Opposants au « Mariage pour tous » : par où continuer ?

 

Dans un billet sur son blog, datant du 22/04/13, Patrice de Plunkett renvoit à une émission de France Info, « fort instructive », selon lui, lors de laquelle Tugdual Derville-l’un des porte-parole de « La Manif pour tous »- « rappelait le seul objectif de la mobilisation de masse : défendre la famille et la filiation contre le saccage de l’état-civil.

A France Inter, les débatteurs constataient l’absence d’incidents hier à Paris et l’émergence du phénomène des Veilleurs : courant jeune, gandhiste, et immunisé radicalement contre… la « radicalisation »(…)

Cela dit, par où continuer ? Le pari des manifestations à répétition ne peut durer indéfiniment, ne serait-ce qu’en raison des vacances : celles de printemps et celles d’été. Présenter des candidats aux municipales est une idée, mais lointaine. Dans l’entre-deux, il est urgent de lancer le mouvement d’écologie humaine auquel Tugdual Derville a fait de nouveau allusion (…) à France Info. A la condition d’aller réellement au fond des choses, c’est-à-dire jusqu’à la mise en cause du modèle économique dominant.

Par où continuer ?

« par une manif pour tous pour les victimes de trafics d’humains, les prostitués, handicapés, les abandonnés… pour les Français !(…)
pour les paysans, réduits en quasi servage par les supermarchés et l’agro alimentaire
pour les marins-pécheurs :idem
pour les français d’outre-mer victimes de la corruption administrative et dont on ne s’occupe pas parce que eux ne font pas de chantage à l’indépendance
pour les habitants de régions touristiques (leurs élus, prostitués à la manne touristique, les oublient complètement)
pour les profs qui passent leur temps à faire le boulot de parents,
pour les parents qui font le boulot de l’éducation nationale
pour les femmes qui « s’excusent de demander pardon » à leur employeur d’être enceintes
pour les maires courageux qui résistent au chantage de Valéo
pour les prisonniers abandonnés dans les zones de non-droits que sont les prisons
pour les avortées qui sont sommées de ne pas parler de leurs troubles psychologiques
(…)
pour la dignité du corps
pour les familles éclatées par l’économie folle
pour le droit à la beauté, à l’intelligence dans les médias
pour les villages ravagés par une autoroute inutile
pour les déracinés »

commente le même jour l’ internaute E. Levavasseur, en réponse au billet du journaliste.

Par où continuer ?

Au lendemain du vote solennel adoptant la Loi Taubira en assemblée nationale hier soir, Patrice de Plunkett, encore, rappelle, dans un billet posté le 24/04/13  « tout  l’engrenage du « changement de civilisation » annoncé par Madame la Garde des Sceaux :

: Vieux engins par Peter Griffin

: Vieux engins par Peter Griffin

Loi Taubira > PMA > GPA »

Car, explique  le journaliste, « la loi votée hier est vide tant que les réseaux biotechnologiques n’auront pas le feu vert. Ils pensent l’obtenir.

L’un de ces réseaux a ouvert une antenne à Paris avant même le vote de la loi.

Le fond du problème est là : la dislocation de la filiation, et l’artificalisation du vivant, sont voulues par le système économique et commercial occidental. D’où l’engagement spectaculaire de Goldman Sachs (et autres) pour booster ce processus aux Etats-Unis et en Europe.

Disons-le aux centaines de milliers d’indignés par la loi Taubira : maintenant il faut comprendre que le libéralisme sociétal est inséparable du libéralisme économique et financier ; on ne combat pas les effets sans combattre la cause.

Sur le terrain, des Français de tous bords et des immigrés de toutes origines se rencontrent dans ce combat pour l’humain. Cette rencontre doit devenir un creuset ».

Publicités

2 réflexions sur “Opposants au « Mariage pour tous » : par où continuer ?

  1. Tiens, je me disais aussi, que tu pourrais avoir la même approche que moi à ce sujet ! 🙂
    De ma Suisse, je vois avec recul beaucoup de haine … trop … et une focalisation sur uniquement ceci.

    J’ai souvent écrit des choses allant dans ce sens (à quand des manifs pour plus de justice : la première justice de la bible est envers les pauvres, les opprimés, etc … et en passant, j’ai la même image que toi, copiée avec le texte d’un chrétien qui lui aussi ne pense pas que l’intégrisme soit la solution ! 🙂
    Soit béni.
    Et merci pour ce que tu dis ici :

    Par où continuer ?

    « par une manif pour tous pour les victimes de trafics d’humains, les prostitués, handicapés, les abandonnés… pour les Français !(…)
    pour les paysans, réduits en quasi servage par les supermarchés et l’agro alimentaire … »

  2. Pour bien comprendre ma position sur ce sujet, il importe de relier cet article à d’autres : https://pepscafeleblogue.wordpress.com/2013/01/15/notre-regard-sur-le-mariage-contrat-ou-alliance/ ; et, d’une certaine manière, celui-là : https://pepscafeleblogue.wordpress.com/2013/06/27/plus-rien-ne-semble-evident-apres-le-mariage-lecriture-le-savoir/

    Perso, considérant que notre regard sur le mariage est extrêmement révélateur, je préfère rappeler ce que Dieu a institué « dès le commencement » et trouvé « très bon ». Parce que c’est fondamental et parce que c’est au fondamental(fondement)qu’il importe de revenir, quand on s’est égaré ou quand les déviances/déviations de ce qui est fondamental sont banalisées.
    Défendre la famille et le mariage tel que Dieu l’a institué dès le commencement n’est pas une lubie ou une « obsession » : c’est fondamental, car structurant. La famille est le socle naturel de la société ou « l’élément naturel et fondamental de la société et a droit à la protection de la société et de l’État », affirme l’article 16 de la Déclaration des droits de l’homme(1948)*, par ailleurs reconnue par la France dans son actuelle constitution(celle de 1958).
    Ainsi, considérer le mariage comme un « carcan désuet » est à la fois une erreur et faux, tout comme considérer que le divorce serait « moins grave » que « le mariage pour tous ».
    Je renvois d’ailleurs ceux-là aux déclarations du Seigneur de ce qui a été institué « dès le commencement »(Matt.19v3-9).

    Bref, je ne suis pas certain que votre approche soit en définitive « la même que la mienne », même si je considère que, bien entendu, il existe d’autres « fronts » en plus du mariage et de la famille. La vie, mais pas seulement la lutte contre l’euthanasie : les causes structurelles de la pauvreté et des inégalités sociales ; l’éducation, la culture et les médias ; l’environnement ; le logement ; la santé ; le racisme…). Mais toutes ces luttes(qu’elles soient portées par le CPDH ou le Défi Michée, pour ne prendre que ces exemples-là), loin de s’opposer ou de s’annuler, sont complémentaires, simultanées et méritent toute notre attention et notre soutien. A chacun de trouver son « front », en prenant garde de se disperser et d’oublier le fondamental et la vocation du chrétien : rendre gloire à Dieu et être Son témoin…

    PS : si vous souhaitez rappeler un passage en guise de commentaire(dans d’autres cas), merci d’avance de donner simplement le premier verset en ajoutant un lien permettant de prendre connaissance du contexte en entier. Ce sera plus simple ! 😉

    * De même, « toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction, seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites »(Article 18)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s