Les « 10 commandements » de l’interprète de la Parole de Dieu

 

Curieux étudiant par Petr Kratochvil

Curieux étudiant par Petr Kratochvil
La Parole nous parlera si nous la laissons nous parler. Si nous la faisons parler, nous n’entendrons que notre propre voix.

 1) La Bible est la Parole de Dieu et elle est la seule vérité (1 Thes.2v13, Jean 17v17). Tous les hommes que Dieu a utilisés pour des réveils étaient attachés à Christ et à l’Ecriture (2 Chr.34).

2) La prière et la conduite du Saint-Esprit (Jean 16v13)

Le Saint-Esprit nous a été donné pour que nous soyons conduits dans toute la vérité. Nous devons à la fois chercher la pensée de Dieu par la prière et aussi tenir compte de ce qu’il communique par le moyen de nos frères et sœurs en Christ.

3) Nous avons reçu un esprit de « sobre bon sens » (2 Tim.1v7, 1 Cor.10v15) : Recevons simplement ce que le Seigneur nous dit et donnons aux termes employés leur sens courant. Avant de voir des « types », voyons-y la réalité.

4) « Boire directement l’eau vive à la source, plutôt qu’au réservoir ». Aller directement au texte biblique, car Dieu nous a parlé par l’Ecriture et non par des commentaires. Si ceux-ci sont utiles, l’Ecriture est seule Parole de Dieu, et seule inspirée.

5) Etre honnête et vrai (Luc 10v26) : est-ce que nous ne comprenons pas ce que nous lisons, ou est-ce que nous ne voulons tout simplement pas obéir à ce que nous comprenons ?

6) Lire l’explicite avant de chercher l’implicite (Matt.15v2-6)

Des « fondamentaux », dans la Parole de Dieu, tels que l’amour et la justice, et des préceptes simples, tel qu’honorer ses parents. Toute explication allant contre ces principes clairs doit nous être suspecte.

7) Ne pas chercher confirmation de ce que l’on pense ou l’approbation de ce que l’on a déjà décidé de faire (Matt.4v5-7) : La Parole nous parlera si nous la laissons nous parler. Si nous la faisons parler, nous n’entendrons que notre propre voix.

8) La règle des « deux ou trois témoins » (2 Cor.13v1) : il est important de ne pas établir de doctrine sur la base d’un seul verset. Toutes les doctrines importantes peuvent être établies par de nombreux versets et leur contexte.

9) Ne pas confondre l’esprit et la lettre (Jean 6v63, 2 cor.3v6) et l’esprit prime sur la lettre :

« Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l’écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements. Car, si quelqu’un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel, et qui, après s’être regardé, s’en va, et oublie aussitôt quel il était. Mais celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui aura persévéré, n’étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l’oeuvre, celui-là sera heureux dans son activité ».(Jacq.1v22-25)

Notre attachement à la Parole écrite doit nous amener à produire du fruit dans notre marche pratique quotidienne, sinon il n’est qu’intellectuel, « nous nous séduisons nous-même ».

10) Interpréter les versets « obscurs », difficiles, par des versets plus clairs (2 Pie. 3v16)

Sans oublier le « 11ème commandement » : « Chercher Christ dans les Ecritures », puisqu’elles parlent et témoignent de Lui.

Et commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliquait, dans toutes les écritures, les choses qui le regardent(…)Ce sont ici les paroles que je vous disais quand j’étais encore avec vous, qu’il fallait que toutes les choses qui sont écrites de moi dans la loi de Moïse, et dans les prophètes, et dans les psaumes, fussent accomplies.(Luc 24v27, 44)

 

(Inspiré de Pierre Oddon : « Examiner chaque jour les Ecritures ». Séminaire « Boire à la Source »)

Introduction à la première série d’études systématiques de livres de la Bible

Selon Dawson Trotman, le fondateur des « Navigateurs », si l’on veut avoir une bonne prise en main de la Parole de Dieu, la Bible (appelée par ailleurs « l’épée de l’Esprit », cf Eph.6v17), et une compréhension saine, il existe cinq voies privilégiées.

Blé par George Hodan

Blé par George Hodan

Toutes doivent bien fonctionner :
« Entendre »(ou écouter), par exemple lors de prédications.

« Lire » : de façon régulière et systématique chaque livre de la bible d’un bout à l’autre, pour avoir une vue d’ensemble des Ecritures.
Il est possible de le faire en un an. Nous proposerons prochainement plusieurs cycles de lectures.

« Etudier » : soit « le plat de résistance » de celui qui veut scruter ou sonder véritablement la Parole de Dieu(Jacq.1v25).
Cette discipline fait l’objet de cette partie du blogue et c’est particulièrement celle-ci(outre la lecture systématique de la Bible en un an) que nous souhaitons
encourager.

