellule de vie » pour hommes

L'esprit d'équipe selon "Lagaan"("Once Upon a Time in India"), un film indien réalisé par Ashutosh Gowariker(2001)

Vivre l’esprit d’équipe, comme dans « Lagaan »(« Once Upon a Time in India »), un film indien réalisé par Ashutosh Gowariker(2001)

Salut !

Tu connais certainement le principe des “cellules de vie”? Des groupes composés de personnes qui se lient ensemble en décidant de développer des relations authentiques.  En gros, comme on peut le lire sur le site du Temple du Marais, à Paris, « c’est l’Église, vécue au niveau le plus local possible ».

Les “cellules de vie” sont généralement mixtes et axées autour du partage, de la communion, la prière et l’étude de la Parole de Dieu. Mais existent-ils des cellules ou des groupes de partage et d’étude biblique spécifiquement pour hommes, dans ton église ? Envisages-tu d’en intégrer ou d’en créer un ?

Voici quelques bonnes raisons fondamentales de le faire, inspirées de celles qui ont conduit à la création de mon propre groupe de Partage et d’Etude de la Parole, depuis 2010, au sein de mon église locale. Si tu es un homme et si tu aspires à être un homme selon le Coeur de Dieu, “à l’image et selon la resemblance de Dieu”, ce qui suit est pour toi :

Une cellule de vie pour les hommes

Alors que notre époque tend à nier ou effacer les différences sexuelles, l’hébreu se permet le luxe de distinguer le masculin du féminin à l’intérieur du verbe et du pronom. Ainsi, « les 10 commandements » ont été donnés initialement en hébreu, au genre masculin. Ainsi, par exemple, le « tu ne tueras pas » (« lo tirtzàh ») s’adresse d’abord à un homme. D’autre part, le « mâle » se dit « zakar » en hébreu, qui signifie « celui qui se souvient ». Mâle et souvenir ont la même racine. Dieu a employé le masculin pour lui confier la charge « du souvenir », afin d’être « l’arbre de transmission » de sa loi pour les générations. Pour que l’homme soit en mesure « de se souvenir » et « de transmettre » fidèlement la Parole de Dieu, (et donc être « véritablement un homme » selon Dieu, « à son image et selon sa ressemblance » cf Gen.1v26, 1 Cor.15v45-49)-ce que n’a pas su faire Adam- il lui est donc nécessaire de bien connaître cette Parole.

Pourquoi rester tout seul avec sa Bible et son café ? (Source : Rawpixel)

Pourquoi rester tout seul avec sa Bible et son café ? (Source : Rawpixel)

En effet, si nous apprenons des uns des autres, nous avons aussi tous besoin d’une base de vérité : c’est alors qu’une cellule d’étude biblique pour hommes prend tout son sens. Sont conviés tous les hommes qui ont « soif de Dieu et de sa Parole », à partir de 18 ans révolus. Le cadre reste l’église (ou la paroisse) locale, avec la couverture des Anciens et Pasteurs.  L’activité principale est l’étude systématique et le partage d’un livre de la Parole de Dieu sur l’année, dans un cadre et un esprit fraternel et convivial. Mais au-delà de l’étude, il s’agit de s’Equiper, s’Edifier et s’Exhorter à être un homme selon le cœur de Dieu !

– S’exhorter : Mettre en pratique ce que signifie « nous sommes membres les uns les autres » (Rom.12v5), par l’écoute, l’encouragement, la prière commune, le soutien mutuels, des activités communes, mais aussi des occasions spontanées pour créer/renforcer des liens pendant les réunions, comme d’une réunion à l’autre….

S’édifier : Développer et forger son caractère, dans la dépendance de Dieu et la soumission les uns aux autres, pour être un « homme fait » (1 Cor.14v20 et Hébr.5v14), en chemin vers la maturité, à la ressemblance de Christ.

 S’équiper : Pour être un homme selon Dieu, « celui qui se souvient » et qui transmet à d’autres, propre à lire, étudier et partager la Bible dans toutes ses sphères de vie et d’autorité : avec son épouse, ses enfants, ses collègues de travail, un « nouveau-né dans la foi », ou ses frères en Christ.

D’autre part, il s’agit de s’encourager mutuellement entre hommes à « sortir de notre zone de confort », et de vivre à la fois un véritable esprit d’équipe – à l’instar de ces quatre(Marc 2v3-4) – et de don(cf Eph. 2v225), de fidélité, avec la volonté de chercher à plaire à quelqu’un d’autre qu’à nous-mêmes ! Sachant que nous disposons des ressources suivantes :

-Un modèle, le Seigneur Jésus-Christ (Marc 10v45)

– Une base, un fondement de vérité : la Parole de Dieu (1 Pie.1v22-25 2 Tim.3v16)

– Un conseiller, le Saint-Esprit en nous, qui nous équipe et nous rend capable d’être (1 Cor.12 Jean 14– et ss ; Eph.4 ; Rom.8….) un « homme, un vrai », « à l’image et selon la ressemblance de Dieu ».

