Le Défi biblique de l’été : les 2èmes et 3èmes lettres de Jean, par Louis-Michel

Deux petites lettres…non négligeables, puisque leur thème est l’hospitalité, qui est « l’amour de l’étranger » (Dessin de « PrincessH », pour « La Croix », octobre 2016)

Louis-Michel, que je remercie pour ces textes et pour avoir relevé plusieurs défis bibliques, nous présente les 2èmes et 3èmes lettres de Jean, lesquels peuvent paraître négligeables en comparaison de la première (présentée ce jour par Ouriel). Néanmoins, elles nous sont précieuses pour les raisons que voici :

 

Deuxième lettre de Jean

La lettre

Cette lettre semble presque négligeable face à la première qui est magistrale et complète. Mais elle est précieuse. Son thème est l’hospitalité. Voici le plan que J. MacArthur propose :

  • Les fondements de l’hospitalité chrétienne (v.1-3),
  • La manière d’exercer l’hospitalité chrétienne (v.4-6),
  • Les limites de l’hospitalité chrétienne (v.7-11),
  • Les bénédictions que procure l’hospitalité chrétienne (v.12-13).

La deuxième lettre de Jean a pour destinataire une femme du nom de Kyria, et ses enfants. Il n’y a pas de raison de penser que ce soit l’église car le style de la lettre est gréco-romain (personnalisé).

Le défi

Avec mon épouse, nous avons toujours aimé accueillir, ça fait partie de notre vie et de notre ministère. Le défi pour moi est de continuer cette hospitalité avec joie et avec un amour grandissant !

L’impression

Ce qui m’impressionne est la lucidité de Jean quant aux limites de l’hospitalité. L’accueil s’apprend, ce n’est pas sans danger ! Nous avons besoin de sagesse et de discernement.

Le verset qui m’inspire : « Prenez garde à vous-mêmes » (2 Jean 8a). Ce verset m’inspire parce que je ne suis pas d’une nature méfiante ou soupçonneuse. Pour moi, prendre garde est difficile. Mais finalement, je réalise que je n’ai pas à prendre garde des autres, mais de moi-même, alors par la foi, le Seigneur m’y aidera. Ainsi, tout est plus simple !

Questions : Sommes-nous obligés d’exercer l’hospitalité ? En fait, tout ne dépend-Il pas de l’amour de Dieu en nous pour les autres ? Trop de prudence ne nous met-il pas en difficulté pour rendre témoignage ?

Finalement, l’accueil n’est-il pas un moyen spécial pour gagner des âmes à Christ ? Quelle joie aurons-nous pour une âme qui sera sauvée !!!

 

Troisième lettre de Jean

La lettre

Cette troisième lettre parait être la suite de la deuxième. Mais Jean l’adresse cette fois à Gaïus. Nous ne savons pas qui il est, mais nous savons ce qu’il est à travers l’écrit de Jean.

  • Le bien-aimé
  • Il marche dans la vérité
  • Il agit avec fidélité
  • Il aime les frères.

Le thème de l’épître est l’hospitalité :

  • Recommandation sur l’hospitalité chrétienne (v.1-8)
  • Les manquements à l’hospitalité chrétienne condamnés (9-11)
  • Conclusion au sujet de l’hospitalité chrétienne (v.12-15).

Le défi :

Avoir toute la sagesse nécessaire du Seigneur pour gérer l’hospitalité. Nous devons être avisés afin de prodiguer un accueil juste.

L’interpellation :

La salutation de Jean m’interpelle fortement. En effet, il dit à Gaïus : « Je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé … ». Quand je salue, je dis : « Comment vas-tu ? ». C’est sincère, certes, mais je me demande si je transmet ainsi une bénédiction ?…

Prospérer : un enrichissement de plus en plus important dans la foi

à tous égards : dans tous les domaines de la vie nous pouvons souhaiter que notre frère prospère par la grâce de Dieu.

la santé : certains disent que c’est l’essentiel, d’autres que c’est secondaire. Pourtant, Jean désire que son ami soit en bonne santé. J’appelle ça de la délicatesse !

Le verset :

« J’espère te voir bientôt et nous parlerons de vive voix » (3 Jean v14).

Ce verset est une véritable pierre précieuse ! Oui, parce qu’il touche un domaine très sensible pour les chrétiens : la qualité des relations. Une personne me disait aimer une soeur isolée de l’église de tout son coeur. Je lui ai répondu : « Lui as-tu écris un mot ? » … Elle sourit et me dit « non ». Alors dans ce cas, ne disons pas que nous aimons. L’amour doit être manifesté concrètement pour qu’il soit reçu comme un cadeau de Dieu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s