Le Défi biblique de l’été : l’Ecclésiaste, par Yannick

« Fumée de fumées, (dit l’Ecclesiaste), tout est fumée. » Faire face à une telle parole exige l’abandon de nos espoirs humains. Pas facile ! (Source image : public domain pictures)

Yannick, que je remercie pour son texte et pour avoir relevé plusieurs défis bibliques, nous présente l’Ecclésiaste, un livre « existentiel », pour qui « tout est fumée » !

 

Quel est ce livre ?

L’Ecclésiaste est le livre de l’existence humaine sous le regard de Dieu, mais aussi de la vie sans Dieu, « sous le soleil ». L’Ecclésiaste observe le monde, et cela ne laisse pas indifférent. Son état des lieux remet tout en question. La richesse ? Un autre en profitera. Le plaisir ? D’un éphémère désespérant. Le pouvoir ? Bof. De toute façon, tous les humains meurent !

Pourquoi ce livre est un défi pour moi ?

« Fumée de fumées, dit le Rassembleur, tout est fumée. » Faire face à une telle parole exige l’abandon de nos espoirs humains. Pas facile ! Lire l’Ecclésiaste est un combat spirituel avec le texte. Je veux lire le texte d’une manière qui me convient : je peux construire mon futur, je peux anticiper l’avenir, je peux stocker mon argent. Puis, arrive l’Ecclésiaste… « Fumée de fumées, dit le Rassembleur, tout est fumée. »

Le livre de l’Ecclésiaste m’interpelle par son réalisme. C’est le livre de la sagesse éternelle, celle acquise par une contemplation attentive du monde. C’est cela qui donne parfois à ce livre une touche presque agnostique. De toute façon, tout est fumée et poussière. Alors profite de la vie maintenant ! Presque… Sauf que tout existe sous le regard du Créateur.

Le « Rassembleur » a une conscience profonde de l’inutilité et de l’éphémère de l’oeuvre de nos mains. Mettez votre espérance dans ces succès humains, et voyons ce qui se passe. Ce n’est pas tant que tout est péché… mais que tout disparaît. Tout passe. Sauf Dieu. Ce Dieu, sage et créateur toujours présent dont l’ombre se détache à chaque page. C’est le livre de la sagesse humaine, réaliste et honnête, guidée par le regard de Dieu.

Le verset qui m’inspire : La sagesse qui confesse : « Crains Dieu et observe ses commandements : Oui, voilà tout l’humain. » [Eccl.12v13]

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s