Attentat du 07/01/12 contre « Charlie Hebdo » : face au drame, comment réagir ?

Surtout face aux réactions les plus primitives : La peur, la colère et la haine. Ou le silence. Ou encore à l’opportunisme.
Le cerveau enregistre, mais j’ai encore du mal à réaliser vraiment ce qui s’est passé. Je suis même un peu sonné.
Pour ma part, même si je comprends la volonté d’exprimer une certaine solidarité, « je ne suis pas Charlie ». Je ne le suivais, ni ne le lisait, d’ailleurs, ne me reconnaissant ni dans le ton, ni dans le type de dessins ou la ligne éditoriale. « Charlie Hebdo » ne m’a jamais fait rire. Mais aujourd’hui et depuis mercredi, il fait pleurer.

La place est pour l'instant à l'indignation et à la compassion...en attendant de chercher à comprendre...

La place est pour l’instant à l’indignation et à la compassion…en attendant de chercher à comprendre…

Ceci dit, comme l’a très bien exprimé quelqu’un d’autre, ne rajoutons rien d’autre face à la barbarie : le temps est à l’indignation et à la condamnation, unanime et dans l’unité, d’un tel acte. Le temps est aussi au refus de tout amalgame. Sans oublier la compassion pour les victimes et leurs proches. Ce qui n’exclue pas de chercher à comprendre…
Chacun a pu s’exprimer librement sur cette journée. D’autres s’exprimeront encore, certains bénéficiant d’une tribune médiatique que d’autres n’ont pas. Je pense à ce verset, sur la liberté et la responsabilité : « Que votre privilège ne soit pas un sujet de calomnie. Car le royaume de Dieu, ce n’est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint-Esprit. Celui qui sert Christ de cette manière est agréable à Dieu et approuvé des hommes. Ainsi donc, recherchons ce qui contribue à la paix et à l’édification mutuelle ».(Rom.14v16-19).

 
Quelques réactions ou analyses, parmi les plus significatives :

http://cahierslibres.fr/2015/01/seigneur-fais-de-moi-un-instrument-de-ta-paix/

http://cahierslibres.fr/2015/01/freres/

http://notreeglise.com/charlie-hebdo-comment-reagir-face-a-horreur/

https://catherinenbocher.wordpress.com/2015/01/07/les-tares-de-dieu-font-12-morts-a-charlie-hebdo/

http://laplumedaliocha.wordpress.com/2015/01/07/je-suis-charlie/

http://www.reforme.net/une/societe/apres-lattentat-texte-joel-dahan

http://www.la-croix.com/Editos/Cohesion-face-au-terrorisme-2015-01-07-1289523

http://plunkett.hautetfort.com/archive/2015/01/07/le-carnage-de-charlie-hebdo-5528399.html

http://plunkett.hautetfort.com/archive/2015/01/08/reflexions-sur-le-drame-d-hier-5528899.html#more

http://www.koztoujours.fr/etre-ou-ne-pas-etre

http://www.lavie.fr/actualite/france/la-france-unie-pour-la-liberte-08-01-2015-59247_4.php

http://www.arretsurimages.net/articles/2015-01-07/Cabu-Charb-Tignous-Wolinski-et-Bernard-Maris-tues-dans-la-fusillade-de-Charlie-Hebdo-id7354

http://www.arretsurimages.net/articles/2015-01-08/Je-ne-suis-pas-Charlie-Et-croyez-moi-je-suis-aussi-triste-que-vous-id7366

http://welovewords.com/documents/pourquoi-vous-netes-pas-charlie

http://www.legorafi.fr/2015/01/07/monde-de-merde/

Sans oublier les déclarations de la FPF(Fédération Protestante de France) et du CNEF(Conseil National des Evangéliques de France)

Le dernier mot sera peut-être celui du Seigneur Jésus-Christ, en Luc 13v1-5, face à deux faits divers dramatiques : une invitation à un autre regard et à une autre priorité, pour couper court à l’inévitable question de la culpabilité ou de la responsabilité de « l’autre », soit ceux qui sont morts. Une invitation à lire correctement « l’avertissement » donné par le drame pour prendre une décision personnelle, la seule qui vaille.