« Madame la Pasteure, un prêche humoristique » : bientôt au Salon de l’Education chrétienne

« Peut-on faire rire en parlant de Dieu, de la vie et de la mort ? »

Madame la Pasteure se retrouve seule à un service funèbre. Et si Eve revenait sur terre voir ce que nous sommes devenus ? Et si Marie était enceinte aujourd’hui ? Quel épisode de l’Ancien Testament se prêterait le mieux pour une télé-réalité ? Découvrez le dialogue émanant de la rencontre avec un jeune, croyant aux extra-terrestres. Et si une conseillère en marketing athée allait au paradis rencontrer Dieu pour lui proposer de rendre son message….plus attractif et lucratif ?

A l’occasion du 8e Salon de l’Education Chrétienne, qui aura lieu prochainement en région parisienne, retrouvez le spectacle unique et original de « Madame la Pasteure », un prêche humoristique et « one woman show » de Françoise Dorier, laquelle – ce n’est pas un gag – est vraiment pasteure « dans la vraie vie » ! (1)

Destiné à tous les publics, croyants ou non, dès 10 ans jusqu’à 90 ans, il met en scène des personnages et événements de l’Ancien et du Nouveau Testament, transposés dans le cadre des années 2010 ! Peut-on faire rire en parlant de Dieu, de la vie et de la mort ? Venez voir par vous-même le vendredi soir 12 avril !

 

Plus d’infos ici.

Inscription gratuite (libre PAF) et obligatoire avant le 08 avril.

 

 

Note : 

(1) https://regardsprotestants.com/culture/francoise-dorier-du-stand-up-pastoral et https://www.la-croix.com/Religion/Protestantisme/Francoise-Dorier-profession-pasteure-humoriste-2018-03-28-1200927377

 

 

 

 

 

6 réflexions sur “« Madame la Pasteure, un prêche humoristique » : bientôt au Salon de l’Education chrétienne

  1. Merci cher Pep’s, mais … une femme peut-elle être pasteur(e) ?? … heu .. oui … désolé … j’ ai plombé l’ ambiance … (mais peut-être l’ aborde t’ elle dans son spectacle ??)

    Fraternellement en Christ
    Anthon

    • Cher Anthon, bonjour !
      Et merci pour ton commentaire !
      D’après ce que je me souviens, « madame la pasteure » n’aborde pas la question dans son spectacle – ce n’est d’ailleurs pas son sujet.
      (Si tu décides de venir, tu seras le bienvenu !)

      Ceci dit, historiquement, la première femme à être ordonnée pasteur fut Antoinette Brown, en 1851, dans une Église congrégationaliste des États-Unis. En Europe, c’est au début du 20°s que le ministère féminin a commencé à être reconnu pleinement (d’abord en Angleterre en 1917, puis aux Pays-Bas en 1920). En France c’est en 1930 et dans l’Église Réformée d’Alsace-Lorraine que la première femme fut consacrée au ministère pastoral. Pour la « France de l’intérieur » c’est à partir de la seconde guerre mondiale que l’on trouve des femmes pasteurs (la première fut Elisabeth Schmitt en 1949), mais il faudra attendre 1966 pour que le synode national de l’Église Réformée de France reconnaisse aux femmes pasteurs les mêmes conditions d’exercice du ministère que les hommes (avant cette date par exemple elles n’avaient pas le droit de se marier !).
      L’accession des femmes au ministère suit en général le mouvement d’émancipation des femmes dans la société. En France il est à noter qu’une des premières femmes pasteur ne l’était pas dans une Église luthéro-réformée mais………dans une Église baptiste ! 😉 Il s’agissait de Madeleine Blocher-Saillens qui exercé son ministère à partir de 1929/1930 pendant vingt-trois ans à l’Église baptiste du Tabernacle à Paris, et qui a écrit un vibrant plaidoyer en faveur du ministère féminin intitulé…………..Libérées par Christ pour son Service !
      (http://1001questions.fr/depuis-quand-y-a-t-il-des-pasteurs-femmes-dans-les-courants-reforme-et-lutherien-merci-sylvie-b/)

      Fraternellement et bon WE,
      Pep’s

  2. Merci Pep’s pour cet historique. Et oui, le sujet fait toujours débat.
    Pas simple en effet de se positionner avec conviction au regard de l’ Ecriture ..
    Et effectivement, comme tu l’ écris : « L’accession des femmes au ministère suit en général le mouvement d’émancipation des femmes dans la société. »
    C ‘est là un aspect qui pose problème : serait-ce donc une sorte d’ acculturation du monde par l’ Eglise ??
    Si c ‘est le cas, alors c ‘est plutôt gênant ….

