« 1001 questions », le petit livre (rouge) des Attestants

Le livret rouge « 1001 questions » ou le soucis des Attestants de rejoindre vraiment leurs contemporains, en leur apportant des réponses se voulant fondées bibliquement, avec, au centre, l’Evangile de Jésus-Christ

Fin janvier 2017, je vous avais parlé de cet excellent site web, via lequel près de vingt pasteur(e)s et théologien(ne)s attestant(e)s(1) font preuve de disponibilité et de fidélité pour nous proposer quelques réponses à nos « 1001 questions ». Depuis janvier 2017, c’est une question par jour qui y a trouvé réponse !

Mais nombreux sont ceux qui ont souhaité connaître en version papier les réponses qui ont été les plus consultées, appréciées, « likées » et relayées sur les réseaux dits sociaux. C’est ainsi qu’est né un petit livre rouge – annoncé comme étant le premier d’une série plus large – édité par les Attestants (1), et qui présente un peu plus de 30 réponses. Celles-ci apparaissent avec leur formulation originale, le nom de la personne qui a posé la question et la réponse donnée – courte, pour correspondre à un format d’écriture typique d’internet.

Ceci dit, deux choses frappent à la lecture :

Premièrement, la bonne tenue des questions et des réponses (parmi celles-ci, certaines pouvant être estimées plus fluides que d’autres), fort bien élaborées ;

Ensuite, l’ordre apparemment aléatoire, pour ne pas dire incohérent, des questions. En réalité, elles sont listées par ordre décroissant, de la plus consultée à la moins consultée des trente premières, ce nous donne un aperçu de ce qui préoccupe nos contemporains.
Pour l’anecdote, deux questions parmi celles que j’ai déjà posées et qui ont obtenu des réponses, figurent respectivement en 9ème et 20ème places.

L’appellation « petit livre rouge » ne doit toutefois pas nous « enduire d’erreur », donnant à penser que ledit livre (à l’instar de sa version web) aurait pour ambition d’être un nouveau « magistère », pour dire ce qu’il faut penser et croire. Plus modestement, il témoigne du soucis des Attestants(1) de rejoindre vraiment leurs contemporains en leur apportant des réponses fondées bibliquement, avec, au centre, l’Évangile de Jésus-Christ.

L’enjeu est de taille, puisque Pasteurs et Théologiens sont généralement connus pour répondre en termes alambiqués à des questions que personne ne se pose jamais, quand ils ne font pas entre eux des blagues en grec ancien que personne ne comprend. D’autre part, à l’heure de la célébration des 500 ans de la Réforme protestante, il est encore possible d’entendre certains théologiens affirmer, par exemple, que la question du salut serait « secondaire » et qu’elle « ne préoccuperait pas nos contemporains »(2). Or, la question « que devient notre âme après la mort », qui figure en première position dans le recueil, est celle qui a été lue plus de 20.000 fois sur le site !

Vous pouvez vous procurer ce livre en l’achetant via le site des Attestants.
Il est plus avantageux de grouper vos commandes et plus sympa encore de passer les chercher à l’église de Belleville, à Paris, si vous habitez dans le coin. Ce sera là l’occasion de saluer et d’encourager ceux qui vous remettront les beaux petits livrets rouges (les miens ont été emballés dans une boîte à chaussures). Alors n’hésitez pas à en prendre plusieurs pour pouvoir en offrir, les laisser sur le comptoir de librairie de votre église ou encore les utiliser comme outil d’évangélisation.

 

Notes :

(1) Ce courant de l’Eglise Protestante Unie de France (EPUdF) s’est constitué suite au synode de Sète en 2015, qui a vu autoriser la bénédiction des couples homosexuels. L’idée du mouvement est « de mettre au centre des préoccupations le fait d’être une Eglise de témoins ». Il s’agit pour ces protestants confessants, non plus de « protester » mais « d’attester » d’une foi solide dans le Père, le Fils et le Saint Esprit, comme « d’attester » de l’autorité souveraine de la parole biblique pour la foi et la vie des croyants. Ils proposent des outils pour le réveil des églises de la Réforme et au service de l’Evangile de Jésus-Christ.

(2) Voir par exemple ici ou .

Comment Dieu nous parle-t-il ?

Ecoute ! Dieu te parle !

Voici un exemple de question posée à « 1001questions.fr », excellent site dont nous avons déjà parlé ici : « comment Dieu nous parle-t-il ? »

La réponse, postée le 18/03 :

De tas de manières différentes ; il est libre !

Mais l’outil qui m’est donné pour l’entendre, c’est le texte biblique. Ce qui suppose un certain nombre de précautions propres à ce media particulier. Ainsi, il faut d’abord lire intelligemment le texte, en usant des mêmes moyens que pour n’importe quel texte (les notes qui accompagnent le texte y aident parfois) : le sens des mots et expressions, le contexte littéraire (= la Bible elle-même, à commencer par ce qui entoure le texte choisi) et historique (= ce qu’on sait du temps et du lieu de l’écriture), etc. Et puis il faut se demander ce que le texte m’apprend, me dit sur Dieu, sur moi, sur mes relations aux autres. Enfin il faut demander à Dieu de me faire comprendre ce qu’il veut me faire entendre, lui qui est une vraie personne vivante, à moi qui en suis une autre.

Il faut aussi accepter que Dieu se taise, ou dise autre chose que le texte biblique (choisi à bon escient ou au hasard). Mais c’est toujours la Bible qui reste le critère : si j’entends Dieu me dire le contraire, alors ce n’est pas Dieu ! Comme toute parole, celle de Dieu est un acte relationnel, qui m’implique autant que lui. C’est ma foi, pas mes connaissances, qui est sollicitée, elle concerne ma propre vie. C’est la parole d’amour d’un père, par elle je reçois la vie du Christ qui est mort et ressuscité pour moi. Dans le concret de mon existence. À proprement parler, c’est lui, Jésus, qui est la parole de Dieu pour moi.

