« Rock of Ages » : ce chant a une histoire

Les "rochers des Âges" ("Rock of Ages"), dans la combe de Burrington, où Toplady est supposé s'être abrité.

Les « rochers des Âges » (« Rock of Ages »), dans la combe de Burrington, où Toplady est supposé s’être abrité.

Tu as été au misérable… un abri contre l’orage (Ésaïe 25v 4)

Lui seul est mon rocher et mon salut, ma haute retraite; je ne serai pas beaucoup ébranlé (Psaume 62v 2)

« L’Éternel dit : Tu ne pourras pas voir ma face, car l’homme ne peut me voir et vivre. L’Éternel dit : Voici un lieu près de moi ; tu te tiendras sur le rocher. Quand ma gloire passera, je te mettrai dans un creux du rocher, et je te couvrirai de ma main jusqu’à ce que j’aie passé…. »(Ex.33v20-23)

« Votre vie est cachée avec Christ en Dieu »(Col.3v3)

 

À l’abri dans la fente du rocher

Alors qu’il voyageait dans la campagne près de Burrington, le poète et pasteur anglais, Augustus Toplady (1740-1778) fut surpris par un orage aussi soudain que violent. Tonnerre, éclairs, trombes d’eau dévalant des falaises, rendaient le lieu particulièrement inhospitalier. Où trouver un abri de fortune? C’est alors qu’il aperçut dans la falaise qu’il longeait, une grande fente dans la roche. Sans hésiter, il se réfugia dans la cavité providentielle (où se trouve à ce jour une plaque commémorative). Ressentant de façon particulièrement intense la valeur de ce refuge, il pensa à celui que tout chrétien trouve dans l’œuvre de Jésus Christ. Cette délivrance lui inspira les paroles du cantique “Rock of Ages” (Éternel rocher), dont voici les paroles traduites en français:

Ô Christ, éternel rocher,

Je viens en Toi me cacher!

De ton côté s’écoulèrent

L’eau, le sang qui régénère:

Que par ce flot rédempteur

Du péché je sois vainqueur.

Tous les travaux de mes mains

Pour te plaire seraient vains,

Lors même qu’en ma détresse,

Mes pleurs couleraient sans cesse,

Ils ne sauraient me laver:

Toi seul peux et veux sauver!

Seigneur, je n’apporte rien,

Ta croix seule est mon soutien.

Nu, je viens au sacrifice

Qui me revêt de justice;

Souillé, je viens à la croix

Qui rend pur celui qui croit.

Dans mon passage en ces lieux

Et quand, ayant clos mes yeux,

Je serai devant le maître

Devant qui je dois paraître,

Ô Christ, éternel rocher,

En Toi tu veux me cacher.

(Calendrier de La bonne Semence. Feuillet du samedi 02 mai 2015 )

 

A écouter, cette version de Fernando Ortega :

 

Ou celle-ci, très « pep’s » de Jimmy Needham :

 

Ou encore, celle d’un chœur mennonite

 

 

 

 

En ce moment, j’écoute… »comme une terre altérée »

« Comme une terre altérée »(d’après Prov.19v12 et Osée 14v5)

Un cantique de E.-L. Budry(1932) et J. Mc Granahan(1907), interprété par Sebastien Demrey et Jimmy Lahaie*

 

1. Comme une terre altérée soupire après l’eau du ciel,
Nous appelons la rosée de ta grâce, Emmanuel.

Chœur:    Fraîche rosées, descendez sur nous tous!
O divines ondées, venez, arrosez-nous!

2. Descends, ô pluie abondante, coule à flots dans notre cœur,
Donne à l’âme languissante une nouvelle fraîcheur.

Chœur:    Fraîches rosées…

3. Ne laisse en nous rien d’aride qui ne soit fertilisé ;
Que le cœur le plus avide soit pleinement arrosé.

Chœur:    Fraîches rosées…

4. Oui, que les déserts fleurissent sous tes bienfaisantes eaux;
Que les lieux secs reverdissent et portent des fruits nouveaux.

