Le Défi biblique de l’été : Malachie, par Joël

Je dois aussi comprendre comment les mêmes principes mauvais que Malachie dénonce continuent d’exister dans mon cœur, même si la forme peut changer : ainsi, si ma louange n’est plus que formelle, c’est la même chose que d’offrir « une bête boiteuse » à Dieu ! (Source image : public domain pictures)

Joël, que je remercie pour son texte et pour avoir relevé plusieurs défis bibliques, nous présente le livre du prophète Malachie.

 

Quel est ce livre ?

Malachie est le dernier prophète de l’Ancien Testament. Il écrit autour de la période de Néhémie : une partie du peuple remonté de captivité à Babylone est revenu vivre dans Jérusalem reconstruite mais leur état moral laisse bien à désirer. D’où les sept messages vigoureux de ce livre, où Dieu répond aux objections effrontées de son peuple quant à son amour, aux offrandes, à l’enseignement de la loi, à la fidélité à l’alliance, à sa justice, aux dîmes et à l’orgueil.

En quoi la lecture de ce livre représente un défi pour moi ?

Comme pour chacun des prophètes, je dois ne pas me laisser rebuter par un style littéraire assez éloigné de mes habitudes. Je dois aussi comprendre comment les mêmes principes mauvais que Malachie dénonce continuent d’exister dans mon cœur, même si la forme peut changer. Par exemple, je n’offre plus de bête — et donc pas de bête boiteuse — mais quand ma louange ne devient qu’une habitude formelle qui ne vient pas de mon cœur, c’est au fond la même chose !

Qu’est-ce qui m’a bousculé/interpellé/impressionné dans cette lecture ?

La pertinence et l’actualité du message de Malachie. Mais je ne le prendrai vraiment au sérieux que si je réalise que c’est « le Seigneur, le maître de l’univers » qui parle (l’expression revient 24 fois !).

Le verset de ce livre qui m’inspire

Dieu tient compte de ceux qui tiennent compte de lui : « Ceux qui craignent l’Éternel se parlèrent l’un à l’autre ; l’Éternel fut attentif, et il écouta. Un livre de souvenir fut écrit devant lui pour ceux qui craignent l’Éternel et qui respectent son nom. » (3.16) Parlons ensemble de notre foi pour nous stimuler à être fidèles à notre Dieu !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s