Acceptez-vous de vivre pleinement vos convictions ?…

….de vivre pleinement les conséquences de vos choix ?

 

 

 

Pour Libération, en tout cas, c’est non !*

 

 

 

Pourtant, si nous sommes libres de nos choix, nous ne sommes pas libres des conséquences de nos choix :

Prov.1v29-31

Jacq.1v12-15

Gal.6v7-9

Deut.30v15-20

 

 

 

Notes :

* Lire cette chronique d’Aliocha sur son blogue à propos de la fameuse Une du quotidien « Libération » datée des 8 et 9 février, exprimant sa colère contre le projet des actionnaires de Libération – sur fond de graves difficultés économiques – de déménager la rédaction du journal en banlieue et de transformer le siège historique, avec le concours du célèbre designer Philippe Starck, en un Café de Flore du 21ème siècle(…) Ces grandes manœuvres stratégiques, annoncées vendredi, s’accompagnent d’une réduction des effectifs (départs en retraite non remplacés), de salaires revus à la baisse et autres joyeusetés du même ordre  dont l’annonce avait déjà déclenché une grève la veille. On comprend l’émotion de la rédaction (et) On imagine sans difficultés ce que doivent penser les journalistes de ce projet qu’ils surnomment « Libéland » : ah, si seulement l’argent qu’on va dépenser à élaborer cette bouffonnerie était utilisé dans un vrai projet éditorial… »
Mais faut-il s’étonner que « Libé » devienne « Libéland », quand cette évolution ne semble être qu’un « prolongement logique » d’un positionnement idéologique assumé ? Effectivement, comme l’ont relevé plusieurs internautes en commentaires de l’article d’Aliocha, le côté tragico-comique de la situation de Libé, c’est que le journal prend en pleine poire « l’évolution d’un libéralisme qu’il a embrassé depuis longtemps en faisant semblant de le combattre ».
L’essentiel à lire ici, avec une réflexion « sur ce qu’est un journal ».

A lire, en complément :
http://www.bakchich.info/blogs/sebastien-fontenelle/rappelons-aux-salariees-de-liberation-que-la-vie-sourd-de-linitiative-et-que-rien-nest-plus ; http://bequilles.ch/2014/02/08/ceci-est-encore-un-journal/#comments ; http://www.slate.fr/story/83341/liberation-nous-ne-sommes-pas-une-valise-un-parapluie-et-un-pop-store ; http://www.acrimed.org/article4266.html  et voir la fausse et « contre une » parodique  du journaliste néerlandais De Vries « Nous sommes au 21e siècle », pour moquer celle parue samedi et invitant à une réflexion sérieuse « sur l’avenir des médias en général », mais aussi sur celui de « Libération » en particulier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s