« Prouvez-moi que vous n’êtes pas du vent !  » dit l’Eternel(Lisons Esaïe ensemble/2)

Qui est Dieu ? Qui est l’homme ?

Autant de questions essentielles et dont la réponse est indispensable.
Car, comme nous le soulevions dans un précédent billet, nous ne pourrons avoir une vision juste de nous-même, si nous n’avons pas une vision juste de Dieu…

En guise d’aide à la réflexion, nous vous invitions à lire le livre du prophète Esaïe. Plus particulièrement, les chapitres 40 à 66.

Aujourd’hui, après le chapitre 40, lisons le chapitre 41, et « soyons attentifs ensemble », à chaque fois, à trois choses : ce que nous apprend le chapitre sur la nature et la personne de Dieu ; ce que nous apprend le chapitre sur la nature et le caractère de l’homme, et enfin, ce que nous apprend le chapitre sur les engagements de Dieu vis à vis de l’homme.

N’hésitez pas à publier en commentaire le fruit de vos réflexions !

Bonne lecture !

 

Esaïe 41

1 Iles, faites silence pour m’entendre! Que les peuples renouvellent leurs forces, qu’ils approchent et ensuite prennent la parole!
Ensemble, nous allons comparaître en justice.

2 Qui l’a suscité de l’Orient, celui qui appelle le droit à suivre ses pas?
Qui lui livre les nations? Qui lui soumet les rois? Son glaive réduit les choses en poussière, son arc fait de tout une paille qui s’envole.
3 Il les poursuit, il avance sain et sauf sur une route que ses pieds n’avaient point foulée.
4 Qui a fait, qui a exécuté tout cela?
Celui qui, dès le commencement, appelle les générations [à l’être], moi, l’Eternel, qui suis le Premier et demeure encore avec les derniers.
5 Les îles le voient et prennent peur, les confins de la terre tremblent. On se rapproche, on accourt.
6 L’un prête assistance à l’autre et chacun dit à son frère: « Courage! »
7 Le sculpteur encourage l’orfèvre, celui qui polit au marteau réconforte l’ouvrier qui frappe l’enclume et dit de la soudure: « C’est bien! »
Puis on consolide [l’idole] avec des clous, pour qu’elle ne branle pas.
8 Mais toi, Israël, mon serviteur, Jacob, mon élu, postérité d’Abraham qui m’aimait,
9 toi que j’ai ramené comme par la main des extrémités de la terre, que j’ai rappelé de ses zones les plus lointaines,
toi à qui j’ai dit: « Tu es mon serviteur, je t’ai choisi et je ne te rejette plus, »
10 eh bien! Ne crains rien, car je suis avec toi; ne sois point affolé, car je suis ton Dieu. Je t’affermis, je t’assiste et te soutiens par ma droite, armée de justice.
11 En vérité, ils connaîtront la honte et la confusion, tous ceux qui sont enflammés contre toi; ils seront réduits à néant, ils périront, tous ceux qui te cherchent querelle.
12 Tu les chercheras et tu ne les trouveras plus les gens qui se déclarent tes adversaires; ils seront comme le néant et le vide, les gens qui te font la guerre.
13 Car moi, l’Eternel, ton Dieu, je soutiens ta droite et je te dis: « Ne crains pas, je viens à ton secours. »
14 Ne crains rien, vermisseau de Jacob, faible reste d’Israël! C’est moi qui te prête secours, dit le Seigneur, le Saint d’Israël est ton libérateur.
15 Voici, je fais de toi une herse à dents, toute neuve, et garnie de tranchants: tu fouleras les montagnes à les broyer, et les coteaux, tu les réduiras en menue paille.
16 Tu les vanneras et le vent les emportera, la tempête les dispersera, tandis que toi, tu te réjouiras en l’Eternel, tu te glorifieras par le Saint d’Israël.

17 Les affligés et les malheureux réclament de l’eau et n’en trouvent pas; leur langue est desséchée par la soif.
Eh bien! Moi, l’Eternel, je les exaucerai; Dieu d’Israël, je ne les abandonnerai pas.
18 Je ferai sourdre des rivières sur les hauteurs dénudées, des fontaines dans les vallons; du désert je ferai un lac, de la terre aride des sources d’eau jaillissantes.
19 Dans le désert je ferai croître le cèdre, l’acacia, le myrte et l’olivier, dans la campagne stérile je planterai, avec le cyprès, l’orme et le buis,
20 pour qu’ils voient et sachent, réfléchissent et comprennent tous ensemble que c’est la main de l’Eternel qui l’a fait, que c’est le Saint d’Israël qui en est l’auteur.
21 Présentez votre cause, dit l’Eternel, produisez vos arguments, dit le Roi de Jacob.
22 Qu’ils les produisent donc et qu’ils nous exposent ce qui doit arriver! Dites seulement les choses du passé dans leur réalité, pour que nous examinions
et en apprenions les suites, ou faites-nous connaître les événements futurs.
23 Racontez ce qui va se passer dans l’avenir, pour que nous sachions que vous êtes des dieux;
agissez donc en bien ou en mal, et tous nous admirerons en regardant.
24 Allons! Vous êtes néant, et votre œuvre est néant. Qui s’attache à vous est un objet d’horreur!
25 Je l’ai suscité du Nord et il est venu; depuis le Levant, il proclame mon nom. II marche sur les princes comme sur de la boue, tel le potier foule l’argile.
26 Qui a annoncé tout cela dès le premier jour, pour que nous sachions? Dès les temps passés, pour que nous disions: « C’est juste! »
Mais nul ne l’a annoncé, nul ne l’a proclamé, personne n’a même entendu une parole de vous!
27 Moi, le premier, j’ai dit à Sion: « Les voici, les voici! » Et à Jérusalem j’ai envoyé un messager de bonnes nouvelles.
28 J’avais regardé pas un homme! Parmi tous ceux-là, pas un conseiller! Comment les consulter pour qu’ils donnent un avis?
29 Vraiment, tous ils sont mensonge, et vaine est leur œuvre; leurs idoles ne sont que vent et néant.

Publicités

Une réflexion sur “« Prouvez-moi que vous n’êtes pas du vent !  » dit l’Eternel(Lisons Esaïe ensemble/2)

  1. Pingback: "Écoutez, sourds, et vous, aveugles, regardez pour voir"(Lisons Esaïe ensemble/3) | PEP'S CAFE !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s