La condition d’une information « digne de ce nom », « crédible »

Ne rien voir, ne rien entendre et ne rien dire : les trois petits singes modernes

Ne rien voir, ne rien entendre et ne rien dire : les trois petits singes modernes

« La recherche de la vérité est la condition d’une information digne de ce nom, crédible », écrit Jean-Luc Martin-Lagardette, penseur et journaliste, dans son « Décryptez l’information »(Dangles éditions, 2014, p 16). Un ouvrage à l’angle original, dont nous parlerons à une autre occasion. L’auteur relève également que l’on oublie trop souvent que « l’information journalistique est un savoir, un ensemble de connaissances, avant d’être une opinion. Or, un savoir s’adresse à tous(…)Il doit avoir été vérifié, correspondre au réel dans sa complexité, et non à des préjugés, des fantasmes, des désirs et des intérêts plus ou moins masqués, etc… ». L’information est trop souvent réduite « à la seule expression d’une vision de l’actualité » ou du monde : l’opinion, « l’édito », le billet « coup de gueule », le commentaire, sont survalorisés, au détriment de l’enquête ou du reportage. (op. cit., p 29). Sur la toile comme sur d’autres médias, beaucoup s’expriment. Mais combien informent ? Combien recherchent-ils la vérité, condition d’une information digne de ce nom, crédible ?

De là une question essentielle : existe-t-il une vérité absolue ? (Est-ce là un « gros mot » ?) Peut-on la connaître ? Comment l’approcher ?

 

Jésus-Christ déclare être « le chemin, la vérité et la vie »(Jean 14v6). Lequel Jésus-Christ est « le Dieu véritable et la vie éternelle »(1 Jean 5v20-21), « la lumière du monde »(Jean 8v12. Comparer avec Eph.5v8-9). « La vérité est en Jésus », peut-on lire encore en Ephésiens 4v21.

La vérité est une personne, Jésus-Christ, la référence incarnée. Elle peut donc être connue. Comment ?

– Il est essentiel de l’aimer, la vérité, et de s’attacher à elle(cf Jean 8v31-32, 1 Cor.13v6, Jean 15)

– L’on connaîtra si ce que Jésus dit est vrai, ou si sa « doctrine est de Dieu », ou s’il « parle de son propre chef », si l’on « veut faire la volonté de Dieu »(Jean 7v17, cf 1 Thes.2v1-12). Car « celui qui parle de son propre chef cherche sa propre gloire ; mais celui cherche la volonté de Celui qui l’a envoyé, celui-là est vrai, et il n’y pas point d’injustice en lui »(Jean 7v18).

– Le témoignage personnel de Jésus-Christ(qu’Il rend à Lui-même)est vrai, car il sait d’où Il est venu et où Il va. (Son) « jugement est vrai, car (Il n’est) pas seul ; mais le Père qui (l’a)envoyé » est avec (Lui)…le témoignage de deux hommes est vrai ».(Jean 8v14-18 cf Matt.7v1-5)

-Jésus dit encore : « si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; vous connaîtrez la vérité, et la vérité fera de vous des hommes libres ». (Jean 8v31-32)

Comment approcher (Celui qui est)la vérité ?

Avec humilité, de façon pure, avec le désir de s’y conformer(voir ce contre-exemple en Genèse 3v1-12).

A l’inverse, « l’impiété et l’injustice retiennent la vérité captive », selon Rom.1v18. Nous sommes alors invités à « renoncer au mensonge et parler la vérité chacun à son prochain »(Eph.4v17-25), comme à « marcher comme des enfants de lumière » et à produire « le fruit de la lumière », lequel consiste en « toute sorte de bonté, justice et vérité »(Eph.5v8-9).

Néanmoins, il convient de se rappeler que « nous connaissons en partie »(1 Cor.13v9, 12)et que nous avons donc besoin des autres(1 Cor.12, Eph.4). Il est d’ailleurs intéressant de constater que l’Eglise ne « possède pas » la vérité, mais qu’elle est « la colonne et le soutien de la vérité »(1 Tim.3v15). Sa responsabilité est donc grande, dans ce monde. Et surtout, chacun a besoin de Jésus-Christ(le fondement de l’Eglise), qui est le seul à voir la réalité d’en haut, et de la voir de façon complète.

Jésus-Christ est d’ailleurs venu dans ce monde pour rendre témoignage à la vérité. « Quiconque est de la vérité écoute (Sa)voix »(Jean 18v37).  Et « celui qui fait la vérité vient à la lumière pour que ses œuvres soient manifestées, elles qui ont été accomplies en Dieu ».(Jean 3v21)

Publicités

Une réflexion sur “La condition d’une information « digne de ce nom », « crédible »

  1. Pingback: La condition d’une information « digne de ce nom », « crédible » | Chrétiens pour Christ

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s