Le critère pour savoir si c’est Dieu qui parle et pas mon inconscient ou l’air du temps : « sola scriptura » ! L’Ecriture seule a autorité.

Je puis donc aussi entendre cette parole à travers l’Église, les autres, les événements, la tradition, la nature, etc. Mais dans tout ça, je n’ai pas de moyen de savoir que c’est Dieu plutôt que mon inconscient ou que l’air du temps. Là encore, le critère, c’est la fidélité de ce que j’entends à la révélation biblique. C’est ce que les théologiens protestants appellent le « sola scriptura » : l’Écriture seule a autorité…

A cette réponse claire et précise, je rajouterai ceci : il est toujours frappant(mais pas étonnant) de constater que ceux ou celles qui remettent en question une telle autorité ont généralement tendance à lui substituer une autre parole et donc une autre autorité. La leur, le plus souvent…..

 

Voir aussi cette autre question, sur le même site : « comment entendre la voix de Dieu ? »

« 1001 questions » simples (et autant de réponses claires) « sur la foi, Jésus, la Bible, Dieu, la vie…et même le reste ! »

« Pasteurs et théologiens sont connus pour répondre en termes alambiqués à des questions que personne ne se pose jamais », constatait avec humour le « théologeek » Olivier Keshavjee sur son blogue. Quand ils ne font pas des blagues en grec ancien que personne ne comprend…..

Mais plutôt que d’interpeller par un « ok ! » le « conseiller spirituel le plus consulté de notre temps » (à savoir, le moteur de recherche « Google », qui ne sait que lire des suites de mots, sans comprendre le sens d’une question), l’on pourra estimer plus pertinent de recourir à « 1001 questions », un nouveau site créé le 1er janvier 2017 à l’initiative des « Attestants », et que j’ai découvert grâce au blogue « Une foi, des actes »(1). Ce courant de l’Eglise Protestante Unie de France (EPUdF) s’est constitué suite au synode de Sète qui a vu autoriser la bénédiction des couples homosexuels. L’idée du mouvement est « de mettre au centre des préoccupations le fait d’être une Eglise de témoins ». Il s’agit pour ces protestants, non plus de « protester » mais « d’attester » d’une foi solide dans le Père, le Fils et le Saint Esprit, comme « d’attester » de l’autorité souveraine de la parole biblique pour la foi et la vie des croyants(2).

Sur 1001 Questions, des théologiens protestants, « Attestants » donc, se tiennent disponibles pour répondre de façon brève, claire et pertinente à vos questions simples « sur la foi, Jésus, la Bible, Dieu, la théologie, la vie, … et même le reste »(3). Ce qui est un exploit de nos jours ! Le site est lui aussi très clair : il comporte le classique nuage de mots-clés facilitant les recherches sur les occurrences populaires (telles que « baptême », « Bible », « Caïn », « Confession de foi », « esprit », « Jésus »….), ainsi qu’un classement des réponses par thèmes.

Bien entendu, à l’heure où j’écris, et vu que le site est très récent, nous sommes encore loin des « 1001 questions » et autant de réponses ! Mais vous pouvez contribuer à atteindre ce chiffre, en posant votre propre question : il n’y en a aucune qui soit idiote et ne pas la poser, c’est peut-être courir le risque de « rester idiot » toute sa vie !

Si vous n’osez pas, ou si vous connaissez toutes les réponses de toutes les questions passées, présentes ou à venir, vous pouvez toujours explorer le site pour découvrir les questions qui ont déjà trouvé une réponse. Bonne visite !

 

 

Exemples de questions déjà posées :

http://1001questions.fr/quel-est-le-sens-de-la-vie-selon-vous-question-peu-originale-mais-finalement-essentielle-non-nath/ ;

http://1001questions.fr/comment-comprendre-la-sainte-cene-quelle-frequence-sans-tomber-dans-lidolatrie-stephane/ ;

http://1001questions.fr/quest-ce-que-le-peche-est-il-inne-ou-acquis-peps/ ;

http://1001questions.fr/quest-ce-que-le-blaspheme-contre-lesprit-saint-dont-parle-jesus-pourquoi-est-il-impardonnable-tototte/ ;

http://1001questions.fr/est-ce-que-trader-son-argent-est-un-peche-laisser-son-argent-sur-un-compte-en-banque-est-il-vraiment-une-solution-meilleure-quand-on-sait-ce-qui-en-est-fait-hanna/ ;

http://1001questions.fr/si-dieu-a-cree-le-monde-quil-a-tant-aime-le-monde-et-quil-est-tout-puissant-pourquoi-y-a-t-il-tant-dinjustices-de-guerres-de-famine/ ;

http://1001questions.fr/le-chretien-est-il-condamne-a-ne-jamais-divorcer-sauf-violence-et-adultere-quand-dans-un-couple-apres-un-temps-de-discernement-lun-veut-divorcer-dans-la-paix-la-bible-le-lui-interdirait/

http://1001questions.fr/comment-evoquer-avec-les-parents-de-lecole-biblique-la-question-de-la-priere-en-famille-aude/

http://1001questions.fr/la-presentation-denfant-nest-elle-pas-un-bapteme-sec-cr/

 

Notes :

(1) Et non pas le contraire, comme diraient nos amis Belges… 😉

(2) Le site « Attester » des « Attestants » est consultable ici. Voir aussi leur déclaration d’intention.

(3) Explication de la démarche sur le site des Attestants. Les plus curieux pourront découvrir la composition de l’équipe des « répondants » ici.