« Il dressa sa face résolument… »

Méditation reçue lors du culte de dimanche dernier.

Lecture de Luc 9v51-56

« Lorsque le temps où il devait être enlevé du monde approcha », nous dit le texte, Jésus prend la ferme résolution(littéralement, il « dressa sa face résolument », « comme un caillou » cf Es.50v7)d’aller à Jérusalem, sachant ce qui l’y attend(Luc 9v44 ; 18v31-33). Car Jérusalem est « la ville qui tue les prophètes et qui lapide ceux qui lui sont envoyés »(Matt.23v37).

Il envoya devant lui des messagers qui entrèrent dans un village de Samaritains pour lui préparer un logement. Mais on ne le reçut pas, « parce que sa face était tournée vers Jérusalem »(Luc 9v53-Darby). Il y a en effet inimitié entre les Juifs et les Samaritains. La réponse de Jésus à ce rejet, comme à la réaction spontanée de Jacques et Jean(v54)-« les fils du Tonnerre »- est remarquable : « Le Fils de l’homme est venu, non pour perdre les âmes des hommes, mais pour les sauver »(Luc 9v56). Il montre par là que les hommes ne sont pas l’ennemi, et que sa lutte(comme la nôtre)n’est pas contre « la chair et le sang »(cf Eph.6v12). Jésus, Sauveur et Seigneur, n’est pas « un mou », mais Il est tout à la fois « l’agneau immolé » et « le lion de Judas »(cf Es.53v7 ; Jean 1v29, 36 ; Apoc.5v5-6). Il est déterminé, résolu, contre le péché et les puissances des ténèbres. « Il est venu pour détruire les oeuvres du diable »(1 Jean 3v8). Mais Il est aussi venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie pour nous sauver(cf Marc 10v45 ; Luc 19v10 ; Jean 10v14-18)

De même, nous aussi, chrétiens(« petits Christ »), soyons déterminés de cette détermination-là : soyons « agneaux » avec les hommes pour leur manifester l’amour et la grâce de Dieu. Et soyons « lions », déterminés à lutter, non contre « la chair et le sang », mais « contre les dominations, les esprits méchants… »(Eph.6v12). Souvenons-nous aussi, sans nous en étonner, que nous servons un Maître actuellement rejeté dans ce monde(Luc 19v11-14). Ne maudissons donc pas. Et proclamons que « Le Fils de l’homme est venu, non pour perdre les âmes des hommes, mais pour les sauver ». Et ce, en donnant Sa vie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s