    A bientôt Pep’s
    Fraternellement en Christ
    Anthon

  3. Bonjour Anthon,

    je te remercie pour le partage de tes réflexions.
    Sinon, l’on peut aborder la question sous les angles suivants :
    Si l’on considère que les ministères pastoraux se fondent sur les dons spirituels(Eph.4, par ex), ceux-ci sont liés au contexte dans lequel ils sont donnés. Comprendre : sauf exception prophétique, le Saint-Esprit ne va pas envoyer enseigner ou prêcher quelqu’un qui, dans telle ou telle société, ne sera pas écouté à cause de ce qu’il est.
    En France, de nos jours, cela ne pose pas(plus) de problème qu’une femme enseigne en public à un auditoire mixte (il existe des enseignantes, des formatrices et des conférencières). Comparer avec 1 Cor.11v5, où il est question de la femme qui prie/prophétise publiquement.
    Relevons également cette coïncidence historique : sauf erreur, c’est au moment où les femmes ont investi la vie publique entre les deux guerres (pour palier le manque des hommes, disparus en 1914-1918) que l’Esprit Saint en a aussi appelé au ministère pastoral…

    Enfin, si l’on se réfère à ce principe posé par l’apôtre Paul dans Galates 3v28 – à comparer avec Col.3v11 (« Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni mâle ni femelle, car vous tous, vous êtes un en Christ Jésus. »), l’on peut considérer que chacun est vu en Christ et devant Dieu, et non plus selon les distinctions sociales/de l’ordre de la création (ce qui ne veut pas dire qu’il y ait confusion – cf la question de l’autorité en 1 Cor.11v1-15, not.v10 : « la femme doit avoir sur la tête un signe marquant ses responsabilités »), .En clair, en Christ, il n’y aurait pas de distinction « pasteur homme » ou « pasteure femme » mais des pasteurs, tout simplement, comme il y a des enseignants, des conférenciers…..

    J’espère que je suis clair….sans prétendre épuiser la question !

    Fraternellement et à bientôt !
    Pep’s

  4. Bonsoir Pep’s
    merci d’ avoir pris le temps de répondre.
    Il s’ agit là effectivement de l’ argumentaire généralement avancé par les partisans du ministère féminin.
    Personnellement j ‘ai un peu de mal avec l’ acceptation de l ‘influence historico-sociale …
    Ce que justement contestent les « opposants :
    « La position contre : sans remettre en cause l’égale dignité dont jouit la femme (Gn 1.26s), ni ses capacités, les tenants de cette position s’opposent totalement à ce qu’une femme exerce un ministère de type pastoral (pasteur ou ancien), lequel est réservé aux hommes. Généralement, l’argument central est la compréhension hiérarchisée du rapport homme-femme : le principe d’autorité a été conféré aux hommes par le Créateur (1 Co 11.3ss ; Ép 5.21ss ; 1 Tm 2.8-15). Ce principe reste valable dans l’Église. Les partisans de cette position estiment également que le désir de rendre ces ministères accessibles aux femmes est largement influencé par l’air du temps et manifeste un manque de distance critique par rapport à la culture ambiante. »

    C ‘est un extrait d’un texte paru dans les Cahiers de l’ Ecole Pastorale et qui dresse un état des lieux des argumentaires pour, contre et à condition : https://www.croirepublications.com/cahiers-ecole-pastorale/ministeres-feminins/article/la-question-des-ministeres-feminins-presentation-des-differentes-positions#rev-note-7.

    A bientôt cher Pep’s

    Fraternellement en Christ
    Anthon

  5. Pingback: « Rendre productifs les conflits : mission (im)possible ? » Olivier Abel au 8ème Salon de l’Education chrétienne – PEP'S CAFE !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s