Un verset et une question (6) : « Heureux celui qui souffre l’insulte pour une bonne cause »

« Le lapin bleu » de Coolus

« Heureux celui qui souffre l’insulte pour une bonne cause » (Matt.5v10-12)

« Souffrir l’insulte »….A condition que l’insulte soit fausse. Injuste. Et que nous souffrions « pour la justice ». Est-ce mon cas ? Suis-je prêt à cela ?
Publicités

« Il est convenable de faire ce qui est juste »

« Cherchez d’abord le royaume de Dieu et sa justice, et toutes choses vous seront données par-dessus. »(Matt.6v33)

« Celui qui s’élève sera abaissé et celui qui s’abaisse sera élevé »(Luc 14v11)

Lecture :

« Alors Jésus vint de la Galilée au Jourdain vers Jean, pour être baptisé par lui.
Mais Jean s’y opposait, en disant : C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et tu viens à moi !
Jésus lui répondit : Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste. Et Jean ne lui résista plus.
Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l’eau. Et voici, les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui.
Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection ».
(Matt.3v13-17)

Pourquoi cette approbation du Père sur Jésus, lors de son baptême ?

« Il est convenable de faire ce qui est juste », a dit le Seigneur(v15)

Et qu’est-ce qui est juste ?

Obéir à Dieu, accomplir Sa volonté, vivre conformément à la volonté de Dieu(c’est à dire « selon sa justice »), vivre conformément à ce qui est juste selon Dieu.
Vivre pour plaire à Dieu.

Avec la promesse qu' »heureux ceux qui ont soif de justice(ou « Heureux ceux qui ont faim et soif de vivre comme Dieu le demande »), car ils seront rassasiés. »(Matt.5v6)

C’est aussi confesser publiquement(en paroles, en actes) le Seigneur Jésus.

Avec la promesse que « Quiconque donc (le) confessera devant les hommes, (lui) aussi (nous confessera) devant (son) Père qui est dans les cieux. »(Matt.10v33)

Et Jésus a vécu en accomplissant la volonté du Père :
« Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi ;
car je suis descendu du ciel pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé.
Or, la volonté de celui qui m’a envoyé, c’est que je ne perde rien de tout ce qu’il m’a donné, mais que je le ressuscite au dernier jour.
La volonté de mon Père, c’est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et je le ressusciterai au dernier jour ».(Jean 6v37-40)

Lui-même peut déclarer et promettre que si « Quiconque boit de cette eau-ci aura de nouveau soif(…)celui qui boira de l’eau que je lui donnerai, moi, n’aura plus soif à jamais;
mais l’eau que je lui donnerai, sera en lui une fontaine d’eau jaillissant en vie éternelle »(Jean 4v14-15).

J’ai soif de ta justice, Seigneur !