Le cantique de Moïse : cantique-témoin, cantique pour le souvenir

Éléphant par Anna Langova Souviens-toi de la fidélité de Dieu, alors que tu lui tournais le dos.

Éléphant par Anna Langova
Souviens-toi de la fidélité de Dieu, alors que tu lui tournais le dos.

Le cantique dit de Moïse, que l’on peut lire dans Deutéronome 32*, semble souffrir, de prime abord, de plusieurs handicaps pour des personnes du XXIe siècle :
Il est long-très long, même-et surtout, bien peu « fun ».
Pourtant, à l’heure où l’on peut déplorer le manque de profondeur de certains « chants de louange » d’aujourd’hui, « coupables » d’être trop répétitifs, trop niais ou trop guimauves, ce cantique mérite grandement d’être (re)découvert.

Premièrement, il commence par Dieu. Ce qui nous rappelle pour qui un cantique doit être chanté.
Ensuite, il nous apprend un certains nombre de choses sur Dieu, et sur Ses œuvres, ainsi que, par contraste, sur l’homme. Sur nous.
Lisez attentivement. Relevez. Puis comparez.

 

Lecteur MP3 par Junior Libby

Lecteur MP3 par Junior Libby

Ce cantique est long, mais il est à apprendre, pour servir de « témoin » aux générations présentes et futures(Deut.31v19 et ss).

Il s’agit, pour le peuple, de prendre  » au sérieux les commandements (…)donnés aujourd’hui ». Et de les transmettre à leurs descendants, « pour qu’ils veillent à mettre en pratique tout ce qu’exige la loi de Dieu. En effet, ces commandements ne sont pas des paroles creuses. Ils (leur) permettront de vivre et de passer de nombreuses années dans le pays dont ils allaient prendre possession au-delà du Jourdain ». (Deut.32v46-47)

Il est un réquisitoire contre l’homme pécheur, mais aussi un plaidoyer.
Ainsi, dit Dieu, « je te rappellerai toutes ces choses et qui je suis, afin que tu te souviennes du passé, et que tu rougisses, afin que tu n’ouvres plus la bouche et que tu sois confus, quand je te pardonnerai tout ce qu tu as fait ».(Ezech.16v61-63)

Il commence par Dieu, et se termine par Dieu. Car Dieu(et sa grâce, qui ne saurait contredire ce qu’Il est) a le dernier mot.

Alors ? Oserons-nous chanter « le cantique de Moïse » ? Intégralement ?

Dans le genre « vis ta vie sur le dancefloor de Dieu, wouuuuuh et on tapeuh dans les mains ! » comme dit Génération Hillsong nutella(dont je recommande la lecture de l’excellent blog, fort bien écrit) ? 😉

Mais si quelqu’un se sent de composer une musique inspirée et inspirante pour ce chant, en respectant ses paroles, qu’il se lance**. Pour la seule gloire de Dieu.
Avis aux amateurs et aux musiciens-compositeurs !

