Le Défi biblique de l’été : les Proverbes, par Louis-Michel

« La crainte de Dieu dans les Écritures (…)libère plutôt une grande force car celui qui craint Dieu ne peut craindre autre chose… », écrit Erri de Luca (Source : rawpixel)

Louis-Michel, que je remercie pour son texte et pour avoir relevé de nombreux défis bibliques, nous présente le livre des Proverbes, dédiée à la sagesse, laquelle est accessible à tous à la condition suivante….

 

Le livre :

Le livre des Proverbes est dédié à la SAGESSE. Avec l’Ecclésiaste, ce sont des livres philosophiques qui aborde des vérités spirituelles, morales, sociales, sentimentales, économiques, sociologiques, pratiques… Divers hommes « sages » en sont les auteurs : Salomon, Agur, et la mère du Roi Lemuel.

Dès le début du livre, la sagesse est présentée accessible à tous à partir du moment où l’on craint l’Eternel.

Qui est concerné par l’enseignement des proverbes ? Les dirigeants, les enfants et leurs parents, les entrepreneurs, les ouvriers, les hommes et les femmes, les riches et les pauvres, les serviteurs des rois, les gens corrompus, les usurpateurs, les voleurs, les iniques …

Le défi :

Ayant enseigné la philosophie quelques années, je sais bien que la sagesse ressemble à l’espace infinie qui nous entoure. Mon défi personnel est d’être rendu capable de sagesse par l’Esprit de Dieu car sinon ce n’est qu’une sagesse humaine vaine !

L’impression :

Un jour, j’étais en montagne. Soudain, je vis tout en haut dans le ciel un aigle royal qui tournoyait en descendant. J’ai été si impressionné qu’aujourd’hui encore je suis irrésistiblement attiré par ce spectacle ! Eh bien, c’est cette impression que me fait le livre des Proverbes. En même c’est si proche si concret et pourtant si lointain si insaisissable … Mais Dieu n’est-il pas ainsi ? Un père, mais aussi un Dieu vivant, juge et souverain !

Le verset :

Il faudrait recopier tous les proverbes !!! Mais j’en choisis un quand même : « Une femme de sagesse pleine de sagesse construit sa maison » (ch.14, v.1). Je choisis cette perle parce qu’elle correspond à ce qu’est mon épouse ! Gloire à Dieu !

Questions :

Craignons-nous Dieu dans l’amour de son saint Nom ?

Demandons-nous la sagesse comme l’écrit Jacques (ch.1) ?

Sommes-nous l’attente de recevoir de Dieu Son Esprit de sagesse et de sainteté ?

Le Défi biblique de l’été : le livre du prophète Joël, par Louis-Michel

Acceptons-nous d’être des porte-paroles de Dieu dans notre époque ?….

Louis-Michel, que je remercie pour son texte et pour avoir relevé de nombreux défis bibliques, nous présente le livre du prophète Joël : « ça déchire ! »

 

Le livre :

Joël, fils de Petouël, prophète de l’Éternel est très peu connu. Son nom signifie « l’Eternel est Dieu », et celui de son père « Dieu libère ». La prophétie est peut-être rédigée sous Joas (835 à 796 av. J.-C ou bien au retour de l’exil, après Aggée et Zacharie.

Le thème principal du livre est LE JOUR DE L’ETERNEL. En effet, le fléau des sauterelles est un jour de l’Eternel. Ce fléau en annonce un autre, celui de l’invasion d’un peuple du nord. Il préfigure aussi le jour de l’Eternel à la fin des temps. Il y aura un jour de l’Eternel universel, un jugement pour tous, mais le peuple de Dieu sera sauvé. Selon Nombres 11, Dieu donnera de son Esprit Saint afin que son peuple accomplisse une mission prophétique. Jésus reprendra ce thème (Jean 7:37-38) dont Joël fait mention au sujet de la purification à la fin de sa prophétie.

Un défi :

Accepter l’Esprit de Dieu qui me permet d’obéir à l’impulsion du Christ : « Allez, faites de toutes les nations des disciples ». La Pentecôte n’a pas été pour une satisfaction, mais pour accomplir le plan de Dieu à travers son peuple.

Interpellation :

Ce qui m’interpelle, c’est de déchirer mon propre coeur, et non les formes extérieurs de la piété, et de mettre ma confiance en Dieu.

Le verset :

« Déchirez votre coeur et non vos habits, et revenez à l’Eternel, lui qui est votre Dieu. Il est plein de grâce, compatissant, lent à colère, et riche en amour … » (chapitre 2, verset 13).

Questions :

Acceptons-nous d’être les porte-parole de Dieu dans notre époque ?

Désirons-nous la puissance du Saint-Esprit pour accomplir cette mission ?

Croyons-nous que Dieu peut changer quelque chose dans notre monde et dans le vie de nos contemporains ?