Chœur:    Fraîches rosées…

5. Viens, o salutaire pluie, Esprit de grâce et de paix,
Répands en nous une vie qui ne tarisse jamais.

Chœur:    Fraîches rosées…

(Sur les Ailes de la Foi No 145 )

 

 

Prenons ainsi un temps d’adoration pour notre Dieu, car notre Dieu est « terrible » ! Il fait jaillir l’eau du rocher, des sources d’eau du granit !(Ps. 114)

Qui est comme Lui ? Haut élevé, mais abaissant ses regards sur la Terre, en direction des faibles.(Ps.113)

 

 

 

 

Notes :

*Dans l’album « Héritage : cantiques et hymnes », volume II (produit et distribué par CIME MUSIQUE)

Le duo d’artistes canadiens souhaitent ainsi retransmettre tout un héritage musical et spirituel que nous ont légué des auteurs et compositeurs chrétiens à travers les siècles. Héritage dans lequel ils ont grandi et qu’ils se sont personnellement appropriés en le respectant. Leur souhait est que « ces paroles et mélodies puissent faire du bien à (notre) âme, glorifiant ainsi Dieu, source d’inspiration de tous ces chants. » N’hésitez pas à vous procurer ce CD(ainsi que les volumes I et III de cet « Héritage »), afin de découvrir ces chants qui ont toute une histoire, et nous parlent encore.

Un cantique qui détonnerait « grave »

Que fera-t-on au ciel ?*

Nous chanterons beaucoup de cantiques ?

Des cantiques ? Lesquels ?

Celui-ci, par exemple :

« A celui qui nous aime,
et qui nous a lavés de nos péchés dans son sang;
et il nous a faits un royaume,
des sacrificateurs pour son Dieu et Père;
à lui la gloire et la force aux siècles des siècles!
Amen ».(Apoc.1v5-6)

Pourriez-vous le chanter ?

A moins que vous ne puissiez le chanter ainsi :

« A moi qui m’aime, qui me suis sauvé tout seul, et qui me suis fait un royaume, un nom dans ce monde;à moi la gloire et la force aux siècles des siècles !
 Amen ! »

……………………………..

Franchement, un tel cantique ne « détonnerait-il » pas un peu, s’il était chanté tel quel dans le ciel ? Au milieu des autres voix chantant le premier ?

Quel cantique chantez-vous sur la Terre, actuellement ?

« Moi, moi, moi, moi, moi » ? Ou « Toi, toi, toi, toi, toi(Seigneur) » ?

 

La Bible, Parole de Dieu, rappelle encore que « vous êtes sauvés par la grâce, par la foi, et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu; non pas sur le principe des œuvres, afin que personne ne se glorifie; car nous sommes son ouvrage,
ayant été créés dans le Christ Jésus pour les bonnes œuvres que Dieu a préparées à l’avance,  afin que nous marchions en elles[ou que nous les pratiquions) »(Eph.2v8-10).

Nous sommes sauvés par la grâce(de Dieu). Grâce que vous pouvez saisir, vous approprier, par le moyen de la foi. C’est « le don de Dieu ».

Nous sommes sauvés, « pas par les œuvres », afin « que personne ne se glorifie »ou ne se vante.

« Car nous sommes Son ouvrage ». Sa création. Une « nouvelle création », « dans(l’union avec) le Christ Jésus »(2 Cor.5v17). Nous pouvons donc « repartir à zéro ».

Dans quel but ? « Pour les bonnes œuvres » préparées par Dieu « à l’avance », afin que nous les pratiquions. Afin que nous menions une vie nouvelle, utile et ayant du sens. Une vie à la gloire de Dieu et non plus à la nôtre.

 

Faites-vous partie de ceux ou celles qui pensent être « sauvés par les œuvres »(les siennes), ou de ceux ou celles qui savent qu’ils sont sauvés, « pas par les œuvres », mais « pour les(bonnes) œuvres » ?

Quel cantique souhaiteriez-vous chanter, dès maintenant et à toujours ?

La décision est importante, puisqu’elle a des répercutions éternelles, dans votre avenir. Elle changera aussi votre vie positivement, dès maintenant et durablement.

 

Notes :

* Souvenir d’une ancienne réunion d’étude(de la Bible), d’il y a presque vingt ans, qui m’est revenue, hier matin, mardi 5 novembre, à la lecture d’ Ephésiens 2v8-10.