*Note : le cantique dans Deut.32v1-43

1    Cieux, prêtez l’oreille, et je parlerai: et toi terre, écoute les paroles de ma bouche.
2    Ma doctrine distillera comme la pluie; ma parole descendra comme la rosée, comme une pluie fine sur l’herbe tendre, et comme des ondées sur l’herbe mûre.
3    Car je proclamerai le nom de l’Éternel: Attribuez la grandeur à notre Dieu!
4    Il est le Rocher, son oeuvre est parfaite; car toutes ses voies sont justice. C’est un Dieu fidèle, et il n’y a pas d’iniquité en lui; il est juste et droit.
5    Ils se sont corrompus à son égard, leur tache n’est pas celle de ses fils; c’est une génération tortue et perverse.
6    Est-ce ainsi que vous récompensez l’Éternel, peuple insensé et dénué de sagesse? N’est-t-il pas ton père, qui t’a acheté? C’est lui qui t’a fait et qui t’a établi.
7    Souviens-toi des jours d’autrefois, considérez les années de génération en génération: interroge ton père, et il te le déclarera, tes anciens, et ils te le diront.
8    Quand le Très-haut partageait l’héritage aux nations, quand il séparait les fils d’Adam, il établit les limites des peuples selon le nombre des fils d’Israël.
9    Car la portion de l’Éternel, c’est son peuple; Jacob est le lot de son héritage.
10    Il le trouva dans un pays désert et dans la désolation des hurlements d’une solitude; il le conduisit ça et là; il prit soin de lui, il le garda comme la prunelle de son oeil.
11    Comme l’aigle éveille son nid, plane au-dessus de ses petits, étend ses ailes, les prend, les porte sur ses plumes,
12    L’Éternel seul l’a conduit, et il n’y a point eu avec lui de Dieu étranger.
13    Il l’a fait passer à cheval sur les lieux hauts de la terre; et il a mangé le produit des champs, et il lui a fait sucer le miel du rocher, et l’huile du roc dur;
14    Le caillé des vaches, et le lait des brebis, et la graisse des agneaux et des béliers de la race de Basan, et des boucs, avec la fine graisse du froment; et tu as bu le vin pur, le sang du raisin.
15    Mais Jeshurun s’est engraissé, et a regimbé: tu es devenu gras, gros, replet; et il a abandonné le +Dieu qui l’a fait, et il a méprisé le Rocher de son salut.
16    Ils l’ont ému à jalousie par des dieux étrangers; ils l’ont provoqué à colère par des abominations.
17    Ils ont sacrifié aux démons qui ne sont point +Dieu, à des dieux qu’ils ne connaissaient pas, dieux nouveaux, venus depuis peu, que vos pères n’ont pas révérés.
18    Tu as oublié le Rocher qui t’a engendré, et tu as mis en oubli le Dieu qui t’a enfanté.
19    Et l’Éternel l’a vu et les a rejetés, par indignation contre ses fils et ses filles.
20    Et il a dit: Je leur cacherai ma face, je verrai quelle sera leur fin, car ils sont une génération perverse, des fils en qui il n’y a point de fidélité.
21    Ils m’ont ému à jalousie par ce qui n’est point Dieu, ils m’ont provoqué à colère par leurs vanités; et moi, je les exciterai à la jalousie par ce qui n’est pas un peuple, je les provoquerai à la colère par une nation insensée.
22    Car un feu s’est allumé dans ma colère, et il brûlera jusqu’au shéol le plus profond, et dévorera la terre et son rapport, et embrasera les fondements des montagnes.
23    J’accumulerai sur eux des maux; j’épuiserai contre eux mes flèches.
24    Ils seront consumés par la famine et rongés par des ardeurs dévorantes, et par une peste maligne; Et j’enverrai contre eux la dent des bêtes, avec le venin de ce qui rampe dans la poussière.
25    Au dehors l’épée, et au dedans la terreur, détruiront le jeune homme et la vierge, l’enfant qui tette et l’homme à cheveux blancs.
26    Je dirais: Je les disperserai, j’abolirai du milieu des hommes leur mémoire,
27    si je ne craignais la provocation de l’ennemi, que leurs adversaires ne s’y méprissent et qu’ils ne dissent: Notre main est élevée, et ce n’est pas l’Éternel qui a fait tout cela.
28    Car ils sont une nation qui a perdu le conseil, et il n’y a en eux aucune intelligence.
29    Oh! s’ils eussent été sages, ils eussent compris ceci, ils eussent considéré leur fin!
30    Comment un seul en eût-il poursuivi mille et deux en eussent-ils mis en fuite dix mille, si leur Rocher ne les avait pas vendus, et si l’Éternel ne les avait pas livrés?
31    Car leur rocher n’est pas comme notre Rocher, et nos ennemis en sont juges.
32    Car leur vigne est de la vigne de Sodome et du terroir de Gomorrhe; leurs raisins sont des raisins vénéneux, et leurs grappes sont amères;
33    Leur vin est un venin de monstres et un poison cruel d’aspic.
34    Cela n’est-il pas caché par devers moi, scellé dans mes trésors?
35    A moi la vengeance et la rétribution, au temps où leur pied bronchera. Car le jour de leur calamité est proche, et ce qui leur est préparé se hâte.
36    Car l’Éternel jugera son peuple, et se repentira en faveur de ses serviteurs, quand il verra que la force s’en est allée, et qu’il n’y a plus personne, homme lié ou homme libre.
37    Et il dira: Où sont leurs dieux, le rocher en qui ils se confiaient,
38    Qui mangeaient la graisse de leurs sacrifices, et buvaient le vin de leurs libations? Qu’ils se lèvent, et qu’ils vous secourent, qu’ils soient une retraite pour vous!
39    Voyez maintenant que c’est moi, moi, le Même, et il n’y a point de dieu à côté de moi; Moi, je tue, et moi, je fais vivre; moi, je blesse, et moi, je guéris; et il n’y a personne qui délivre de ma main.
40    Car je lève ma main aux cieux, et je dis: Je vis éternellement.
41    Si j’aiguise l’éclair de mon épée et que ma main saisisse le jugement, je rendrai la vengeance à mes adversaires et je récompenserai ceux qui me haïssent.
42    J’enivrerai mes flèches de sang, et mon épée dévorera de la chair; je les enivrerai du sang des tués et des captifs, de la tête des chefs de l’ennemi.
43    Réjouissez-vous, nations, avec son peuple: car il vengera le sang de ses serviteurs, et il rendra le sang à ses adversaires, et il pardonnera à sa terre, à son peuple.

**Combien de couplets ?

Publicités

4 réflexions sur “Le cantique de Moïse : cantique-témoin, cantique pour le souvenir

  1. Pingback: Dieu parle : prêtons l’oreille ! | PEP'S CAFE !

  2. Pingback: Pep’s café a trois ans ! Retour sur 2015 | PEP'S CAFE !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s