Alléluia !

« …j’entendis dans le ciel comme une voix forte d’une foule nombreuse qui disait : Alléluia ! Le salut, la gloire, et la puissance sont à notre Dieu » (Apoc.19v1)

« Hallelujah » a été popularisé par le refrain du Messie de Haendel (1741).

C’est aussi une chanson écrite par le compositeur canadien Léonard Cohen (1984).

Une adaptation moderne d’un vieux cantique de louange du 19e siècle (« J’aimerai, ô mon Dieu ». Paroles : Adolphe Monod,1802-1856) par Gilles Boucomont (2009) contient également cette expression « alléluia ».

Plus proche de nous encore, dans les manifestations monstres (depuis juin 2019) contre Carrie Lam, la chef du gouvernement hongkongais réputée proche de Pékin, les foules reprennent le cantique « Sing Hallelujah to the Lord » (« chante alleluia au Seigneur »), devenu un cri de ralliement pacifique. Il a été écrit en 1974 par Linda Stassen, du mouvement hippie évangélique « les Jésus People ». Inspirée par la liturgie des premiers chrétiens, elle aurait trouvé la mélodie un jour… sous la douche !

Mais que signifie donc « Alléluia » (ou Hallelujah) ?

Il s’agit d’une exclamation, exprimant la joie ou l’allégresse de ceux qui adorent Dieu.

En effet, cette expression est composée de deux mots hébreux : l’impératif hallelu  (« louez ») et Yah, l’abréviation de Yahweh, qui est traduit par « l’Eternel » (ou « le Seigneur »). Elle signifie donc : « Louez l’Eternel (le Seigneur) ! »

L’expression Alléluia apparaît vingt-cinq fois dans les Écritures bibliques, soit 21 fois dans l’Ancien Testament – seulement dans les Psaumes, spécialement lors de la Pâque et de la fête des Tabernacles (1)  – et 4 fois dans le Nouveau Testament, en Apocalypse 19v1, 3, 4, 6. Ces 4 dernières mentions apparaissent dans une série de brèves prières, dites « d’une voix forte » par « une foule nombreuse », suite au jugement de la Grande Cité de Babylone, « la Grande Prostituée », orgueilleuse, oppressive et corruptrice (Apoc.18v2 et ss). La victoire de Dieu et la venue de son règne sont ainsi annoncés et célébrés !

« Alléluia » exprime que seul notre Dieu Sauveur et Seigneur est digne de notre louange. Dieu Lui-même le rappelle en Esaïe 45v5 : « Je suis l’Eternel, et il n’y en a point d’autre ! » A Lui seul la gloire !

 

 

Note : 

(1) Cf Ps. 104v35 ; 105v45 ; 106v48; 111v1 ; 112v1; 113v1; 116v19; 117v2; 125v1,21; 146v1, 10; 147v1;148v1,14; 149v1,9; 150v1,6

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s