L’action du mois : bien pratiquer « la prière conversationnelle » (ou la règle des « 3 C »)

« La prière conversationnelle » : une façon simple d’apprendre à prier en groupe. Source : Rawpixel

« Quand vous priez, ne rabâchez pas comme les païens ; ils s’imaginent que c’est à force de paroles qu’ils se feront exaucer » (Matt.6v7)

« Je vous le déclare encore, si deux d’entre vous, sur la terre, se mettent d’accord pour demander quoi que ce soit, cela leur sera accordé par mon Père qui est aux cieux. Car, là où deux ou trois se trouvent réunis en mon nom, je suis au milieu d’eux. » (Matt.18v19-20)

 

Connaissez-vous la prière conversationnelle ? C’est une façon simple d’apprendre à prier en groupe, dans l’unité.

Comme toute conversation, cette prière est totalement spontanée : Chacun est libre de prier (ou non), sans artifice, honnêtement et ouvertement devant le Seigneur et devant les autres.

Sont alors privilégiés les « je », « toi », ou « nous » (au lieu des « ils », « on », « eux ») et sont soigneusement évités « les termes interdits », tels que « Je te loue, je t’adore », « Alléluia », « Gloire à Dieu » et tout autre langage artificiel et pseudo-religieux ou difficilement compréhensible pour « le non initié ». Cette contrainte des mots « tabous » en libère d’autres, plus pertinents, qui nous permettent de remercier vraiment, de rendre vraiment gloire à Dieu ou d’intercéder vraiment de façon plus précise et ciblée.

La prière conversationnelle porte sur le même sujet donné par l’animateur du groupe jusqu’à ce qu’il soit épuisé, avant de passer à un autre thème.

Enfin, chacun met en pratique ce principe efficace des « 3 C », au moment de prier :

  • Est-ce le bon contexte pour prier ma prière ? (Je veille à ne pas faire de hors-sujet)
  • Suis-je concis ? (Je me montre bref et me limite à une ou deux phrases pour ne pas monopoliser la parole, ne pas « édifier – longuement – mes frères » ou ne « pas rabâcher » cf Matt.6v7)
  • Suis-je clair et précis ? (Pour que chacun ait l’occasion de prier autour du même sujet et dire « amen » à ma prière)

 

A nous de jouer, pour nous encourager à partager le meilleur, et non la seule abondance de nos pensées ! 😉

Et surtout, prenons note des prières, en remerçiant Dieu de ce qu’Il répond à nos prières de groupe.

Nous serons surpris et encouragés de voir à quel point Dieu est précis lorsqu’il répond à des prières…précises !

 

 

Inspi :

L’Art d’animer : conseils pour animer un groupe de partage et d’étude biblique. Navpress, 1982 [Epuisé]

Ortiz, Juan Carlos. Disciple. CLC, 1983, pp79-81

Le principe des « 3 C » est une super idée de mon frère Pierre-Louis, qui m’a globalement et largement inspiré le présent article.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s