J’ai besoin de la grâce de Dieu

C'est la grâce de Dieu qui nous sauve. Comment se manifeste-t-elle ?

C’est la grâce de Dieu qui nous sauve. Comment se manifeste-t-elle ?

Pour être sauvé. Et pour vivre.

Nous en avons tous besoin.

 

La vie du Roi Salomon – ou plutôt, la fin de sa vie, est de nature à nous interpeller(Lire 1 Rois 10 et 11). Comment, en effet, le roi le plus sage que la terre ait portée ait pu se laisser prendre à ces trois pièges : avoir beaucoup d’or, beaucoup de femmes(notamment étrangères, ayant chacune leurs propres dieux) et beaucoup de chevaux ? Trois choses qu’un roi d’Israël ne devait pas avoir beaucoup cf Deut.17v16-17.

La fin de sa vie, qui n’a pas été à la gloire de Dieu, est là pour enseigner que nous avons tous besoin de la grâce de Dieu, qui que nous soyons .

D’abord pour être sauvé, mais aussi pour vivre :

Lire Romains 3v23-24 ; Eph.2v8-10 ; Tite 2v11-14

 

Sur ce, bon week-end !

 

Pourquoi faire un blogue : Ce qu’il faut savoir avant de commencer

Le blogue : pensée en construction ou construction de la pensée ?

Le blogue : pensée en construction ou construction de la pensée ?

Vous décidez de créer votre propre blogue. Vous avez été encouragé à cela(les articles sur le sujet sont d’ailleurs légion sur internet)

Vous décidez de créer votre propre blogue, parce que, estimez-vous, vous êtes appelé à cela.

Vous estimez peut-être que votre blogue personnel servira d’abord, selon la formule du journaliste Henrik Lindell, « à promouvoir votre propre intelligence ».

Vous aimez écrire et estimez avoir quelque chose à transmettre aux autres…..
……dans un souci d’édification et de partage.
Vous discernez un besoin.

Vous êtes passionné et convaincu de ce que vous croyez
Dans ce cas,

Construisez et imaginez votre blog : donner lui du sens, une âme, un esprit, une esthétique propre…une ligne éditoriale…

Répondez aux questions suivantes :
Pourquoi, comment, quoi et pour qui écrire ?
Quel sera le centre de votre blogue ?
Qui voulez-vous servir ?

Vers qui orientez-vous ?

Évaluez le temps que vous allez (et que vous souhaitez)consacrer à votre blogue.

Stimulez et surprenez vos lecteurs. Suscitez la réflexion, quitte à bousculer les idées reçues.

Favorisez une certaine interactivité avec vos lecteurs, dans un esprit de respect mutuel et de réciprocité. Posez le cadre des futures discussions.

Privilégiez l’originalité, l’exigence, plutôt que le copier-coller ou la simple agrégation de contenu. Refusez les billets « fainéants » et respectez votre lecteur.

Préférez la qualité à la quantité

Soignez l’écriture. Soyez profond.

Offrez autre chose que de l’attendu. Ne cherchez pas à distraire les gens. Refusez le « buzz ».

Pensez global, « pour donner au lecteur un aperçu de mille choses qu’il ne soupçonne pas ». Soyez à contre-courant « de la consommation de l’information telle qu’elle se dessine de plus en plus, où l’on ne cherche plus que ce qu’on ce qu’on connaît déjà, à coups de fils rss, d’alertes google, ou de liens repérés par les amis Facebook, cultivant un entre-soi intellectuel assez dangereux »*.
Soyez régulier et rigoureux. Dans la forme comme dans le fond.
Ecrivez régulièrement, mais pas nécessairement tous les jours, et allez au-delà de la simple volonté de « créer du trafic ». Laissez le temps de digérer ce que vos lecteurs ont pris le temps de lire.

Suscitez l’émerveillement : apprenez à regarder, à lire, à écouter…suscitez le plaisir de la découverte…donnez du sens…donner à comprendre…Encouragez à penser mais ne dites pas ce qu’il faut penser.

Refusez d’être un gigantesque « publi-commercial » dont l’unique but serait de parler de livres, films ou CD d’ « actualité immédiate » pour encourager vos lecteurs à consommer au plus vite*… Inspirez-vous des sites ou médias qui se refusent à faire de la recension de l’actualité culturelle pour toutes ces raisons, mais qui fourmillent de créations d’auteurs contemporains. Encouragez à fréquenter les vraies librairies ou même les bibliothèques.

Pensez le choix et le traitement de vos billets : chaque article doit avoir un sens profond pour celui qui l’écrit. Plus de routine, plus de marronniers, mais du désir en amont… ce qui engendrera du désir en aval*.

Créez du lien
Intéressez-vous aux autres. Ou plutôt, intéressez-vous vraiment aux personnes qui prennent le temps de visiter votre blogue, au-delà de leurs commentaires, que vous recherchez et appréciez sans doute…

Soyez vivant et drôle. Et non moraliste.

Encouragez autrui à faire pour vous ce que vous faites déjà pour les autres.

 
Vous êtes toujours prêt à « faire votre blogue » ? Dans ce cas, foncez !

Des exemples de blogues ici.

 

Notes :

* Raphaël Meltz, l’un des fondateurs du « Tigre magazine » : http://www.le-tigre.net/Pourquoi-pas-Le-Monde-texte.html