« Sans contrefaçon, je ne suis pas un garçon »(dit la fille) : le Dr Sax et les différences de sexes

« Les filles ne sont pas des garçons » :

Une évidence pour le Dr Sax*, qui donne une leçon de bon sens, démontrant que « les nouvelles valeurs » marchent sur la tête, selon une expression du journaliste Patrice de Plunkett. Et ce, alors que parler de différences des sexes fait « mauvais genre »….

A lire cet article de Philippe Coste : « Nier ce qui distingue les sexes nuit à l’enfant », publié sur le site de l’Express le 15/01/2014 depuis 18:37.

Leonard Sax est devenu célèbre aux Etats-Unis en écrivant qu’un garçon et une fille ne devraient pas être traités à l’identique.
Son dernier ouvrage, « Pourquoi les garçons perdent pied et les filles se mettent en danger » , publié chez Lattès, sort ce 15 janvier dans notre beau pays.

Extrait de l’interview :

Vos livres sur les différences naturelles entre les sexes sont des best-sellers aux Etats-Unis. Ils vous ont valu les Unes de la presse américaine, dont celle de Time Magazine, mais aussi des attaques violentes. On vous a mal compris?

« On m’a accusé d’être rétrograde, sexiste, adepte des stéréotypes. Tout cela parce que je cite des différences entre hommes et femmes. Différence ne veut pas dire inégalité. Egalité ne veut pas dire uniformité. Or des intellectuels, des psychologues et des enseignants s’acharnent à nier la notion même de genre. Certains préconisent même de bannir l’usage des mots « fille » et « garçon » dans les écoles élémentaires, parce qu’ils évoquent des stéréotypes discriminatoires !
En niant, en occultant ces distinctions entre sexes, on nuit à l’enfant. Chez lui comme à l’école, il se sent incompris, laissé en plan, sommé de se débrouiller seul face à une société qui, elle, fourmille de préjugés sexistes absurdes et se chargera de le façonner de manière malsaine ».

La suite ici.

Notes :

* A ne pas confondre avec celui de Jack Kerouac !

Diplômé en biologie et nanti d’un doctorat en psychologie, Leonard Sax est médecin généraliste dans une banlieue de Washington. Il s’est documenté, parcourant la planète, visitant des dizaines d’écoles et suivant personnellement des enfants pendant des années, avant de devenir un consultant pédagogique prisé dans le monde anglophone. Il estime que les filles et les garçons demandent chacun une attention particulière.
(Source : l’Express)

**« Moi c’est moi » de Den-Isa(album « Bonjour la différence »)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s