Parler, c’est toujours mieux que crier…

« Vous vous êtes approchés(…)de Jésus qui est le médiateur de la nouvelle alliance, et du sang de l’aspersion[ou de son sang répandu] qui parle mieux que celui d’Abel ».(Hebr.12v23-24).

 

Curieux…un sang répandu qui parle !

Ce passage de l’épître aux Hébreux nous apprend qu’il s’agit là du sang répandu de Jésus-Christ, par ailleurs médiateur d’une nouvelle alliance.

Ce sang de Jésus parle mieux que celui d’Abel.

Car celui d’Abel ne parle pas : il crie. Il hurle. Il crie, il hurle vengeance, parce que son propre frère l’a assassiné(Gen.4v8-10).

A l’inverse, le sang de Jésus parle mieux, car, bien que versé par ses frères, il parle de pardon, de réconciliation, de nouvelle alliance*.

 

 

Écoutons donc ,

 

au milieu des bruits, des cris, des hurlements, la voix douce et subtile : la voix de la grâce, la voix du pardon et de la réconciliation.

 

Y répondre, c’est se donner la possibilité d’un nouveau recommencement. Soit de repartir à zéro.

 

 

 

 

 

 

 

Notes :

* 1 Pierre 1v18-19 ; Ephésiens 2v13 ; 1 Jean 1v7;  Apoc.1v5

Publicités

3 réflexions sur “Parler, c’est toujours mieux que crier…

  1. Face à un assassinat – causé par un frère de surcroit ! (Cain) – on ne peut que comprendre la légitimité du CRI du sang de la victime ; idem face à d’autres types d’agressions injustes causant la mort physique ou psychique : un viol, une séquestration avec violence, meurtre pour des motifs religieux, un accident de la route causé par un fou du volant ou un alcoolique etc ( la liste des horreurs humaines est trop longue) ….Je pense ici à des parents qui ont perdu leur enfant comme par exemple cet acteur connu protestant qui a fait le choix de pardonner ceux qui ont tué sa fille…Comment peuvent-ils pardonner l’impardonnable ?

    Jésus AUSSI a été tué injustement mais étrangement son sang ne crie pas, il PARLE…il parle de PARDON, cette puissance qui libère: « pardonne leur car ils ne savent pas ce qu’ils font », disait-il avant de mourir…Il aurait pu se défendre comme il le dit lui même à un de ses disciples, puisqu’il EST Dieu : il avait toute l’armée des cieux avec lui. Néanmoins, il a préféré laisser faire,connaitre la mort (puis la vaincre), et ceci par amour pour nous …pour chacun de nous….Mystère trop long à développer ici …

    Concrètement, je réalise pour moi personnellement en lisant votre billet et ce verset, que face aux diverses injustices, y compris les plus minimes de la vie courante, si ma chair est crucifiée avec Christ par la foi en son oeuvre, alors je pourrai répondre à cette injustice avec un esprit renouvelé, de façon audible et efficace en parlant soit avec des paroles, soit sans parole ….
    « Heureux ceux qui ont faim et soif de la JUSTICE car ils seront rassasiés  » http://www.sourcedevie.com/lire-la-bible-matthieu-5-6-version-LSG.htm#ret

  2. Amen ! Merci, Isy, pour votre commentaire touchant et cette réflexion, qui nous invite à vivre de justice(la justice de Dieu), en nous attachant à Celui qui a le pouvoir de nous permettre de le faire.

  3. Pingback: "Sens" + "utile" = "ustensile" (ou : la foi, concrètement) | PEP'S CAFE !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s