Le Défi biblique de l’été : Jonas, par Pierre

Jonas ou le signe que le Seigneur Jésus-Christ a choisi pour annoncer sa résurrection, le coeur de la foi chrétienne (Source image :
Tombes dans la roche par Petr Kratochvil)

Pierre, que je remercie pour son texte et pour avoir relevé le défi biblique, nous présente le livre du prophète Jonas. Un livre considéré par le contributeur comme « un lieu d’échange passionnant avec nos frères juifs et musulmans. En effet, Jonas est le signe que le Seigneur Jésus a choisi pour annoncer sa Résurrection, qui est le cœur de notre foi ». Ce « signe de Jonas » étant « le seul qui sera donné aux hommes » (Matt.12v38-41).

 

Le livre de Jonas est un court récit très vivant, plein d’ironie et de merveilleux. Probablement écrit au retour de l’Exil où le peuple juif tend à se replier sur son particularisme. A travers son expérience, le prophète Jonas va découvrir que Dieu veut la miséricorde, son projet est le salut tous les hommes.

Ainsi, Dieu envoie Jonas à Ninive pour appeler ce peuple perverti à se convertir de leur mauvaise conduite. Mais celui-ci trahit sa mission et s’enfuit en bateau. A peine embarqué, la tempête se déchaîne en raison de sa désobéissance. Jeté à la mer, les flots s’apaisent. Un grand poisson l’avale. Il restera en prière trois jours et trois nuits dans le ventre du monstre, avant d’être rejeté sur le rivage. Alors, Dieu lui donne l’ordre de retourner à Ninive. Jonas s’exécute et annonce la destruction de la ville. A sa surprise, les habitants de Ninive entendent cet appel et se convertissent. Dieu touché renonce au châtiment et accorde son pardon, ce qui contrarie Jonas. Il est conduit à abandonner ses fausses idées sur Dieu, découvrant que sa miséricorde s’étend à tous les hommes, jusqu’aux ennemis d’Israël. Il révèle ainsi à Jonas que sa parole est efficace.

Dans les 3 monothéismes, Jonas est connu. A plusieurs reprises, il est cité dans le Coran. La sourate X porte même son nom. Bien que le récit de ses aventures diffère, l’enseignement est semblable : Allah pardonne et est miséricordieux. Dans le judaïsme, le livre de Jonas revêt une grande importance ; il est lu en entier, chaque Yom Kippour, jour du Grand Pardon. Et pour les chrétiens, Jonas, par son séjour « dans le ventre de la baleine », préfigure la Résurrection, comme l’indique le Christ dans l’Evangile [Matt.12v38-41]. Musulmans, juifs et chrétiens peuvent évoquer fraternellement la figure de Jonas et s’édifier.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s