« Le Royaume équilibré de Dieu » de Richard BORGMAN

Déjà annoncée, voici enfin une fiche de lecture sur « Le Royaume équilibré de Dieu »*, ouvrage de Richard BORGMAN**, que certains d’entre vous connaissent peut-être.

Ce livre, lu cette année et relu cet été, déjà évoqué sur ce blogue, est un curieux livre, souvent déroutant.

Il se veut « un tableau du Dieu qui prend soin de chacun de nous et qui se laisse connaître d’une manière très personnelle. »

Il est un mélange(« équilibré », dirions-nous)d’enseignement, d’expérience(les bonnes comme les moins bonnes) et de témoignage vécu, avec un soucis d’être fondé bibliquement et « Christocentrique ».
Il implique le lecteur et se présente également comme un « voyage », auquel nous sommes conviés dans ce que l’auteur appelle « le Royaume équilibré du Dieu de la Bible ».
Mais, d’emblée, Richard BORGMAN nous prévient : ce livre ne conviendra pas à un lecteur pressé ou superficiel :
Ce voyage, à finalité pratique, est à suivre sans tricher, en commençant par le tout début et en se gardant des raccourcis.

 

L’ouvrage se structure autour des parties suivantes : « Dieu », « le Royaume »(ou le Règne-de Dieu) et « l’équilibre ».
« Dieu » est traité dans les six premiers chapitres, regroupés sous le titre « L’Expérience d’une vie »(pp 7-63) :
elle concerne la rencontre personnelle de Richard et son épouse avec Dieu et témoigne comment cette rencontre a radicalement changé leur vie à tous les deux(voir le récit du « pneu crevé). Cette partie, stimulante, illustre et révèle de façon originale les principes de base du récit de la multiplication des pains par le Seigneur Jésus(dans Luc 9v10-17) :
« Notre vie est le pain de l’histoire ». Jésus « prend notre vie » pour en faire quelque chose de beau et d’utile ; Il « rend grâce pour elle » et la bénit. Il la « rompt », « la multiplie » et nous envoie « chercher les morceaux qui restent »(dont personne ne veut).

« Le Royaume de Dieu » ou « Son règne sur tous les domaines de la vie » (incluant nos rapports aux autres dans le monde) est traité dans le partie intitulée « Vivre continuellement dans la présence de Dieu »(pp 65-157).
Une présence, une communion, où « il y a plénitude de joie » et « délices éternelles »(cf Ps.16v11)

« L’équilibre » ou partie-clé, fondamentale, du livre, est à découvrir dans la partie « Le Royaume de Dieu dans l’équilibre »(pp 157-240).
Elle décrit les « équilibres complexes du Royaume de Dieu » et explique comment nous, « citoyens équilibrés du Royaume », pouvons connaître Dieu dans Sa plénitude et vivre ensemble avec sagesse et dans la joie.
Cette compréhension(dans l’application dans nos vies)de cette notion d' »équilibre » nous permet également d’éviter les pièges d’un « monde en déséquilibre »(ou « le Royaume de l’homme en déséquilibre », pp 241-271)dans lequel nous sommes, « sans en être »(cf Jean 17v11, 14-16) »d’illusions, de psychoses et d’excès » et de vivre dans une juste perspective, décrite dans la dernière partie de l’ouvrage (« Sa bannière sur nous, c’est l’amour », pp 273-295) :

Cette « juste perspective », c’est garder, cultiver, et vivre « le premier amour » dans nos relations avec Jésus-Christ, notre conjoint et le corps de Christ ;
fixer les regards sur Celui que Richard BORGMAN présente comme « le centre du Royaume équilibré de Dieu » : « Jésus-Christ, le souverain roi, et rien d’autre ».
C’est aussi attendre le retour de Christ : Faut-il être « marathanien »(vivre sur le court terme, « puisque Jésus revient ») ou « marathonien »(travaillons sur le long terme, et soyons prêts pour le retour de Christ, puisqu’Il revient justement « bientôt », soit « promptement », « subitement »)

 

Avis personnel :

« Rien de nouveau », mais une certaine fraicheur dans ces diverses révélations et enseignements, présentées sous un angle nouveau, que l’auteur et son épouse se sont appropriés personnellement et efforcés de vivre. L’ouvrage, à lire avec un esprit bienveillant et ouvert (ce qui n’est pas contradictoire avec un esprit critique et de discernement) m’a paru bien construit, bien écrit, inspirant et stimulant, grâce à son style vivant et imagé, où se côtoient

http://www.publicdomainpictures.net/pictures/10000/nahled/33-1212867830uraI.jpg "Le Dieu du pneu crevé" ou le Dieu qui s'intéresse à tous les aspects de notre vie.

http://www.publicdomainpictures.net/pictures/10000/nahled/33-1212867830uraI.jpg
« Le Dieu du pneu crevé » ou le Dieu qui s’intéresse à tous les aspects de notre vie.

un pneu crevé, un morceau de pain « qui reste », une maison et sa chambre haute, des montagnes avec leurs pics, le lion et l’agneau(par contraste avec le loup et le ver), le joug(ou « zugos »), une citrouille, des bananes à lâcher….
L’auteur souhaite nous orienter vers Jésus-Christ et à nous fonder sur la Parole de Dieu. Il exprime de l’amour pour le Seigneur, de l’amour pour (tous)les frères(il se veut « tout à tous » et est à l’aise dans le corps de Christ, si l’on partage l’essentiel) et de la compassion pour tous les hommes.