 

« Pratico-pratique » :

Une fois la cellule autorisée par les Anciens de ton église et une fois clarifié le point du ou des responsables, il s’agit de déterminer le rythme et le moment des rencontres selon le contexte de ton église locale : une fois par semaine, une fois ou deux fois par mois ? Quel jour de la semaine ? Et quel lieu ? A l’église ? Ou chez le responsable de la cellule ?

Il est aussi possible d’inclure des moments récréatifs dans l’année (sortie culturelle, détente, repas…), des « ciné-discussions » (films sur la thématique de l’identité masculine, par exemple : « De toutes nos forces », « Snow therapy », « Courageous »…) et un moment « spécial » avec Sainte-Cène, pour répondre à cette invitation du Seigneur : « souvenez-vous de moi »….jusqu’à « ce que (je) vienne ».

Les réunions peuvent se dérouler comme suit :

Accueil dès 19h00 ; 19h30-20h00 : partage d’un repas commun et discussions ; 20h00 à 21h00 : lecture, partage et étude biblique d’un passage du livre choisi pour l’année ; 21h00 à 21h30 : temps de prière pour des personnes faisant partie de nos cercles d’influence/d’autorité respectifs : nos connaissances/collègues qui ne connaissent pas encore Christ ; nos conjoints/familles ; nos frères en Christ ; les membres de la cellule…..Prévoir une réunion « 0 », pour démarrer et expliquer la vision. Chacun peut venir « pour voir », sans engagement, au départ, ou venir avec un ami. Il est important de préciser qu’il s’agit d’une étude suivie et de recommander la fidélité toute l’année pour recevoir pleinement et être en mesure de donner à son tour ce que l’on aura reçu.

 

Un exemple de programme d’études possible :

Les fondamentaux de la foi, avec 1 Jean, Galates et 1 Pierre ; une vision originale de Jésus-Christ à travers l’épître aux Hébreux (un livre qui donne tout son sens à l’Ancien Testament).

Mais aussi l’identité et la vocation masculine(ce qu’est « un homme, un vrai »), avec :

La Genèse, ou « le livre des commencements » (ch.1-5 au minimum, voire les 11 premiers chapitres).

L’évangile selon Jean, pour fixer nos regards sur le Seigneur Jésus-Christ, LE modèle de ce qu’est un homme véritable.

En effet, Dieu souhaite au départ créer l’humain « à son image » et « selon sa ressemblance ». Cependant, il s’avère que l’homme n’est créé « qu’à l’image de Dieu », et non « à sa ressemblance ». (Gen.1v27). Que nous manque-t-il pour qu’à l’image s’ajoute la ressemblance ? Une réponse à ce manque se trouve en 1 Cor.15v45-49 : vivre en homme spirituel ! Le but de notre vie « spiritualisée » est d’ajouter la ressemblance à l’image. Jésus-Christ est l’exemple parfait d’un homme « à la ressemblance de Dieu ». Adam est-il parvenu « à vivre par l’Esprit » ? Non, il a échoué. Il a oublié Dieu, au lieu de se souvenir ; il a gardé le silence, plutôt que de s’engager ; il s’est montré négligent, au lieu de garder/protéger….Les temps d’étude de la Parole entre hommes auront pour but de rappeler que notre destinée est de vivre, non comme Adam, de façon « animale »(comme si nous n’étions que « corps et âme », en suivant nos désirs/appétits, émotions, pensées, volontés), attaché à la terre, mais comme Christ, pleinement humain et spirituel(où l’Esprit est à sa vraie place), attaché et obéissant à Dieu, manifestant la foi en Dieu.

 

« Le Discours de la Méthode » :

Il existe plusieurs méthodes d’étude de la Parole de Dieu. Mais l’essentiel n’est pas tant de « préparer la réunion »mais plus de « se préparer à la réunion ». Il ne s’agit pas de « suivre un programme », mais plutôt de chercher ensemble à mieux connaître Christ (« l’homme parfait »), « apprendre de Lui », « croire en Lui », le suivre, et l’imiter.