« Mémoriser »

« Méditer » : cette fonction est essentielle, puisqu’elle trouve son application en relation avec les autres activités précédentes. Ainsi, nous lisons et méditons la Bible ; nous étudions et méditions la bible, etc…
Loin de « faire le vide » dans notre esprit, méditer la Parole de Dieu nous permet de comprendre ce que nous lisons, de nous en imprégner et d’en tirer des applications pratiques dans nos vies.

(D’après « Former des disciples » de W. Henrichsen. Ed. Farel, 1995. PP.92-97)

Mais revenons à l’étude de la Bible.

A la base, il y a un groupe d’étude biblique pour hommes de mon église, que nous avions constitué depuis trois ans.
L’idée première qui avait motivé une telle démarche partait du constat que si nous apprenons des uns des autres, nous avons aussi tous besoin d’une base de vérité.

Main, main, main par George Hodan

Main, main, main par George Hodan

Or, le Seigneur Jésus, qui est « la Parole faite chair »(Jean 1v14) a dit que la « Parole(de Dieu) est la vérité »(Jean 17v17).

D’où(mensuellement)une étude systématique et un partage  d’un livre de la Parole de Dieu sur l’année.
La finalité d’une telle activité est de se donner les outils pour s’Equiper, s’Edifier et s’Exhorter à être un homme selon (le cœur de)Dieu, et un « homme fait » (1 Cor.14v20 et Hébr.5v14), à la ressemblance de Christ.

Le Seigneur Jésus Lui-même a par ailleurs rappelé que « les Ecritures rendent témoignage de(Lui) », cf Jean 5v39.

Cette étude est proposée ici, en parallèle de celle menée avec le groupe, avec pour programme un premier cycle de livres :

-la 1ère épître de Jean, l’épître de l’amour et du fondement
-l’épître de Paul aux Galates, l’épître de la grâce
-la 1ère épître de Pierre, l’épître de l’espérance et du sens de l’épreuve

Nous commencerons à éditer, dans les billets suivants, l’étude en cours qui est celle de la première épître de Pierre.

Enfin, en guise de conclusion provisoire à cette introduction, pourquoi lire et étudier ensemble la Bible ?

-Tout simplement, parce que la Bible ne nous a pas été donnée pour augmenter nos connaissances mais pour inspirer notre conduite(cf « Vivre sous la grâce », de Jerry Bridges. Ed. Farel, 1996, p159).
Pour grandir, mûrir : il est important de se constituer des convictions, des certitudes, sur un fondement de vérité
Et parce qu’elle est une réponse aux tentations : on lira à ce sujet dans les évangiles (Matt.4v1-11)avec profit comment le Seigneur Jésus a su répondre aux trois tentations du diable. Grâce à trois citations(provenant toutes du livre du Deutéronome)appropriées à chacune tentation. Ainsi, comme le recommande Jerry Bridges(op. cit., pp153-154), sachons nous-même opposer un verset précis, une parole précise à une tentation précise.

(A suivre)

« Fenêtre » (A lire avant le 20h)

(Piqué dans le journal « La Décroissance », décembre 2012-janvier 2013, numéro 95, p9)

« Y a toujours un crétin pour enrichir les discussions du poncif suivant :

Les médias sont une fenêtre sur le monde.

Les médias : une fenêtre sur le monde...des médias.La pluie sur la fenêtre 2 par Mikaela Dunn

Les médias : une fenêtre sur le monde…des médias.
La pluie sur la fenêtre 2 par Mikaela Dunn

Bon, admettons.  Si le principal média, c’est la télé, massivement regardée entre 20h00 et 22h00, alors qu’est-ce qu’on voit par la fenêtre ?

19h57 : consomme ! Du pâté pour chat, une bagnole, des tartinettes, c’que tu veux, mais consommes !(Des tartinettes de pubs)

20h00 : le journal : c’est la crise. Faut faire profil bas, ne pas moufter.

20h02 : un spécialiste explique qu’il va falloir faire des sacrifices-pour pouvoir concurrencer la chine et pour renouer avec la croissance.

20h03 : les riches sont malheureux car on les taxe trop.

20h04. reportage : il y a des pauvres qui trichent avec les Allocs.

20h05 : les bienfaits du gaz de schiste et d’un nouvel aéroport nantais.

Et jusqu’à 20h30 : la guerre. La délinquance, la drogue, l’immigration clandestine et l’Islam rampant dans nos banlieues.

20h31 : consomme !

20h32 : météo(il pleut)

20h33 : consomme !

20h35 : une bande-annonce pour un film avec un tueur psychopathe

20h36 : consomme !

21h00 : des séries. Au choix : des sociopathes séquestrent, violent et tuent à tour de bras. Des terroristes projettent des attentats sanglants et des bimbos des deux sexes, narcissiques et incultes, célèbrent leur soif de pognon et de pouvoir.

Le tout entrelardé de pages de « consomme ! »

On referme la fenêtre sur ce monde hideux. La vie est ailleurs.