Pour toutes ces raisons, l’ouvrage mérite d’être (re)découvert.

Néanmoins, quelques remarques.
– Je reste réservé sur certains points, comme, par exemple : certaines lectures proposées par Richard BORGMAN, que je ne partage pas, les trouvant peu pertinentes pour une invitation à vivre l’équilibre(cf p 93 ) ; une suggestion (développer des relations personnelles avec chaque personne de la Trinité-dont le Saint-Esprit)que je trouve plus inspirée par un certain livre de Benny HINN que réellement justifiée bibliquement(du fait du rôle et de la nature de la personne du Saint-Esprit : voir par exemple ce qu’en dit Jésus dans Jean 14-16)

– Richard BORGMAN encourage beaucoup à la communion et à l’amour des frères, par-delà les barrières dénominationnelles. Une volonté juste et louable de communion(l’unité des enfants de Dieu, sur la seule base véritable qui est Jésus-Christ) qui me paraît parfois friser avec l’œcuménisme. Veillons à être équilibré : ni sectarisme, ni confusion entre deux termes qui ne sont pas synonymes.

-Il est enfin difficile de parler « du Royaume équilibré de Dieu » sans parler de l’évolution personnelle de son auteur, Richard BORGMAN, converti au catholicisme avec son épouse(expérience qu’il relate ici : http://www.amazon.fr/Une-vie-conduite-par-mis%C3%A9ricorde/dp/2353890148 )
Une telle décision(que l’on peut à la fois comprendre et ne pas comprendre, du moins approuver) l’a-t-elle conduit à un « déséquilibre », lui qui encourage à ne pas se détacher du « centre du Royaume équilibré de Dieu » qui est « Jésus-Christ, le souverain roi, et rien d’autre » ? Chacun répondra à la question. Lui-même d’abord !

Plusieurs leçons sont à tirer de tout cela :
-Un seul est parfait : Jésus-Christ
-La Parole nous rappelle qu’il est essentiel d’imiter, non la vie, mais la foi de ceux qui nous ont précédé, et de considérer l’issue de leur vie(cf Hébr.13)
Ne soyons donc pas pressés de condamner Richard BORGMAN, même si l’on peut légitimement(« théologiquement » ?)ne pas approuver ses choix.
-Le danger guette chacun de nous(y compris celui qui a écrit un livre sur « l’équilibre… »-voir plus haut)de tomber dans le déséquilibre. C’est l’avertissement donné par l’apôtre Jean, dans sa deuxième épître, à ceux qui « vont plus loin ».
A chacun de s’éprouver soi-même et de discerner qui demeure le centre, le fondement de notre foi et de notre vie. Sachant qu’il n’y a qu’un seul médiateur et que nul ne peut servir deux maîtres sans que l’un d’eux soit trompé(cf 1 Tim.2v5-6, Matt.6v24)
-Il est difficile de se maintenir et de persévérer dans ses propres principes, ou plutôt les principes découverts dans la Parole et que l’on reconnaît pour vrais.
Sachons faire preuve d’humilité et soyons conscients que nous avons tous besoin de la grâce de Dieu.
-Si nous vivons un christianisme bibliquement authentique, fondé sur la Parole, et si nous connaissons intimement Notre Dieu, qui est aussi Notre Père, Saint, lumière, amour, compatissant, alors nous serons « les fils de notre Père », « fils de lumière », « compatissants » et donc « équilibrés », et « en communion les uns avec les autres »(cf 1 Jean 1)
-L’évolution personnelle de l’auteur justifie-t-elle de disqualifier le contenu du livre ? Éprouvons toutes choses, retenons ce qui est bien et abstenons-nous de toute forme de mal, nous dit la Parole de Dieu.

Ceci dit, bonne lecture, car l’ouvrage me paraît digne d’être lu et examiné !

En attendant, avant de débuter « le Royaume équilibré de Dieu », l’auteur recommande de lire les versets-clés de l’ouvrage : Luc 9v10-17(confions notre vie à Jésus et Il saura quoi en faire), Rom.11v33-12v21(la plénitude du Saint-Esprit), Eph.4v7-16 et Matt.11v28-30(qu’est-ce que prendre sur soi « le joug de Jésus-Christ » ? Le joug, c’est l’équilibre !) et Eccl.3v1-14(« un temps pour toutes choses » : soyons pertinents et à propos)

Je publierai quelques extraits qui m’ont paru significatifs dans de prochains billets.

 

Notes :

*BORGMAN, Richard. Le Royaume équilibré de Dieu. Ed. « Le lion et l’agneau », 1995(Malheureusement épuisé)

**Quelques notes bibliographiques à lire ici : http://www.emeth-editions.com/auteurs/borgman/borgman.htm

Publicités

5 réflexions sur “« Le Royaume équilibré de Dieu » de Richard BORGMAN

  1. Pingback: "Le chrétien et sa mission pour les nuls" | PEP'S CAFE !

  2. Pingback: "Jésus revient" : es-tu "Marathanien" ou "marathonien" ? | PEP'S CAFE !

  3. Pingback: Jésus-Christ a le pouvoir de transformer ta vie : Jean 7v11-17 | PEP'S CAFE !

  4. Pingback: 20 livres que tout chrétien devrait avoir lu | PEP'S CAFE !

  5. Pingback: 20 livres que tout chrétien devrait avoir lu (2) | PEP'S CAFE !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s