Versets-clés : « ….ils ne virent plus personne. Jésus seul était avec eux »(Jean 9v8. BFC) ; « Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles qui donnent la vie éternelle. Nous le croyons, nous le savons : tu es le Saint envoyé de Dieu….ne vous ai-je pas choisis…. ? (Jean 6v68-70, Jean 15v16)

« Me voici ! » (Pour être d’abord avec toi, ensuite pour faire ta volonté et être envoyé par toi) cf Gen.22v1, 11 ; Exode 3v4 ; 1 Sam.3v4, 16 ; Esaïe 6v8….Marc 3v13-15)

 

Enfin, pour « bien se préparer à la réunion », il est important de vivre premièrement la disponibilité et l’écoute de Dieu : En se « saturant » de la Parole, en lisant et relisant(ou en écoutant, par la Bible audio) les livres étudiés, pour avoir une vue d’ensemble de ces textes. Ce n’est qu’ainsi qu’il est possible de vivre la disponibilité et l’écoute des autres : notre conjoint, les membres de notre famille, nos frères en Christ, nos connaissances…..

Et régulièrement, entre les réunions,  prenons l’habitude d’appeler (ou de retrouver quelque part) un ou deux frères de la cellule pour prendre des nouvelles/partager nos luttes/parler de nos lectures bibliques/s’encourager/prier ensemble…..

 

Alors ? Es-tu motivé pour intégrer une telle cellule ou pour créer ta propre cellule ? Partage-nous tes témoignages à ce sujet !

« Que celui qui a soif vienne » et dise « viens ! »

"Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et qu'il boive", dit Jésus. "Celui qui croit en (Lui), des fleuves d'eau vive couleront de son sein, comme dit l'Écriture".(Jean 7v37-38)

« Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive », dit Jésus. « Celui qui croit en (Lui), des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Écriture ».(Jean 7v37-38)

« Avec (sa) Bible et son couteau », Benoît, des « Cahiers libres », qui attend le retour du Seigneur, raconte comment, « depuis quelques mois » lui et « quelques amis » prennent « l’habitude de (se) retrouver régulièrement pour lire la Bible mot par mot ». Ils n’appartiennent « à aucune école exégétique » et ils « se foutent éperdument de savoir si l’exégèse historico-critique vaut mieux ou non que l’exégèse narrative. Sans aucune précaution méthodologique », ils « lisent avec acharnement », « mangent » la Parole[à l’instar du prophète Jérémie« en tentant de n’en perdre aucune miette ».

« Entre les lettres de Paul », elle fait « un petit détour dans le livre d’Esther » depuis le mois de décembre.
Le principe est simple : lire le passage proposé, le méditer, puis partager sa propre méditation sur le blogue dans les commentaires. L’intérêt étant de faire sa propre méditation du passage avant de lire la méditation qu’elle propose chaque jour.
Un rendez-vous mensuel autour de la Bible : ce "vieux bouquin" ou  la Parole de Dieu  ?

Un rendez-vous mensuel autour de la Bible : ce « vieux bouquin » ou la Parole de Dieu ?

Pour ma part, en parallèle de ce blogue, mon groupe d’étude et de partage de la Parole de Dieu, pour hommes de mon église locale, se réunit chaque mois, pour la sixième année consécutive, autour d’un livre de la Bible(ou du moins, une partie) qui nous occupera toute l’année. Pour 2015-2016, nous avons choisi de revenir « aux commencements », avec Genèse 1-11. Nous prenons notre temps(nous en sommes à Gen.3v1-6), dans un esprit convivial et fraternel, et sur un mode interactif, pour écouter le Seigneur nous parler.

Lors de notre première réunion de l’année 2016, l’un de nous(qui vient depuis le début « parce qu’il en a besoin ») a invité un ami-un vieux monsieur de soixante-dix ans. Lequel, actuellement « en chemin » et ayant déclaré « ne pas connaître grand chose », est venu avec l’essentiel : sa très grande soif et son énorme besoin de communion spirituelle. Sa présence nous a fait un bien fou à tous, ouvrant une fenêtre sur l’extérieur et nous rappelant qu’un groupe d’étude biblique ne saurait rester replié sur lui-même, ni garder pour lui-même ce qu’il reçoit et découvre. Le Seigneur Jésus-Christ invite d’ailleurs quiconque « a soif » à venir à Lui, et boire. Car « celui qui croit en (lui), des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Ecriture »(Jean 7v37-38)
« Celui qui boira de l’eau (qu’il lui donnera) n’aura jamais soif, et l’eau (qu’il lui donnera )deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle »(Jean 4v14).
 
A donc sa place dans de tels groupes celui qui entend cette invitation de l’Esprit : « Viens ». « Et que celui qui entend dise[à son ami, à son voisin en recherche, ouvert à la Parole] : Viens. Et que celui qui a soif vienne; que celui qui veut, prenne de l’eau de la vie, gratuitement »(Apoc.22v17 cf Es.55v1-3). Et « à celui qui a soif »(et seulement à celui-là) Dieu lui donnera « de la source de l’eau de la vie, gratuitement »(Apoc.21v6)
Si ce n’est pas une invitation, ça….